Vous avez des fantasmes « inavouables » ? Venez nous raconter comment vous les apprivoisez


Quand on parle de sexualité, nous ne sommes pas toujours libre de dire nos envies. Par peur du regard des autres ou parce qu'on nous a appris que certaines choses étaient honteuses... Et il est temps que cela cesse ! Alors dites nous tout : c'est quoi, votre fantasme le plus « inavouable » ?

masturbation_joyclubCourtesy of JOYclub

En partenariat avec JOYclub (Notre manifeste)

Même quand on parle de sexe, certains tabous perdurent : il y a des choses qu’on ose pas dire à ses proches, ou même prononcer à haute voix.

Mais si pour une fois, on se disait tout, vraiment tout ? Parce qu’il n’y a ni peur ni honte à avoir, racontez-nous vos fantasmes les plus « inavouables »… Et comment vous les apprivoisez, ou avez déjà apprivoisés !

Libérer la sexualité des femmes, c’est aussi libérer leurs fantasmes

Sur les réseaux sociaux, entre amies ou dans les groupes de paroles féministes, nombreuses sont les femmes qui travaillent à conquérir la parole autour de la sexualité. Madmoizelle est bien placé pour le savoir, il est désormais beaucoup plus courant d’aborder la masturbation féminine, ses orgasmes, ou de partager ses expériences sexuelles sans avoir en avoir honte.

Mais même si l’on travaille à se défaire de ces tabous, il nous reste peut-être quelques traces de cette contrainte à feindre l’ignorance de la chose charnelle, des carcans qui pèsent sur l’expression du désir féminin.

Car s’il est désormais plus facile de parler de ce qu’on aime (ou pas) qu’il y a quelques années, les envies des femmes sont encore largement réglementées. Par une société qui leur propose des supports masturbatoires souvent centrés sur des expériences hétéronormées, tournées vers le plaisir des hommes, ou par la peur du regard de leurs partenaires… Pour autant, ces fantasmes existent et font partie de votre vie sexuelle !

Madmoizelle s’associe à JOYclub, site de rencontre sex-positif !

Il est donc grand temps de se réapproprier nos imaginaires. Et pour ce faire, Madmoizelle a décidé de s’associer à JOYclub, la site de rencontres où on peut assumer toutes ses envies !

JOYclub affiche la couleur dès la page d’accueil. C’est une communauté où l’on peut parler de sexe, de manière libre et bienveillante. Tout y est possible : rencontrer des personnes qui partagent vos fétiches, en parler, réaliser — ou non — ce que vous souhaitez, IRL ou en ligne… les possibilités sont multiples.

Et puisque JOYclub est l’endroit de choix pour partager vos fantasmes sans peurs et sans reproche, quel meilleur partenaire que celui-ci pour vous demander la chose suivante : nous raconter votre fantasme le plus « inavouable », et comment vous avez fait la paix avec celui-ci !

Racontez nous vos fantasmes les plus inavouables

C’est là une question de la plus haute importance : nous avons envie de vous laissez un espace où parler de ce que vous désirez quand vous êtes les plus libres, et de comment vous vivez ces envies. Fétichismes, rêveries diurnes, désirs très loin de votre quotidien… Dites-nous tout !

Vos réponses serviront à élaborer une compilation de témoignages, pour que vos fantasmes « inavouables » deviennent des fantasmes… tout court.

Pour vous guider dans ce témoignage ou vous inspirer un peu, voici quelques questions :

  • Avez-vous des fantasmes que vous pensez « inavouables », ou inavoués ?
  • Quel est celui dont vous osez le moins parler ?
  • Pourquoi avez-vous le sentiment que vous ne pouvez pas en parler ou l’assumer ?
  • Quel est votre rapport à ce fantasme ? Jardin secret, frustration, support masturbatoire… ?
  • Avez-vous l’impression d’avoir fait la paix avec ce fantasme ? L’avez déjà réalisé, ou avez-vous envie de le faire ?
  • Comment avez-vous intégré ce fantasme à votre vie sexuelle ?
  • Si vous en avez déjà parlé, comment ont réagi les autres autour de vous ?

Ces questions sont loin d’être obligatoires, et vous pouvez aussi nous raconter votre histoire autrement : l’important, c’est que vous vous sentiez libre de faire tomber les tabous !

Témoignez, et racontez votre fantasme « inavouable !

Pour témoigner, écrivez nous à jaifaitca[at]madmoizelle[dot]com avec pour objet « Mon fantasme inavouable ».

À lire aussi : Voici d’où viennent tes fantasmes (selon la psychologie) !

La Rédaction

La Rédaction


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!