Live now
Live now
Masquer
nik-summer-serie-animation
Culture

Finis l’été en matant « Nik Summer », une mini-série qui se moque des loses de vacances

L’automne est presque là, l’été n’est presque plus… C’est donc l’heure de s’amuser allègrement de tous les fails qu’on a connu la saison dernière grâce à la série Nik Summer !

De mon bureau d’où j’écris ces lignes, je vois la pluie. Il fait gris.

Aujourd’hui, j’ai même sorti un gros manteau pour ne pas attraper froid. Je sais que nous sommes le 13 septembre, que techniquement, c’est toujours l’été. Je sais que les règles sont les règles… Mais non, là, je me sens en automne (ce qui tombe bien car COMME DE PAR HASARD notre box madmoiZelle octobre a pour thème la nourriture automnale OLALA que de coïncidences).

Et c’est dans cette ambiance là que j’ai découvert Nik Summer. Cette web série a été créée par Tom Goyon, alias Tomdapi, un ancien graphiste de madmoiZelle.com et trois de ses ami•es : Oscar Aubry, Elie Martens et Héloïse Solt.

Il y est question de se moquer (avec délice) des loses de l’été

Nik Summer : trois épisodes pour se moquer de l’été

Il y a trois épisodes qui durent entre 1 minute 30 et 2 minutes. Et à chaque fois, on se marre bien !

Vous reprendriez bien un peu de crème solaire ?

Comme vous le voyez, je ne déconnais pas avec l’aspect lose de l’été. Et ça continue ici :

Interview de Tom Goyon, à l’origine du projet Nik Summer

Tom Goyon m’a expliqué que dès le départ, les quatre avaient décidé de prendre un ou deux semaines de l’été pour faire un projet en équipe.

« Avant même d’avoir une idée de ce que l’on voulait faire, il y avait une contrainte de temps de production et une contrainte de style : il fallait trouver un style graphique qui plaît et correspond à chacun. (…)

Alors on s’est dit : tiens, si on faisait un genre de mise en abîme : on est des copains en vacances qui animent des copains en vacances !

L’intérêt de ce format zapping, c’est qu’il nous permettait d’avoir un truc fini quoiqu’il arrive : tant pis si on faisait que 3 plans, tant mieux si on en faisait 100.

Quoiqu’il en soit, on était tous autant décisionnaires les uns que les autres, ce qui nous a appris à faire de nombreux compromis. »

Sans surprise, l’organisation était un peu chaotique, à base de petits déjeuners brainstorming à 15H et d’apéros à 3h du matin.

Le gros de la production s’est fait lors d’une grosse semaine passée au fond de l’Ardèche.

« On créait nos personnages au fur et à mesure qu’on leur inventait des histoires. Certains animaient les histoires tandis que d’autres continuaient à en écrire… (…)

niksummer

Les différentes étapes d’animation en gif

Avant tout, ce qui motivait notre écriture, c’était de trouver un équilibre entre quelque chose qui parle aux gens ; des sensations liées à l’été comme la lenteur, la chaleur, les trucs chiants à différentes échelles — et quelque chose d’absurde, qui nous fait sourire, qui provoque un peu la gêne. »

Et cet équilibre a été trouvé avec succès !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le Tumblr lié à ce projet.

À lire aussi : Tomdapi présente « Négatif », un court-métrage inspirant et touchant


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

1
Avatar de Onamam
13 septembre 2017 à 19h09
Onamam
Super ! Je viens de regarder ça pépouze chez moi, en pyjama et gros pull. Parfait J'adore l'été mais y a des trucs bien chiants quand même. Merci pour la découverte !
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin