Live now
Live now
Masquer
personnages-oublies-dessins-animes
Culture

Les personnages secondaires oubliés des dessins animés de notre enfance

Les personnages secondaires de dessin animés sont souvent encore plus cool que les principaux mais on les oublie plus facilement, trop nul. Voici les pref de Margaux !

Se souvenir des dessins animés qu’on regardait quand on était gosse, c’est vraiment un truc qu’on fait quasiment tou•tes et moi j’adore ça. Ce que je kiffe autant dans les films que dans les séries, ce sont les personnages secondaires ! Parfois, tout l’intérêt du programme reposait sur leurs épaules.

À lire aussi : Pour quel héros de dessin animé craquais-tu étant enfant ? — La Question Reddit

C’est toujours agréable d’avoir un petit éclair de nostalgie et de se souvenir de ces gens-là au détour d’une conversation, d’une vidéo sur YouTube ou d’une page Facebook genre SI TOI AUSSI T’AIMES TROP NIGEL DELAJUNGLE. Voici une petite sélection de mes fav’ perso !

Le Comte Arkas dans Princesse Sissi

arkas

Dans Princesse Sissi, il y a un millier de personnages secondaires dont je pourrais parler dont Héléna ou ♥ Andrassy ♥ mais j’ai choisi de me pencher sur le Comte Arkas. C’est un connard, un vrai un pur, il déteste la famille de Sissi parce qu’il se verrait bien récupérer leur thune et fait tout ce qui est en son pouvoir pour lui pourrir la vie.

L’ennui c’est que c’est une grosse baltringue quand même, la plupart du temps. Tous ses plans sont foirés, les moins nuls sont dictés par le conseiller Tsotornik mais ils ratent quand même, parce que comme précisé ci-dessus, c’est un énorme boloss.

Un coup il perd la mémoire, un autre il tombe amoureux de Sissi sans le savoir (elle porte juste un masque, mais vraiment elle est très reconnaissable)… enfin c’est pas le couteau le plus affûté du tiroir quoi.

Mais j’avoue, je lui trouve quand même un certain chien, limite quelque chose d’attirant si c’était un aussi gros boloss.

Arsouille Slik dans Jumanji

arsouille slick

Mar-clé-chon-chu !

Arsouille, en plus d’avoir un nom qui rime avec couille, est un marchand de Jumanji à la tête plutôt flippante. En plus de ne pas être hyper gâté par la nature, c’est clairement pas un mec sympa. Les héros tentent souvent de se procurer des objets auprès de lui mais Professeur Slick est du genre gros bâtard : il arnaque et vendrait ses parents pour deux pièces jaunes.

Moi il me faisait super peur quand j’étais petite, un peu comme tout le concept de Jumanji en fait. Et rien qu’en revoyant sa photo l’autre jour, un petit sentiment de malaise qui m’a envahi et c’était pas agréable du tout.

À lire aussi : Quizz – Les dessins animés de notre enfance

Lavinia dans Princesse Sarah

lavinia

Seum : nom masculin

Lavinia, c’est la méchante dans Princesse Sarah. Une peste qui crève de jalousie parce que Sarah est mieux qu’elle sur tous les points (domi-dommage) sauf sur un : le talent de la répartie. Lavinia pond les meilleures répliques de la série, en mode Draco Malfoy des écoles pour filles.

Elle ne perdait jamais une occasion de lancer une remarque bien placée à Sarah, histoire d’être sûre que la pauvre gosse ait BIEN une grosse vie de merde. Ma pref restant celle qu’elle lui sort dès leur première rencontre :

« Je voulais te prévenir : si tu te crois belle et intelligente tu te trompes. »

Allez hop c’est gratuit c’est cadeau c’est Noël ça fait plaisir.

Les grands-parents de Hé Arnold

he-arnold

Arnold vit avec ses grands-parents et tout un tas de gens un peu chelou (je vous parle pas du père d’Helga Pataki qui mériterait un article juste pour lui). Mais ces deux personnes âgées valent leur pesant de cacahuètes en matière de folie et de gentillesse.

Entre la grand-mère qui fait du karaté et le grand-père qui perd un peu la boule, on a pas le temps de s’ennuyer.  Ils sont toujours là pour leur petit-fils, pour l’aider, lui remonter le moral ou juste s’occuper de lui ! J’ai toujours envie de leur faire un câlin malgré leur aspect un peu dégueu (ce menton en forme de fesses, je m’en souviendrai toujours).

he-arnold-gens

Les gens qui vivent chez Arnold, des sacrés bout-en-trains

Ces grands-parents débordent de générosité et possèdent la meilleure maison ainsi que la meilleure pièce : la chambre d’Arnold.

À lire aussi : 6 chambres fictives dans lesquelles j’aurais aimé vivre

Patty d’Olive et Tom

oliveettom

Dans Olive et Tom, quand Olivier n’est pas occupé à se blesser, jouer au foot, ou faire les deux en même temps, il se fait draguer par Patty, la cheffe du fan club de son équipe du foot. Sauf que vu qu’Olive, comme on l’appelle, passe vraiment son temps à fantasmer sur son ballon, il ne voit jamais rien au truc. La baltringue.

Patty est à la fois une fille dynamique, forte, cool, et… une grosse larve dès qu’Olivier apparaît. Elle lui lave ses serviettes pleines de sueur, marche derrière lui dans la rue (super pratique pour parler) et reste là dans son seum sans jamais lui parler. Je veux dire, au bout d’un crush aussi long tu percutes, tu réalises un peu que le gars est en couple avec son maillot de foot.

Ben pas Patty, qui reste là derrière à rien dire. Je l’aime bien quand même Patty, elle est courageuse.

À lire aussi : Les personnages mythiques de Nickelodeon adultes

Des perso secondaires y en a tellement, je pourrais encore vous citer Randall de La Cour de Récré ou encore Roger-Jean et Jean-Roger des Razmokets ! Et vous, qui sont les perso qui vous ont le plus marqué•es dans les dessins animés ?


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

13
Avatar de Bleu pastel
4 janvier 2017 à 20h01
Bleu pastel
J'adorais tous les personnages secondaires de Daria surtout Jodie et Brittany <3
Dans la famille Delajungle j'aimais beaucoup Debbie
Dans les Razmokets, j'aimais bien CouetteCouette même si elle était un peu pestouille
Mais tellement ! Dans Daria j'aime beaucoup Quinn aussi
0
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Culture

Annie Ernaux sur le plateau télé de La grande librairie // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités France

Pour Annie Ernaux, la GPA n’est pas contraire au féminisme

17
Daniel Radcliffe dans Harry Potter 8 // Source : WB
Culture

Harry Potter : le film préféré de Daniel Radcliffe n’est pas forcément celui auquel on pense

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-28T153624.820
Musique

Écoanxiété, spleen et douceur : Malo Texier, une découverte musicale qui réchauffe

Camélia Jordana // Source : Disney+
Culture

Cyberharcelée, Camélia Jordana, répond : « Que cela plaise ou non, j’incarne la France d’aujourd’hui »

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-28T105153.609
Culture

Jurassic Park : la réalisatrice de Promising Young Woman veut en faire un film érotique

13
Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-27T151311.742
Culture

La ministre de la Culture veut que l’Arcom régule Frenchie Shore, mais c’est impossible

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-27T111507.407
Culture

Avant que les flammes ne s’éteignent : comment l’extrême-droite a tué le film avec des notes Allociné

5
Copie de [Image de une] Horizontale (66)
Culture

« J’espère que cela va changer les esprits de ceux qui harcèlent » : la France, avec Zoé Clauzure, remporte l’Eurovision Junior

Copie de [Image de une] Horizontale (65)
Culture

Dans le docu « Sex is Comedy », le métier de coordinatrice d’intimité est (enfin) décrypté à l’écran

_[PR] Image de une • Horizontale (4)
Cinéma

Plus qu’une romance sociale, Simple comme Sylvain appelle à s’aimer soi-même pour être aimée correctement

La pop culture s'écrit au féminin