Sara Ramirez devient la première personne non-binaire au casting de « Sex and the City »


Sara Ramirez intègre And Just Like That..., le reboot de l'iconique Sex and the City. Et ce n'est pas rien pour cette série originellement très normée car l'acteur·rice est non-binaire, tout comme le personnage qu'iel incarne.

Sara Ramirez devient la première personne non-binaire au casting de « Sex and the City »

And Just Like That…, le reboot de Sex and the City, aurait-il eu vent du mot « inclusivité » ? C’est en tout cas le message qu’on lit dans au recrutement de l’acteur·rice non-binaire Sara Ramirez. Cellui-ci joue Che Diaz, un personnage récurrent, non-binaire aussi.

Un pavé dans la mare du cisgenrisme et de l’hétéronormativité

En janvier, on s’interrogeait sur le potentiel caractère féministe du reboot de Sex and the City. Parce que même si le programme était novateur pour l’époque, il ferait un scandale aujourd’hui (et à juste titre) : qui a encore envie de ne voir que des meufs exclusivement blanches, hétéro, cisgenres et minces ?

On acclame donc la venue Sara Ramirez. Dans And Just Like That…, l’acteur·rice interprètera Che Diaz, personnage queer et non-binaire, en charge d’un podcast dont Carrie Bradshaw est une invitée régulière. Cette émission est présentée comme un moyen de mettre en avant les différentes expressions de genre, tout en étant excessivement drôle.

Big deal donc pour cette série qui semblait penser que le monde était 100% cisgenre et hétéro !

Sara Ramirez, acteur·rice non-binaire emblématique

Récompensé·e aux Tony Awards (qui célèbrent l’excellence au théâtre) et nominé·e aux Emmy Awards (qui récompense l’excellence à la télévision américaine), Sara Ramirez n’est pas un·e petit·e joueur·euse. 

Iel est surtout connu·e pour le rôle de Callie Torres dans Grey’s Anatomy. Selon Collider, ce personnage a été présent dans une série télé plus longtemps que n’importe quel autre personnage LGBTQ+. 

N’oublions pas son activisme exemplaire : Sara Ramirez ne cache pas son engagement pour les communautés LGBTIA+. En 2015, Human Rights Campaign Foundation lui a remis le prix de l’« allié·e pour l’égalité ».

Eh bien, celles et ceux en charge de And Just Like That… n’ont pas fait dans la dentelle ce coup-ci. On espère évidemment que Che Diaz ne sera pas lae seul·e personnage qui fasse un doigt à nos normes sociétales et qu’iel sera vraiment bien construit et utile à l’intrigue ! Mais connaissant Sara Ramirez, on ne se fait pas trop de soucis.

PS : parce que ça sert toujours, le guide de l’Association des journalistes LGBTI+ est une mine d’or si vous souhaitez savoir comment aborder la fluidité de genre et la non-binarité.

À lire aussi : J’ai revu l’intégrale de Sex & the City en 2017, voici ce que j’en ai pensé

Sylsphée Bertili

Sylsphée Bertili


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!