Live now
Live now
Masquer
proces-tournante-verdict-180×124
Actu en France

Procès des tournantes : 4 condamnations pour 10 acquittements

11 oct 2012
Cette nuit, la cour d’Assises du Val-de-Marne a prononcé 10 acquittements et condamnés 4 personnes dans le cadre de viols collectifs perpétrés il y a 13 ans à Fontenay-sous-Blois sur deux jeunes femmes.

Cette nuit, vers 1h30, le verdict du procès dit « des tournantes » a été rendu : sur 14 accusés, seuls quatre sont condamnés (des peines qui vont de cinq ans dont quatre avec sursis à trois ans avec sursis) et dix autres sont acquittés.

Les faits pour lesquels ces hommes étaient jugés remontent à 1999 : deux jeunes femmes affirment avoir été violées régulièrement pendant six mois par de nombreux hommes dans leur cité de Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne. Nina et Aurélie avaient à l’époque respectivement 16 et 15 ans. Dans un article du Monde, on en apprend un peu plus sur ce qu’a vécu la plus âgée : viols collectifs (« Des fois, il y avait tellement de monde que tout le monde ne pouvait pas passer » a déclaré l’un des accusés pendant l’enquête), fellations forcées, menaces de représailles sur sa famille si elle se décidait à parler… Si les viols en réunion ont cessé six mois après avoir commencé après qu’un autre homme de la cité a surpris une de ces scènes, Nina a continué à se faire régulièrement frapper jusqu’en 2005, date à laquelle elle finit par porter plainte. Quelques temps plus tard, les enquêteurs découvrent que Nina n’est pas la seule à affirmer avoir subi des violences sexuelles de cette sorte : Aurélie, 15 ans à l’époque des faits, se porte également partie civile aux côtés de Nina.

Aurélie, qui n’a pas été reconnue comme victime à l’issue du procès et dont les agresseurs présumés ont été acquittés, s’exprimait tout à l’heure au micro d’Europe 1 :

« C’était plutôt nous les accusées que les plaignantes […] Treize ans après, comment voulez-vous qu’on se souvienne de tel ou tel détail ? Cela été trop long. On dénonce des faits de tournantes et de viols collectifs et on attend huit ans pour avoir un procès. »

Du côté des politiques, Harlem Désir, premier secrétaire du Parti Socialiste par intérim, s’est dit « surpris » par le verdict pour Canal +. Il déclarait :

« Je ne pense pas que la justice cherche à minimiser ces crimes, cela souligne à quel point il y a toujours des difficulté pour obtenir les témoignages, établir les preuves et entendre la parole des femmes. »

De son côté, l’association Osez le Féminisme ! s’insurge contre ce verdict dans un communiqué :

« Ce verdict envoie un message catastrophique à l’ensemble de notre société. Aux victimes de viol : porter plainte ne sert à rien ! Aux violeurs : il est permis de violer !

Le procès dans son ensemble est malheureusement à l’image du traitement judiciaire habituel des violences faites aux femmes et plus particulièrement des violences sexuelles. »

Le mouvement appelle le président François Hollande à ouvrir un grand débat sur le sujet des violences faites aux femmes.

Les Commentaires
41

Avatar de M-arinette
16 octobre 2012 à 11h24
M-arinette
quand on parle de 2% des viols condamnés on parle de quoi exactement ? 2% des plaintes pour viol allant jusqu'au procès aboutissent à une condamnation, 2% des plaintes pour viols aboutissent à une condamnation, ou 2% des viols aboutissent à une condamnation ? Je ne remets pas le chiffre en cause, mais on le présente à chaque fois simplement en disant "10% des victimes portent plainte, 2% des viols sont condamnés" (si je cherche sur google je trouve systématiquement cette formulation sans précisions), et je dois être un peu bête (les stats c'est pas vraiment mon domaine) mais je ne comprends pas ce qu'inclut ou non ce 2%.

Il me semble que c'est 2% de condamnations sur les 10% de plaintes. Ces 10% de plaintes correspondent aux plaintes de femmes dans une certaine tranche d'âge, entre 20 ans et 59 ans, les plaintes de femmes plus jeunes ou plus âgées ne sont pas prises en comptes (On parle donc de 75 000 viols chaque années mais du fait de cette "sélection" c'est un chiffre sûrement sous-estimé). La psychiatre traumatologue Muriel Salmona parle des chiffres au début de cette vidéo Dr Muriel Salmona-Conséquences psychotraumatiques du viol - Vidéo Dailymotion
0
Voir les 41 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Actualité mode
Deux femmes en train de déplier des vêtements pexels-polina-tankilevitch-5585849

Le gouvernement français envisage 5 mesures pour des vêtements plus durables et contre le gaspillage

Anthony Vincent

30 sep 2022

1
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu en France
Charles Deluvio / Unsplash

Le premier rapport parlementaire sur le porno en France s’appelle l’enfer du décor, et ses constats sont glaçants

Aïda Djoupa

30 sep 2022

10
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (28)

Dominique Boutonnat, patron du cinéma français, sera jugé pour agression sexuelle sur son filleul

Maya Boukella

30 sep 2022

Pop culture
Interview d’Elsa Miské, co-créatrice du jeu Moi c’est Madame

Lutter contre le sexisme dès l’adolescence, c’est la promesse du jeu de cartes Moi c’est Madame

Anthony Vincent

25 sep 2022

Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

24
Actu en France
Affaire PPDA, des plaintes s’ajoutent, mais l’impunité continue

Affaire PPDA  : les plaintes pour violences sexuelles s’accumulent, mais l’impunité persiste

Anthony Vincent

21 sep 2022

Actu en France
Corinne Masiero s’exprime sur l’inceste, au micro de France Inter

Corinne Masiero sur l’inceste : « C’est sous couvert d’amour qu’on t’agresse »

Anthony Vincent

20 sep 2022

1
Actu en France
Capture d'écran de « L'Œil du 20h » France 2.

Vous souffrez d’un cancer ? « Arrêtez votre chimio », rétorque la naturopathe controversée Irène Grosjean

Anthony Vincent

14 sep 2022

13
Actu en France
adrien quatennens

Le député LFI Adrien Quatennens visé par une main courante pour violences contre son épouse

Daronne
education-sexuelle-ecole

Parler de sexualité à l’école, c’est une obligation, n’en déplaise à Eric Zemmour

Chloé Genovesi

13 sep 2022

2

La société s'écrit au féminin