A propos d’un gamin (Nick Hornby)

Si tu aimes Nick Hornby, A propos d’un gamin est pour toi. Ce livre paru en 1998 est un condensé d’humour, de cynisme, d’émotions et de questions existentielles… En plus d’être un bon moyen de savoir ce qui se passe dans la tête des mecs de 12 à 36 ans, et plus. Tout d’abord, il y […]

nick hornby . a propos d'un gaminSi tu aimes Nick Hornby, A propos d’un gamin est pour toi. Ce livre paru en 1998 est un condensé d’humour, de cynisme, d’émotions et de questions existentielles… En plus d’être un bon moyen de savoir ce qui se passe dans la tête des mecs de 12 à 36 ans, et plus.

Tout d’abord, il y a Will, trentenaire branché dont la principale activité est de ne rien faire (selon nous), mais de faire beaucoup (selon lui). Son père ayant écrit une chanson populaire, Will vit des royalties. Pas de travail à trouver, aucun problème d’argent, juste essayer de remplir son temps de la manière la plus « cool » possible. Car c’est là la principale préoccupation de Will : être cool, avoir des amis, du sexe, mais sans les problèmes que ça engendre et surtout pas l’amour. Afin de séduire une mère célibataire (les mères célibataires, c’est bien, c’est nouveau), il va jusqu’à s’inventer un fils. Mais il ne s’implique pas dans ses relations et fuit tout ce qui l’oblige à refléchir et à affronter la vie.

Puis il y a Marcus, douze ans, pantalon jaune poussin et mocassins noirs. Marcus est décalé (si tant est que chanter à voix haute, sans s’en rendre compte, soit considéré comme décalé), vu comme un loser à l’école, donc persecuté. Il ne comprend pas les problèmes des adultes, ni ses propres problèmes, qu’il essaie pourtant d’analyser et de résoudre comme il peut.

Quand Will rencontre Marcus, c’est le big-bang. Marcus est pour Will un ovni et vice-versa. Au fil des événements, ils vont se fréquenter de plus en plus, sans au départ que l’un ou l’autre ne l’ait voulu. C’est le cours de la vie qui veut ça. Au contact de Marcus, Will va se retrouver plongé dans cette vraie vie et ces responsabilités qu’il fuyait, auprès de la personne la moins cool possible. Pourtant il vont s’émouvoir, s’aider, se réapprendre à vivre et se faire grandir.

L’histoire, comme souvent chez Nick Hornby, se passe à Londres (on retrouve d’ailleurs l’atmosphère présente dans Haute fidélité), le tout parsemé de références musicales salées-poivrées. Nick Hornby nous offre là un roman fort bien assaisonné.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 14 avril 2006 à 14h56

    Ruby.Gloom
    C'est un bon Nick Hornby, mais il ne vaut pas Haute Fidélité :d
    Entièrement d'accord !

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)