Asteroïds Galaxy Tour – Le Grand Mix de Tourcoing, 8 Décembre 2009

Par  |  | 4 Commentaires

Lorsque l’on nous annonce qu’il ne sera finalement pas possible de rencontrer Mette Lindberg et ses petits copains, nos cœurs gonflés comme des torses fiers s’affaissent comme une gelée à l’anglaise ratée. Les Asteroids Galaxy Tour ont un couvre-feu, ce soir ils ne donneront aucune interview. Qu’à cela ne tienne. Les petites jambes et épaules […]

Asteroïds Galaxy Tour – Le Grand Mix de Tourcoing, 8 Décembre 2009

Lorsque l’on nous annonce qu’il ne sera finalement pas possible de rencontrer Mette Lindberg et ses petits copains, nos cœurs gonflés comme des torses fiers s’affaissent comme une gelée à l’anglaise ratée. Les Asteroids Galaxy Tour ont un couvre-feu, ce soir ils ne donneront aucune interview.

Qu’à cela ne tienne. Les petites jambes et épaules qui remplissent la salle sont toutes prêtes à se balancer, et on se fraye un chemin jusqu’au pied de la scène, fermement décidées à ne pas perdre une miette du concert. Et à raison : le sucre distillé dans chacune des chansons jouées réconforte. Et lorsque la jolie Mette Lindberg se penche sur chaque visage du public, c’est autant de secondes de rendez-vous en tête à tête distribuées. Electrique.

Rappel, pour les derniers de la classe : The Asteroids Galaxy Tour, c’est un groupe de pop composé de 6 danois, qui depuis sa naissance en 2006, fait de plus en plus parler de lui. D’abord, parce que l’année dernière, la pub pour l’iPod Touch nous a tous fait kiffer cette chanson :

Chargement du lecteur...

Et plus récemment, parce que le groupe était en première partie de Katy Perry à l’Olympia de Paris cet été. Around the Bend sera d’ailleurs la deuxième chanson du concert, et l’assistance s’agite, presque autant que la crinière blonde de Mette, qui chante dans un micro ressemblant à une corde à sauter. La gueule d’ange déconcerte : ses petites pommettes relevées façon plat épicé, mais la douceur d’un petit nez retroussé, qui donne parfaitement la réplique à une bouche vaguement glossy et des yeux bleus à peine maquillés. C’est ce qu’on appelle la classe danoise, théorise mon voisin d’à côté. C’est vrai, me dis-je, cette élégante sobriété n’a rien à envier au bling-bling cosmétique trop charnu auquel les magazines nous habituent. Sur scène, Mette n’a de clinquant que sa veste en sequins colorés. Qu’elle assaisonne sur un débardeur noir basic, un pantalon carotte sombre tout bête, et des adidas grises.

The Asteroids Galaxy Tour fait rêver. Le batteur, le guitariste, le trompettiste, les percus : comme dans une mayonnaise réussie, chaque ingrédient mérite sa place. Les musiciens jettent régulièrement des regards en direction de Mette, seule fille du groupe. On les image bien volontiers tous secrètement amoureux d’elle, un peu comme tous ces garçons venus avec leurs copines, lesquelles n’existeront plus le temps des 45 minutes de concert.

D’ailleurs, des jeunes couples, il n’y a pas que ça. Dans le public, la pyramide des âges est étendue. De cette petite fille qui sautille à ce quarantenaire esseulé, ils sont tous charmés par le magnétisme intersidérale des Asteroids Galaxy Tour.

Si les 6 danois semblent être un énième groupe d’electro pop sur la vague et/ou un énième groupe commençant par « the », reste que leurs morceaux apportent réellement du neuf. L’agencement des instruments sonne bande originale de film, tantôt roadtrip amoureux, tantôt comédie dramatique. Les textes sont criés ou murmurés : en fait, on ne sait jamais vraiment, tant la voix de Mette est à la fois fillette et vindicative.

The Sun Ain’t Shining No More, autre chanson connue de leur répertoire, est incisif. Presque assez pour faire éclater toutes les bulles de savon soufflées par le public. « Put on your pretty smile or your angry face ! » hurle Mette, un appareil photo sous la main. Et là voilà qui fait se déplacer tout le public, lequel se retrouve à se resserrer et à sourire pour la photo.

En somme : bon enfant, juvénile et frais. Les mots clés de cette soirée, de toute évidence.

MySpace du groupe

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Emilie Laystary


Tous ses articles

Commentaires
  • LADY BEAN
    LADY BEAN, Le 20 janvier 2010 à 21h14

    J'aime bien leur son. C'est joyeux et entraînant. Le concert devait être chouette!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?