Monsieur X aka Allan Théo menace de vous exploser la cloison nasale

On le sentait déjà bien amoché dans le clip de son single Je Dérive. Mais alors là, Allan Théo vient d'en remettre une sacrée couche avec la création du personnage de Monsieur X.

Ça sent l’album-concept à plein pif du côté d’Allan Théo. Alors qu’il a réussi via le label collaboratif My Major Compagny, à réunir les 100 000 euros nécessaires à sa réalisation, le chanteur nous révèle aujourd’hui le personnage qui sera visiblement au centre de cet album. Il s’agit de Monsieur X. Il se pose en espèce de jumeau maléfique d’Allan Théo. Voici sa vidéo de présentation :

Chargement du lecteur...

Monsieur X se présente donc comme un homme tout ce qu’il y a de plus normal, marié, père et à la situation professionnelle visiblement pas dégueu. Mais en vrai c’est un type à qui il faut pas chercher des noises, prêt à vous flinguer armé de son stylo tueur si vous le frôlez dans le métro. À grands renforts d’images pas très subliminales et de rires gras, Allan Théo nous fait comprendre qu’il s’agit pas de déconner encore longtemps, sinon ça va péter, dans le sang, la violence et le démembrement (le coup du Blackberry dans la cloison nasale m’a achevé).

Rendez-vous le 26 avril prochain pour une nouvelle vidéo de MonsieurX, et le 16 mai pour la sortie de l’album « Reprends les armes ». En attendant, y’a toujours moyen de retrouver Allan sur son site internet où il pose en costard avec des nanas à poil, et sur son Twitter qui ressemble quand même au grand bal du racolage 2.0, si on en croit sa timeline.

Cherchez l'intrus

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gustave
    Gustave, Le 16 septembre 2011 à 1h44

    J'écoute peut-être trop France Inter mais je me suis demandé un instant quel pouvait bien être le rapport entre Patrick Pesnot et Allan Théo... :facepalm:

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)