Live now
Live now
Masquer
putain-enorme-livre-bonheur-critique
Pop culture

4 leçons sur le bonheur tirées du Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer

Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer est un roman qui a du caractère, et dont on a beaucoup à apprendre sur la quête du bonheur !

En partenariat avec Milady (notre Manifeste)

Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer est un titre qui ne manque ni d’audace, ni d’énergie, pour un roman qui est lui-même tout autant audacieux et énergique.

Il est écrit par Anneliese Mackintosh, paru aux éditions Milady, et madmoiZelle en est la fière partenaire.

S’il s’agit bien d’un roman pour nos yeux de lectrices et lecteurs, pour Ottila, le personnage central du livre, il incarne un exutoire.

Ce livre, c’est le détournement d’un « Petit livre du bonheur » qu’Ottila vole dans sa bibliothèque. Il est rempli d’aphorismes, mais surtout de pages blanches. Alors la jeune femme en fait une sorte de carnet où elle compile des SMS reçus, des transcriptions de séances de thérapie, des tickets de caisse, des échanges de mails, de lettres, et où elle écrit comme dans un journal intime.

le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer couvertureClique sur l’image pour accéder au site de l’éditeur 

Ottila, un personnage féminin complexe au centre d’un roman atypique

La compilation de messages permet de rentrer au cœur de l’intimité d’Ottila, une jeune femme d’une trentaine d’années, pleine d’humour et d’esprit. Elle travaille pour la communication et le marketing d’une maison d’accueil pour les personnes atteintes de cancer.

Sa vie personnelle est un peu chaotique : elle peine encore à faire le deuil de son père emporté par un cancer fulgurant, et lutte contre son alcoolisme.

En parallèle de cela, elle tente de mettre fin à une relation bancale avec son patron marié, de faire comprendre à sa meilleure amie que la débauche ne lui convient plus, et de s’occuper de loin de sa petite soeur, Mina, diagnostiquée comme ayant le syndrome d’Asperger, et qui a des penchants suicidaires.

Alors lorsqu’elle tombe par hasard sur ce petit livre du bonheur, elle décide d’en faire un témoignage de sa vie et de sa propre quête pour être heureuse. Or sa recherche du bonheur est loin d’être stéréotypée, romancée. Elle est complexe, brute, nourrie de victoires et d’échecs. Et Ottila est aussi un personnage qui a énormément d’humour, et celui-ci est caustique, piquant, ce qui participe à enrichir l’histoire et à ne pas la faire sombrer dans le larmoyant.

Lors de ma lecture, j’ai été impressionnée par l’éloquence et la force du personnage d’Ottila, et je me suis rendu compte qu’elle avait des leçons à m’enseigner sur ma propre vision du bonheur.

Alors voici les quatre leçons sur le bonheur que je retiens de ma lecture du Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer.

extrait pelb3

Extrait du Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer d’Anneliese Mackintosh, Milady

À lire aussi : J’étais alcoolique à 25 ans, voici où j’en suis, deux ans plus tard

Le bonheur est accessible dans les moments difficiles

Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer n’est pas un roman tout lisse et plein de clichés où une héroïne va voir sa vie devenir bien plus belle grâce à un événement quelconque.

C’est plutôt un roman torturé, mais dans lequel une jeune femme combat ses problèmes en les affrontant sans lâcheté. Elle fait face aux mauvaises nouvelles tout en se nourrissant des meilleures.

Le deuil de son père, les inquiétudes envers sa soeur, les dérives de l’alcool : Ottila s’y confronte, et sa rage d’être en paix avec elle-même couplée à un franc-parler et une personnalité pleine d’humour et de fantaisie en font un personnage très charismatique.

Elle n’est pas un personnage féminin qui répondrait à des injonctions féminines stéréotypées sur le bonheur, pour lesquelles une femme se doit d’être parfaite, souriante, de manger de la salade, et de faire du sport.

Ottila a des problèmes d’alcool, un humour incisif et pipi-caca, elle aime autant les hommes que les femmes malgré ce que les gens en pensent, elle fait des erreurs dans la vie, mais elle ne manque pas de volonté ni de caractère pour être heureuse. Alors elle insuffle de cette énergie dans ce roman, et malgré sa noirceur, il fait aussi étonnamment beaucoup de bien !

Pour être heureux, ce n’est pas honteux de se faire aider

Le bonheur dépeint par Le Putain d’énorme livre du bonheur... est donc complexe — mais au fond, le bonheur en lui-même est complexe, pas uniquement celui du livre.

Ce roman est nourri de l’idée que pour atteindre le bonheur, il ne suffit pas de puiser au fond de soi la force de se sortir de ses problèmes tel un Power Ranger invincible de la vie. L’entourage, les spécialistes, sont aussi des personnes à solliciter pour soulager ses problèmes.

Ottila est un personnage entouré (par son conjoint Thalès, par sa mère, par Grace sa meilleure amie, par les personnes de la maison d’accueil, par sa thérapeute…) mais elle assiste elle-même beaucoup de gens.

Celles et ceux qui l’aident sont d’ailleurs les personnes auxquelles elle va également prêter main forte. Alors en lisant ce roman, on se rend compte que ce n’est jamais un signe de faiblesse ou de désespoir que de faire appel aux autres.

Et que l’être humain est tout en nuances, et peut tantôt trouver la force et les mots pour consoler, tantôt toucher le fond et avoir besoin d’aide pour remonter à la surface.

C’est pour ça que ce roman, en plus de narrer la reconstruction d’un personnage, est empli d’humanité et de justesse dans les liens qu’il dépeint, et il permet de se remettre soi-même en question.

Le bonheur des autres n’est pas forcément le sien

Fais ce que je dis, pas ce que je fais.

Voilà une expression qui s’applique à certains comportements d’Ottila, notamment lorsqu’elle se voit conseiller le yoga et la méditation à sa mère qui traverse une passe difficile, en guise de solution un poil bateau.

C’est le cas aussi lorsqu’elle est confrontée à l’addiction de son conjoint, Thalès, et qu’il lui est difficile de le blâmer quand elle-même se réfugiait facilement dans l’alcool.

Si l’être humain est tout en nuances, ce roman rappelle aussi qu’il n’y a pas de recette magique pour être heureux, et que prendre des décisions pour ce qui semble être le bien de l’autre n’est pas non plus toujours une bonne idée.

extrait pelb

Extrait du Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer d’Anneliese Mackintosh, Milady

Ce sont des choses qu’Ottila expérimente, tantôt moralisatrice, tantôt à l’écoute, tantôt à faire des blagues mordantes, tantôt à prendre des pincettes ou à rentrer dans le tas.

La mauvaise nouvelle dans tout ça, c’est que sortir quelqu’un de ses tourments n’apparaît pas comme quelque chose d’aisé. La bonne, c’est que l’écrit des personnages permet l’introspection, et la déconstruction de la situation… et donc l’inspiration !

À lire aussi : Comment faire la paix avec soi-même, grâce à la psychologie

Les souvenirs permettent d’être heureux

Sans pour autant être dans l’encouragement à se réfugier dans le passé, le roman montre que les souvenirs sont importants dans la construction de son propre bonheur.

C’est en puisant dans les souvenirs de son père (ceux qui ne sont pas matériels mais plutôt spirituellement marquants) qu’elle va tirer le meilleur de ses paroles pour avancer. C’est en rappelant des moments heureux à sa sœur qu’elle va s’efforcer de lui faire du bien au moral.

C’est en prenant en compte son passé et celui de Thalès qu’elle va pouvoir, avec lui, construire une relation épanouie.

La démarche fictive d’Ottila en elle-même est intéressante par rapport à cela, puisqu’en recueillant tous ses échanges, ou en racontant des parcelles de sa vie au journal, elle garde une trace écrite des moments intenses, ceux où elle était heureuse, mais aussi ceux qui lui ont fait prendre conscience des changements qui ont opéré dans sa vie.

Donc c’est aussi en jetant un œil sur le chemin parcouru qu’il lui est possible de prendre conscience de ses réussites, de ses victoires, et de ses fiertés.

Ça me donne bien envie d’écrire un journal intime, cette histoire…

extrait pelb2

Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer est un roman à part, entre récit de vie et développement personnel. Il appartient à cette catégorie de livres qui restent en tête après leur lecture, qui font travailler les neurones et se questionner sur soi.

Porté par un personnage féminin fort, déluré, énergique et torturé, et une narration atypique livrée par petites bribes de vie, il immerge dans une fiction qui aurait tout d’une réalité. Alors c’est tentant de se laisser porter par les leçons qu’il prodigue !

Pour te procurer le livre, rendez-vous sur Place des libraires ou Amazon !

À lire aussi : Cinq raisons de lire Jojo Moyes, une autrice qui parle à notre génération

Les Commentaires
3

Avatar de RainyMood
16 mai 2018 à 15h12
RainyMood
Ah il à l'air bien, mais... comme dit plus haut, les "putain" et les "merde" à tout bout de champs sont pas utiles à outrance et ça va vite me gonfler.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Pop culture

Cinéma
journaliste-kalindi-ramphul-quitte-madmoizelle

Kalindi, notre journaliste ciné/séries, quitte Madmoizelle et vous dit merci

Kalindi Ramphul

25 mai 2022

12
Lifestyle
Sponsorisé

Deux femmes se confient sur leur réorientation professionnelle

Humanoid Native
Culture Web
@esme.louisee

Esmé Louise James, la TikTokeuse qui nous fait voyager dans l’histoire du sexe

Pauline Ferrari

25 mai 2022

Cinéma
bande-annonce-film-elvis

Elvis sort sa grosse banane dans le trailer du biopic signé Baz Luhrmann

Kalindi Ramphul

25 mai 2022

Cinéma
Les Liaisons dangereuses, version influenceurs, débarquent sur Netflix

Netflix adapte Les Liaisons Dangereuses, mais version influenceurs à Biarritz

Anthony Vincent

25 mai 2022

4
Télé-réalité
[Site web] Visuel horizontal Édito (3)

Le récap salé de Koh-Lanta : Le Totem Maudit, épisode 13 – Je zappe et je mate

Benjamin Benoit

25 mai 2022

Cinéma
[Site web] Visuel vertical Édito

Entre testostérone et mirages, Top Gun : Maverick est magistral mais oublie certains combats

Marie Chéreau

25 mai 2022

Jeux Vidéo
[Site web] Visuel horizontal Édito (2)

Les Sims 4 font un pas vers plus d’inclusivité

Marine Normand

24 mai 2022

3
Pop culture
1-1-e1653320829611

Les super fans de boys bands à l’honneur dans le prochain docu de Gia Coppola

Marie Chéreau

24 mai 2022

Cinéma
thor love and thunder natalie portman

Natalie Portman est plus badass que jamais dans les nouvelles images de Thor : Love and Thunder

Maëlle Le Corre

24 mai 2022

Cinéma
falcon-lake-film-charlotte-lebon

Charlotte Lebon enchante Cannes avec Falcon Lake, son premier film qui mêle horreur et amours adolescentes

Kalindi Ramphul

24 mai 2022

La pop culture s'écrit au féminin