Live now
Live now
Masquer
ma-raison-de-vire-rebecca-donovan-romans
Culture

(Re)découvrez « Ma raison de vivre », la série de romans de Rebecca Donovan !

À l’occasion de la parution de Ma raison de respirer, le troisième tome de la série de Rebecca Donovan Ma raison de vivre, on vous propose un retour sur les trois livres de la saga !

exclu-pause-cul

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Pocket Jeunesse. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Sur madmoiZelle, Mymy vous avait déjà parlé du premier tome de la série de Rebecca Donovan, Ma raison de vivre.

À l’occasion de la sortie du troisième tome Ma raison de respirer le 19 mai prochain, on vous propose un petit panorama général de la série pour celles et ceux qui la découvrent et/ou qui la suivent.

ma-raison-de-vivre-rebecca-donovan

La série se présente comme un cycle, approchant les différentes étapes de la vie des protagonistes. On suit principalement le personnage d’Emma, seize ans, adolescente introvertie que la vie n’a pas vraiment favorisée, avec un père décédé et une mère alcoolique.

Elle vit avec son oncle et sa tante, et n’a pas beaucoup d’amis en dehors de Sara. Elle consacre son temps à sa scolarité et au sport essentiellement.

The-Virgin-Suicides

Les relations qu’elle entretient avec sa tante sont d’une grande violence : celle-ci la rabaisse sans cesse psychologiquement et physiquement.

À lire aussi : La maltraitance infantile et ses conséquences — Témoignages et éclairages

La série se présente comme un cycle, approchant les différentes étapes de la vie des protagonistes.

Emma fait la connaissance d’Evan, et les deux jeunes gens tombent fous amoureux l’un de l’autre. Mais cette idylle ne peut pas s’épanouir dans de bonnes conditions sous peine de lourdes représailles de la part de sa tante.

Les relations avec cette dernière sont un vrai poison pour l’existence d’Emma et un frein absolu à sa construction personnelle.

À lire aussi : Comment j’ai décidé de fuir mon père toxique

Au terme du premier tome (dont vous pouvez lire un extrait ici), un événement va venir complètement bouleverser sa vie.

ma-raison-d-esperer-rebecca-donovan

Dans le tome 2, on retrouve Emma qui tente de reprendre doucement sa vie de lycéenne. Après un séjour chez son amie Sara, elle prend la décision de retourner vivre avec sa mère, dont le rapport à l’alcool semble s’être amélioré

.

À lire aussi : Ma mère est alcoolique — Témoignage

Le roman aborde la complexité d’une relation mère-fille où le parent ne tient pas un rôle de soutien et de conseil, et où une concurrence malsaine peut s’installer.

Qui sont les personnes sur lesquelles compter, et lesquelles seront susceptibles de comprendre les drames traversés ? Telle est la question qui tient lieu de fil rouge à l’histoire de ce tome 2, rythmé par les attachements et les déchirures.

À lire aussi : Les triangles amoureux cultes au cinéma

Couv_MaRaisonDeRespirer

Dans le troisième tome, une nouvelle ellipse nous amène à retrouver Emma des mois plus tard, entourée de colocataires. Elle mène une nouvelle vie, ayant fait table rase du passé et de ses anciennes histoires.

À lire aussi : Les ruptures amicales, une étape difficile mais parfois nécessaire

Emma est alors partagée entre son envie de passer à autre chose à travers de nouvelles expériences, et le déni impossible de son passé qui la font sombrer dans les excès.

big-alcoolique-temoignage

Le tome marque la quête d’un équilibre pour Emma et d’une indulgence envers elle-même et les erreurs qu’elle a pu commettre.

À lire aussi : Mon viol, l’alcool, la fête, ce secret et moi

La série de Rebecca Donovan permet d’aborder des sujets difficiles comme la violence psychologique, la maltraitance et l’alcoolisme par le prisme de l’histoire d’Emma.

La série de Rebecca Donovan permet d’aborder des sujets difficiles comme la violence psychologique, la maltraitance et l’alcoolisme par le prisme de l’histoire d’Emma. La palette de personnages tend à susciter l’empathie du/de la lecteur•trice, qui se saisit de leur passé et de leurs épreuves pour mieux se les approprier et s’identifier.

La série de romans ne présente pas une suite d’anecdotes, mais bien une évolution des personnages, en proposant des parcours de vie aboutis, dans toutes leurs nuances et leur complexité.

Les personnages apparaissent avec toutes leurs failles et l’auteure ne cherche pas à les rendre exemplaires : c’est sans doute pour ça que l’on se sent régulièrement piqué•es par leurs choix et leur comportement ! Ils sont là pour nous raconter leur histoire et pas pour nous contenter en réagissant comme on a envie qu’ils le fassent.

tortues-ninjas-facepalm

La série joue beaucoup sur le suspense, avec un sens du cliffhanger qui peut rendre dingue si l’on est véritablement plongé•e dans l’histoire. Les personnages sont loin d’être ménagés, et nous non plus !

La série joue beaucoup sur le suspense, avec un sens du cliffhanger qui peut rendre dingue si l’on est véritablement plongé•e dans l’histoire. Il faut s’armer de patience afin d’espérer pouvoir enfin rassembler toutes les pièces du puzzle, notamment après ces longues ellipses qui s’amusent à nous faire perdre pied et à bousculer le lecteur dans ses repères — en incluant par exemple de nouveaux personnages qui semblent être là depuis toujours alors qu’ils ne sont jamais intervenus jusqu’à présent.

Enfin, si la série s’inscrit dans la lignée des romances, elle montre aussi que les relations entre les êtres humains, ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile, et que dans les décisions qu’on est amenés à prendre, on ne s’autorise pas systématiquement à suivre nos envies.

À lire aussi : L’amour, c’est pas pour moi… malgré ce que m’enseigne la pop culture

Les livres parviennent à sonder les dilemmes qui mettent au pied du mur et les conflits qui paraissent insurmontables. En d’autres termes, les personnages sont loin d’être ménagés, et de fait, le/la lecteur•trice non plus !


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1
ode-calvin-et-hobbes
Culture

Ode à Calvin et Hobbes, la lecture-doudou par excellence !

6
Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : enfin un MeToo en France ? Pour les César, 50/50 nous a répondu

« Comment redécouvrir votre sexualité ? » : Lisa Demma, autrice du livre qui décomplexe le sexe // Source : DR
Sexo

« ​​Quand on parle de libido, l’insécurité est toujours dans les parages » : Lisa Demma

Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
L'affiche officielle du film Challengers de Luca Guadagnino avec Zendaya // Source : DR
Cinéma

Zendaya, Mike Faist et Josh O’Connor dans la nouvelle bande-annonce du film Challengers de Luca Guadagnino

Source : Wikimedia Commons
Société

Isild Le Besco se dénonce sa relation « d’emprise destructrice » avec Benoît Jacquot

La pop culture s'écrit au féminin