Live now
Live now
Masquer
selection-musicale-reprises-matin
Culture

Les reprises musicales pour se lever de bonne humeur

Se lever le matin, c’est pas simple. Se lever de bonne humeur le matin, laisse tomber comme c’est horrible. Voici quelques reprises à écouter pour être heureuse dès le réveil.

Se lever de bonne humeur, c’est quand même pas donné à tout le monde. Personnellement, j’ai tout testé, surtout quand j’étais petite et que je comprenais pas bien pourquoi j’étais si grognon quand il s’agissait de me préparer pour aller à l’école. Enfin, je sais pas si j’ai TOUT testé, mais j’ai en tout cas essayé de faire attention au premier pied que je posais par terre en sortant du lit pour pas me lever du mauvais.

En vain.

À lire aussi : 4 chansons pour se lever du bon pied le matin

Au bout de quelques années, j’ai enfin trouvé une solution : je mettais mon réveil un peu plus tôt pour pouvoir écouter les chansons qui me mettaient de la meilleure des humeurs sur mon discman (j’suis née en 1989, me juge pas). Malheureusement, j’en écoutais trop et j’étais en retard, mais ça valait le coup.

Depuis, ça reste le truc le plus efficace pour être de bonne humeur le matin. Du coup, je vois pas pourquoi je me priverais de te donner mes petites propositions de sélection musicale pour vous aider à faire chanter vos lundis.

À lire aussi : 4 chansons pour se lever du bon pied le matin

Enfile tes écouteurs dans ta cire d’oreille : je te propose une sélection musicale à base de reprises pour t’aider à te lever du bon pied !

À lire aussi : Cinq reprises improbables… mais diablement réussies

Don’t leave me this way – Thelma Houston

Si le truc qui te met le plus en joie, même les matins gris et pluvieux de novembre, c’est le disco, tu seras probablement ravie (ou un peu moins ronchonchon) de te balancer un bon vieux Don’t leave me this way par Thelma Houston, reprise qui sort du four de l’année 1977. À l’origine, la chanson a été interprété deux ans plus tôt par Harold Melvin & the Blue Notes et connu un succès pour le moins pas dégueu !

Si ton style, c’est plutôt la new wave portée par une voix très aiguë, sache que le morceau a également été repris par The Communards, qui fut un des groupes de Jimmy Sommerville. Moi perso, j’y arrive pas. C’est bien, bien trop pour moi. Les bruits de bouche au début en plus, j’ai l’impression que c’est une armée chelou qui s’approche de ma chambre. Et ce n’est clairement pas ce que je souhaite entendre de bon matin.

Domino – Cover Garden

À la base, Domino est une chanson de Jessie J. Elle est hyper efficace, comme si elle avait été scientifiquement faite pour marcher. Bon, personnellement, ça fait partie des morceaux que je me passe quand je suis en train de courir et que mes poumons sortent de mon c de ma bouche, pour me redonner un peu de motivation. Ça a par conséquent pour mes oreilles un côté un peu trop « marketé pour la salle de sport », qui fait que je ne l’apprécie pas une fois que j’ai troqué mon legging de sport qui sent la chipolata après l’effort je barre car personne n’a envie de savoir ça j’crois contre une tenue civile.

Et alors, j’vais te dire, ça tombe plutôt bien, parce que l’excellente chaîne de reprises musicales Cover Garden en a fait une reprise (avec Julfou en guest), d’une totale qualité premium

. J’vais pas te mentir, cette réinterprétation par Awa Sy, Tiwayo, Corentin Grevost, Elliott et Lola Dubini est selon mes oreilles bien, bien meilleure que l’originale.

Suspicious mind – Fine Young Cannibals

Je le confesse sans mal : j’adore Elvis Presley depuis, pffffiou, au moins Lilo & Stitch. Mais j’ai mis du temps à apprécier vraiment Suspicious Mind, qui est pourtant un des morceaux mythiques de l’homme au déhanché, parce que je l’ai longtemps trouvé trop molle. Du moins, trop molle pour ce que j’ai envie d’écouter quand je suis d’humeur à mettre du Elvis Presley.

Je sais pas si ce sont les trompettes qui m’ont séduites ou l’énergie-qui-fait-pas-semblant (tut tut) des Fine Young Cannibals, mais leur version, je l’aime drôlement.

Fell in love with a boy – Joss Stone

J’ai un peu honte de le dire, mais j’ai oublié cette reprise de Joss Stone de Fell in love with a girl des White Stripes pendant une bonne petite dizaine d’années. J’imagine que je l’ai trop écoutée quand elle est sortie, en 2003, et que j’avais besoin d’une pause nécessaire pour l’aimer à nouveau.

Attends, je vais faire un malaise parce que je réalise que 2003, c’était y a 12 ans, et que cette prise de conscience me fait tourner de l’oeil. Je reviens.

Ayé.

Fell in love with a boy, donc, parce que la bonne humeur la meilleure c’est bien la soul qui la donne.

(Me fais pas dire ce que j’ai pas dit, l’originale des White Stripes est absolument géniale : c’est juste qu’elle est selon moi une chanson de la fin d’après-midi, de début de soirée ou de course après un bus parce que t’es arrivée en retard à l’arrêt.)

Dancing in the Street – David Bowie et Mick Jagger

Écrite par William Stevenson, Ivy Jo Hunter et Marvin Gaye, Dancing in the Street a connu un énorme succès en 1975, interprétée par Martha and the Vandellas (moi j’ai connu cette version de la chanson pendant un épisode de Un Dos Tres, où l’école improvise une chorégraphie que tout le monde connaît dans la rue — j’ai envie de dire, chacun ses réf, sois pas jaloux).

À lire aussi : Un, Dos, Tres, ou le kitsch à l’espagnole

J’aime énormément la version originale, mais pour le coup, elle me donne plus envie de bouger les épaules tranquillement que d’aller danser dans la rue. Pour le matin, j’aurais plutôt tendance à conseiller la version de Mick Jagger et David Bowie.

Parce que dedans, il y a Mick Jagger. Et David Bowie. Et même que dans le clip, ils se donnent des petits coups de cul, et que ça me met dans la joie la plus pétillante.

https://www.youtube.com/watch?v=9G4jnaznUoQ

Et toi, quelles sont les reprises que tu aimes le plus écouter le matin, pour te mettre en joie ?


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

2
Avatar de primeval
4 août 2016 à 16h08
primeval
@Sophie Riche Je suis d'accord. La version "Dancing in the street" est meilleure. Mike Jagger est juste epic
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

La pop culture s'écrit au féminin