3 choses sur le sexe que j’aurais aimé savoir plus tôt

Queen Camille n'a pas toujours été reine au royaume de la sexualité. Voici quelques trucs qu'elle aurait aimé qu'on lui dise plus tôt pour avoir une vie sexuelle cool !

3 choses sur le sexe que j’aurais aimé savoir plus tôt

Mes petits chats à paillettes molles, comment ça va dans vos slips ?

Moi j’ai récemment fêté mes 15 ans de vie sexuelle « active » comme on dit, et c’est fou tout ce que j’ai appris pendant ces dernières années !

J’ignorais par exemple que l’on pouvait faire l’amour en ayant oublié d’enlever son tampon.

Ce n’est vraiment pas une information que j’aurais aimé avoir plus tôt, à la différence de ces 3 choses utiles que toute femme devrait connaitre avant ses premières relations sexuelles.

Le sexe, ce n’est pas que la pénétration

J’ai appris au fil des années à ne plus foncer vers la pénétration (cette phrase).

Je crois qu’au début de ma vie sexuelle, je voyais cette pratique comme Le Sexe, et tout ce qui allait autour n’était que déco un peu superflue.

La conséquence : se précipiter vers pénis dans vagin sans avoir eu le temps de faire monter l’excitation et de bâtir une intimité physique.

Embrasser quelqu’un est déjà quelque chose de très intime et hautement sexuel en soi !

J’aurais aimé que l’on me dise plus tôt que l’intimité indispensable au bon sexe se construit, surtout quand je repense à ma première pelle devant la grille du collège…

Je n’avais jamais eu de contact physique plus poussés que la bise du matin avec mon premier petit copain, ce qui ne nous a pas empêché passer directement à l’étape « langue dans la bouche » et de vivre un moment extrêmement gênant (devant pas mal d’élèves).

Si j’avais un conseil à donner à des débutants (littéralement l’unique but de cet article), ce serait de prendre son temps, d’y aller par étape du point de vue physique.

Se toucher les mains, les cheveux, se serrer dans les bras, faire des papouilles, des bisous : tout cela est délicieux et nécessaire pour créer du lien.

Pour aller plus loin

Les choses qu’Anouk Perry aurais aimé savoir avant sa première fois !

Le sexe n’est pas censé être nul pour les meufs

Tapons encore un peu sur la pénétration si vous le voulez bien.

En vérité, je n’ai RIEN contre cette pratique mais le fait de la placer au centre des relations hétéros n’est pas toujours le meilleur moyen pour kiffer en tant que meuf.

Selon cette étude, la pénétration vaginale seule n’est pas suffisante pour atteindre l’orgasme pour 36% des femmes.

J’ai mis beaucoup de temps à réaliser que la pénétration n’était pas toujours mon truc préféré et que je pouvais aussi avoir mon mot à dire.

Je pense qu’une idée qui m’a freinée est celle selon laquelle les femmes aiment moins le sexe, que c’est un cadeau qu’elle font aux hommes et que les rapports sexuels ne sont pas censés leur apporter entière satisfaction.

L’effet pernicieux numéro 1 de ces idées reçues est que les femmes peuvent avoir tendance à donner leur consentement pour faire plaisir.

J’aurais aimé que l’on me dise plus tôt que ne pas avoir envie de sexe est tout aussi légitime que d’être excitée. 

On nous répète aussi beaucoup que les règles font mal, la première fois fait mal, la sodomie fait mal, l’accouchement fait mal… et on s’habitue à l’idée que la sexualité des femmes est douloureuse.

Que nenni ! La douleur n’est absolument pas une fatalité et il faut apprendre à exprimer ses limites à son ou sa partenaire, mais aussi ses désirs.

Plutôt que de penser non-stop à si l’on est en train de bien faire et de prioriser systématiquement le plaisir de son ou sa partenaire, il est super intéressant de s’interroger sur ses propres envies.

Une autre idée qui m’empêchait de kiffer était que mon plaisir était la responsabilité de mon partenaire.

Je trouve que l’on devrait davantage dire aux femmes qu’elles peuvent prendre en charge leurs orgasmes et participer activement même si ce qui se passe est déjà très bien !

Mettre plus en avant ses attentes demande d’être à l’écoute de soi puis d’avoir suffisamment confiance en son partenaire et en soi pour exprimer ce que l’on souhaite.

Une fois que tu as pigé que le sexe doit AUSSI te faire plaisir à toi, c’est presque gagné bébé.

C’est le plaisir mutuel qui compte, et si cela n’intéresse pas ton partenaire, c’est peut-être qu’il est temps d’en changer.

Le sexe ne veut pas dire l’amour

Ma vision « symbolique » du sexe a aussi changé au fil des années.

Ce n’est pas une monnaie d’échange que l’on offre à l’autre pour lui faire plaisir. Pour faire du sexe, il faut en avoir envie. 

Et la libido n’est pas la traduction directe de ce que l’on ressent pour une personne !

Il est d’abord important de faire la distinction entre sexe et sentiments : le sexe n’est pas l’équivalent de l’affection, il ne remplace pas l’amour et ne peut pas le faire éclore non plus (même si souvent, on s’attache aux gens qu’on nique, bon à savoir aussi).

Cela veut aussi dire que le sexe n’est pas indispensable dans une relation amoureuse épanouie. Le désir sexuel n’est pas toujours le reflet des sentiments que l’on a pour une personne et inversement, on peut avoir envie de coucher avec quelqu’un sans avoir d’attachement amoureux.

Pour autant, une relation sexuelle avec ou sans sentiments est toujours une relation entre deux personnes (ou plus). Ton ou ta partenaire doit donc toujours respecter tes limites et se montrer attentif, quel que soit la nature ou la durée du temps que vous passez ensemble.

Et toi, quelle est la chose sur le sexe que tu aurais aimé savoir plus tôt ? 

À lire aussi : 5 choses que tout le monde devrait savoir sur le sexe

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Cococinulle

@Mimicollo pourquoi es-tu avec lui ?
Je ne sais pas si c'est un mec bien ou non, je ne le connais pas.

Je sais juste qu'être avec quelqu'un, c'est supposé être un plus dans notre vie. C'est supposé apporter plus de joie, plus de bonheur.

Peut-être que tu devrais prendre du temps pour toi, apprendre à te connaître toi, apprendre à te comprendre toi, à comprendre ce que tu ressens.

Et si tu es en couple, l'être avec quelqu'un qui t'aidera à aller mieux.
De ce que tu en dis, ça n'est pas son cas. Il semble nier qui tu es, ce que tu ressens :erf:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!