Live now
Live now
Masquer
valerie-pecresse-bfm-la-france-dans-les-yeux
Politique

Valérie Pécresse confronte Bourdin en direct : un moment qui fera date dans la campagne

Invitée sur BFM pour répondre aux questions d’un panel de citoyens et citoyennes, Valérie Pécresse a évoqué les accusations d’agression sexuelle qui pèsent sur Jean-Jacques Bourdin et en a profité pour appuyer son engagement contre les violences faites aux femmes.

La séquence marquera-t-elle la campagne ? Elle annonce en tout cas que Valérie Pécresse entend bien continuer à se présenter comme une candidate engagée pour les femmes.

Et pas seulement quand il s’agit de parler de son programme de candidate à la présidence de la République.

« La loi du silence c’est fini » clame Valérie Pécresse

Invitée à l’émission La France dans les yeux sur BFM ce mardi 18 janvier, la candidate LR a profité d’être face à Jean-Jacques Bourdin pour envoyer un signal sur son engagement dans le combat contre les violences sexistes et sexuelles.

Alors que l’émission commence à peine, Valérie Pécresse a tenu ses mots :

« Je me suis clairement posée la question de ma participation à cette émission ce soir en raison de l’ouverture d’une enquête, par la justice, à la suite d’une plainte déposée contre monsieur Bourdin pour tentative d’agression sexuelle. Je sais qu’il conteste fermement ses faits, et bien sûr c’est à la justice de les trancher, et je respecte la présomption d’innocence à laquelle chacun de nos compatriotes a le droit. »

Elle a ajouté par la suite :

« Le combat contre le harcèlement sexuel et contre les violences faites aux femmes est un combat personnel pour moi. Trop longtemps, la société a regardé ailleurs, a fermé les yeux, a cherché à minimiser. Trop de femmes ont eu peur pendant longtemps de porter plainte. Présidente de tous les Français, je ne laisserai aucune femme avoir peur de porter plainte. La loi du silence, c’est fini. Pour que la parole se libère, il faut que les femmes se sentent soutenues, et avec moi, elles le seront. »

Une séquence stratégique pour la candidate LR

À cette introduction, Jean-Jacques Bourdin n’a eu peu d’autres choix que de tenter de garder sa contenance, précisant qu’il contestait les faits rapportés.

En une minute, Valérie Pécresse installe très habilement sa place de candidate qui défendra les intérêts des femmes (le mot « féministe » reste encore bien difficile à prononcer pour la candidate).

La séquence était bien sûr préparée, comme le rappelait 20 Minutes quelques heures avant l’émission : la candidate avait conditionné sa venue à une prise de parole en introduction sur les accusations qui pèsent sur l’animateur star de BFM et RMC.

Jean-Jacques Bourdin n’a donc pas été complètement cueilli par cette introduction. Il n’en demeure pas moins que le choix de Valérie Pécresse de confronter le journaliste apparaît comme inédit dans le paysage politique et médiatique. Cela aurait été inimaginable dans le cadre de la campagne de 2017 d’assister à un tel moment.

Les faits reprochés à Jean-Jacques Bourdin

Une ancienne collègue journaliste accuse Jean-Jacques Bourdin de l’avoir saisi par le cou et d’avoir tenté de l’embrasser à plusieurs reprises en 2013. « J’obtiens toujours ce que je veux », aurait affirmé le présentateur, qui l’aurait pendant plusieurs mois bombardé de SMS insistants.

La journaliste qui tient à rester anonyme a souhaité sortir du silence :

« Aujourd’hui, je suis rangée, apaisée. Mais pendant des années, je suis allée travailler avec la peur au ventre, complètement stressée. Je porte plainte avec la conviction que d’autres femmes sont concernées et que cela va peut-être permettre de libérer la parole d’autres femmes. »

Le choix de Valérie Pécresse est extrêmement habile : se présenter sur le plateau de l’émission La France dans les yeux en faisant comme si de rien n’était aurait facilement pu lui être reproché par la suite, alors que qu’elle se présente déjà comme une pourfendeuse des violences sexistes et sexuelles.

En clamant que la loi du silence est terminée face à un homme accusé d’agression sexuelle, elle poursuit cette stratégie de communication et veut montrer que cet enjeu compte dans son programme, mais aussi dans ses convictions.

Certains noteront que cette prise de position de la candidate LR arrive au bon moment, mais qu’elle n’a pas toujours été aussi vocale concernant d’autres affaires : l’affaire George Tron par exemple.

george-tron-tweet-pecresse

À lire aussi : Biais sexistes, manques de moyens : Marine Turchi éclaire les dysfonctionnements de la justice face aux violences sexuelles

Les Commentaires
24

Avatar de hellopapimequepasa
22 janvier 2022 à 21h12
hellopapimequepasa
@Chat-au-Chocolat mon père (pourtant de droite)a toujours dis que ségolène royal s'était faite torpiller par son parti
0
Voir les 24 commentaires

Plus de contenus Politique

Capture d’écran 2022-12-13 à 17.48.45
Politique

Marine Tondelier, le nouveau visage d’Europe Ecologie-Les Verts

Camille Lamblaut

14 déc 2022

beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
Capture d’écran 2022-12-12 à 14.59.25
Actu mondiale

À 18 ans, Jaylen Smith devient le plus jeune maire afro-américain de l’histoire des États-Unis

Camille Lamblaut

12 déc 2022

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question bien sexiste
Politique

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question sexiste

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Capture d’écran 2022-11-28 à 12.01.10
Politique

Affaire Quatennens : Clémentine Autain propose la création d’une charte au sein de la Nupes

Camille Lamblaut

28 nov 2022

visuel vertical ca va bien se passer
Société

Et si on récompensait le sexisme des hommes politiques ? C’est le pari (ironique) de Ça va bien se passer*

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

6
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-18 à 22.55.07
Actu mondiale

Figure importante de la politique américaine, Nancy Pelosi laisse place à la « nouvelle génération »

Camille Lamblaut

18 nov 2022

1
Laurent Bigorgne, ancien directeur de l’Institut Montaigne, a reconnu avoir versé de la MDMA dans le verre de Sophie Conrad à son insu
Actu en France

Un proche d’Emmanuel Macron comparaît devant la justice pour avoir drogué une ancienne collaboratrice

Camille Lamblaut

10 nov 2022

Capture d’écran 2022-09-21 à 14.02.43
Politique

Visé par des accusations de violences psychologiques, Julien Bayou se met en retrait

Capture d’écran 2022-09-19 à 12.57.22
Politique

Après les justifications d’Adrien Quatennens, les féministes s’indignent contre les réactions de LFI

La société s'écrit au féminin