7 idées reçues sur l’acné (et les réponses d’une experte pour s’y retrouver)

Par  |  | 28 Commentaires

Certaines idées reçues sur l'acné ont la vie dure. Marina, avec l'aide d'une experte, t'aide à démêler le vrai du faux pour y voir plus clair !

7 idées reçues sur l’acné (et les réponses d’une experte pour s’y retrouver)

En partenariat avec Bioderma (notre Manifeste).

 

– Article initialement publié le 10 avril 2017 –

Tu as peut-être connu l’acné à l’adolescence, ou même dû te battre contre ces foutus boutons récalcitrants alors que tu pensais que passée la vingtaine ce serait finito, adios amigos les imperfections.

Tout un tas de choses circulent sur le sujet, notamment des légendes bien ancrées dans l’esprit des gens comme : manger du chocolat donne des boutons, l’acné c’est un problème d’hygiène…

Je te propose de t’attarder en ma compagnie sur 6 idées reçues tenaces sur l’acné, que nous allons tenter d’éclaircir ensemble.

C’est parti, je t’embarque sur l’autoroute du sébum. GO !

Non Britney, on ne touche pas à ses boutons j’ai dit !

 

Idée reçue n°1 : si on a de l’acné, c’est qu’on manque d’hygiène

Eh bien c’est FAUX. L’acné n’est pas un problème d’hygiène, c’est quelque chose qui est très présent dans les esprits car l’acné est associée à une peau sale. Ce n’est pas le cas.

La communauté scientifique s’accorde sur 4 causes principales de l’acné :

  • L’hyperséborrhée : la surproduction de sébum ou excès de sébum
  • La dysséborrhée : c’est un sébum qui est de mauvaise qualité, il est plus visqueux, et donc a plus de mal à s’écouler naturellement des pores et c’est ce qui engendre les comédons (nom stylé pour un bouton)
  • L’hyperkératinisation : l’épaississement anormal de la couche cornée (la dernière couche de l’épiderme) qui empêche le sébum de s’écouler
  • La multiplication bactérienne : de la bactérie P.acnes incriminée comme cause de l’acné (présente chez tout le monde, c’est elle qui est à l’origine de l’inflammation et par extension des imperfections)

Quels sont les gestes à adopter quand on souffre d’acné ?

La règle c’est de nettoyer son visage 2 fois par jour, pour éliminer l’excès de sébum, tout en utilisant des syndets (pour SYNthetic DETergent) qui sont des nettoyants sans savon qui respectent le pH de la peau et sont formulés pour ne pas irriter la peau.

Ces produits sont à utiliser avec d’autant plus de douceur sur une peau qui comporte des lésions.

On nettoie sa peau en privilégiant l’eau tiède pour ne pas l’agresser et sans frotter comme un•e barbare.

Et l’étape qu’il ne faut absolument pas oublier : HY-DRA-TER sa peau après ce nettoyage (en utilisant un soin hydratant non-comédogène).

 

Idée reçue n°2 : si on a de l’acné, c’est qu’on mange trop gras, trop salé, trop sucré…

Là c’est VRAI et FAUX.

À ce jour, il n’y a pas de consensus scientifique sur le sujet. La sensibilité de chacun•e est un facteur à prendre en compte, difficile donc de statuer sur le sujet.

Bien qu’en ce qui concerne les produits laitiers, la consommation excessive et tardive augmenterait les risques d’acné chez certaines personnes :

« Des études ont démontré que la consommation de lait après la puberté, même un verre par jour, faisait grossir les glandes sébacées, qui vont ainsi produire un surplus de sébum. À noter qu’il est désormais prouvé que le lait favorise les inflammations. »

 

Idée reçue n°3 : percer ses boutons laisse irrémédiablement des cicatrices

Résister à la tentation d’y toucher.

C’est VRAI !

Eh bien oui, sans trop de surprises, percer ses boutons est une fausse bonne idée.

Je sais ce que tu dois te dire : « je vais le percer, ça va aider à m’en débarrasser plus vite », alors qu’en fait, c’est tout le contraire. Cela va générer un surplus d’inflammation qui va forcément laisser une trace.

Sache qu’il est plus facile de se débarrasser d’un comédon (boutons à pointes blanches) une fois qu’il a séché naturellement. Donc un conseil, résiste à l’envie irrépressible de le percer pour le voir disparaître plus vite !

 

Idée reçue n°4 : le dentifrice permet d’assécher un bouton

FAUX, et RE-FAUX !

Détourner l’usage d’un produit d’hygiène n’est pas la meilleure solution pour te débarrasser d’un bouton. C’est ce qu’on appelle un remède de grand-mère.

Le dentifrice contient du bicarbonate de soude qui a des vertus asséchantes et émollientes, mais certains de ses composants peuvent avoir un effet allergisant. En effet, ce type de produit n’est pas fait pour être en contact avec la peau de façon prolongée.

En gros : tu traites un problème pour en créer un autre. Donc on oublie le dentifrice !

 

Idée reçue n°5 : l’huile végétale « graisse » davantage le visage

VRAI et FAUX.

Je t’explique. Certaines huiles végétales ont une affinité avec le sébum, ce qui veut dire que la peau l’assimile comme son propre sébum (l’huile de jojoba par exemple). Il ne faut pas en abuser au risque de boucher les pores de la peau.

Ce qu’il faut faire : privilégier l’usage d’huiles végétales sous forme de cures, pour nourrir la peau en profondeur.

Tu peux te tourner vers l’huile d’argan, réputée pour reconstruire la barrière cutanée, à laisser poser comme pour un masque visage puis à rincer et nettoyer à l’aide d’un nettoyant doux sans savon.

 

Idée reçue n°6 : quand on a des boutons, il faut tout faire pour assécher sa peau

FAUX !

Bien au contraire. Vouloir à tout prix assécher sa peau c’est renforcer le cercle vicieux du sébum.

Il reviendra forcément de plus belle car lorsque la peau se sent agressée, elle a tendance à produire plus de sébum qu’à son habitude pour se protéger (ne pas oublier le sébum sain qui est un sébum bon pour la peau à la base!).

Donc tout ce qui est gommage à grains, on oublie, car cela ne va qu’irriter d’avantage les lésions sur ton joli minois. Les gommages à grains sont plus indiqués pour les peaux mixtes à grasses, mais pas pour les peaux à tendance acnéiques.

Les gommages enzymatiques (sans grains) sont plus bénéfiques et permettent d’exfolier les peaux acnéiques en douceur.

Te voilà armée contre les idées reçues sur l’acné, les imperfections et toutes ces joyeusetés dont on se passerait bien.

 

Idée reçue n°7: Une peau acnéique ne peut pas être sensible

FAUX !

L’acné peut apparaître à l’adolescence sur une peau déjà sensible et provoquer une acné sévère dans 15% des cas.

Mais une peau acnéique peut également devenir sensible suite à un traitement kératolytique prescrits par un dermatologue. En effet ce type de traitement  est souvent mal toléré car il à tendance à affiner et fragiliser la peau.

Résultat, des rougeurs et des irritations apparaissent.

Dans le cas de l’acné adulte, la peau peut avoir été sensibilisée par les traitement anti-acnéiques dans l’adolescence ou par des traitements agressifs suivis à l’âge adulte. La peau devient alors de plus en plus sensible.

 

Bioderma t’informe sur l’acné

Si tu veux continuer de t’informer sur les mécanismes de l’acné, il existe un excellent dossier sur le sujet sur le site de Bioderma, tu peux le retrouver en cliquant ici.

Chez Bioderma, c’est la gamme Sébium qui est dédiée aux peaux mixtes ou grasses ou à tendance acnéique. Pour savoir vers quelle routine te tourner, il est possible de faire un diagnostic en ligne qui t’orientera vers la référence la plus adaptée à tes besoins.

Voici ma routine parfaite chez Bioderma après avoir fait le diagnostic :

Les peaux acnéiques peuvent également être sensibles et ne pas supporter la plupart des traitements agressifs.

C’est pourquoi la gamme Sébium s’agrandit avec la nouvelle crème de soin Sébium Sensitive qui combat l’acné sur tous les fronts :

bioderma sensitive

  • elle rééquilibre la composition du sébum pour lui redonner sa fonction naturelle d’hydratation de la peau et empêche donc la formation de nouveaux boutons
  • elle traite et apaise les irritations, les boutons et les marques d’inflammation déjà présentes
  • elle va réhydrater ta peau pendant plus de 12h
  • formulé avec de l’extrait de zinc, elle va réduire visiblement l’aspect brillant de ta peau pour un résultat matifié

Tu peux également l’utiliser en alternance avec le traitement kératolytique prescrit par ton dermato.

La crème Sébium Sensitive sera dispo au mois d’avril en pharmacies et parapharmacies pour 12,40€ environ.

Merci à Fatoumata Ndiaye, Chef de gamme Sébium chez Bioderma, qui a eu la gentillesse de répondre à toutes mes questions.

Tu restes sur ta faim en ce qui concerne l’acné ? Il y a des points que tu aimerais éclaircir ?

Tu peux consulter le FacebookLive organisé par BIODERMA sur le thème des Peaux mixtes à grasses et des Peaux à tendance acnéique.

N’hésite pas à partager en commentaires des anecdotes sur l’acné, des idées reçues que tu as déjà entendues ou encore des loses quotidiennes en rapport avec l’acné ! (Plus on est de fous…)

À lire aussi : Comment camoufler une pustule purulente ?

Commentaires
  • Chambray
    Chambray, Le 21 avril 2018 à 23h38

    @PingouinMasqué
    Ben déjà, le mec fait entre autres ce qu’on appelle du cherry picking : Il ne cite que les études qui vont dans le sens de son hypothèse (lait = poison, en toutes circonstances), pas les autres, qui sont pourtant nombreuses. Ce qui est plutôt pratique quand on veut donner l’impression que « la science est unanime et pourtant on fait le contraire, c’est un complot ».

    Ensuite, même les études qui semblent plus ou moins abonder dans son sens, il n’en cite jamais les limitations ou les probables biais. Là encore ça donne l’impression que « la Science » est unanime. Alors que bon...bah non pas du tout.

    Bref, ce gars me gave :d Je ne sais pas si ses intentions sont bonnes ou s’il veut juste cyniquement vendre plein de bouquins mais il me court sur le haricot. Et faire préfacer son bouquin par Henri Joyeux :sick:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!