Live now
Live now
Masquer
COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1
Livres

L’incroyable Les femmes du lien est à mettre entre toutes les mains !

Avec ce beau-livre, mêlant documentaire, BD et roman-photo, Vincent Jarousseau nous plonge dans le quotidien de huit travailleuses de l’ombre – aide à domicile, assistante familiale, aide-soignante, assistante maternelle… – dont les métiers sont aussi essentiels que sous-valorisés. Un ouvrage à l’effet uppercut !

Elles s’appellent Valérie, Marie-Basile, Rachel, Séverine, Julie, Marie-Ève, Angélique et Marie-Claude. Elles sont technicienne d’intervention sociale et familiale, aide à domicile, accompagnante éducative et sociale, auxiliaire de vie sociale, éducatrice spécialisée, assistante familiale, assistante maternelle et aide-soignante.

Du berceau à la tombe, elles accompagnent et prennent soin des autres, tissant infatigablement du lien social malgré le manque de moyens et de reconnaissance. Et une rémunération insuffisante qui les maintient souvent dans la précarité. Ce sont les héroïnes de Les femmes du lien, l’incroyable ouvrage de Vincent Jarousseau, paru aux Arènes cette semaine.

De ce photographe et documentariste, on avait déjà dévoré les Racines de la colère (Les Arènes, 2019) – prix France Info de la BD d’actualité et de reportage -, un livre incandescent qui racontait la France des oubliés en mixant documentaire, BD et roman-photo.

COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1

Les femmes du lien, ou la « vraie vie » des travailleuses essentielles

Les femmes du lien s’appuie sur le même format hybride pour rendre compte de « la vraie vie des travailleuses essentielles ». De celles qui représentent 1 femme active sur 4, soit environ 3 millions de travailleuses majoritairement issues de milieux populaires. De celles qui sont en première ligne pour accompagner et aider l’Humain à différents moments clés de sa vie. Et pas forcément les plus faciles.

Si elles ont été furtivement mises en lumière durant la crise sanitaire, elles sont bien vite retombées dans l’ombre. Et ce, malgré le rapport parlementaire rendu en 2020 par les députés François Ruffin et Bruno Bonnell sur les métiers du lien dont les femmes représentent plus de 85% des effectifs, selon l’auteur.  

Un roman-photo dans les quotidiens de 8 femmes

Pendant près de deux ans, avant et après la pandémie, Vincent Jarousseau est allé à la rencontre de huit d’entre elles qui sont au cœur d’autant de chapitres constituant ce beau-livre documentaire. Chacun s’ouvre telle une porte vers des univers méconnus. L’auteur retrace les trajectoires de ces femmes grâce aux très belles planches BD signées Thierry Chavant avant de passer au roman-photo qui les suit au travail, mais aussi dans leurs vies privées.

On est immergé, du nord de la France à la Seine-Saint-Denis, dans des quotidiens aussi divers que harassants, faits de petites victoires et, parfois, de découragements. Saisi par l’énergie monumentale que chacune d’entre elles déploie pour tenter de répondre aux besoins – voire, les devancer – de celles et ceux qu’elles accompagnent ; enfants placés, familles en difficulté, personnes âgées, malades, handicapées, perdues ou abimées…

Capture d’écran 2022-09-29 à 12.04.53
Capture d’écran 2022-09-29 à 12.05.14

Une des grandes réussites de l’auteur est de ne jamais sombrer dans le misérabilisme, l’angélisme ou les généralités. Mais de leur laisser la parole. Parce que ces femmes ont des choses à raconter et à nous apprendre, sur les fractures de la société, la fin de vie, la petite enfance, l’état du secteur social ou de l’hôpital public. Page après page, on entend aussi la voix de celles et ceux qu’elles suivent et qui, malgré la diversité de leurs situations, ne cessent de demander : « Que ferait-on sans vous ? ».  

Les femmes du lien : un livre uppercut

Les femmes du lien est un livre uppercut, nécessaire et bouleversant, qui résonne comme un hommage à ses huit héroïnes. Mais aussi à toutes celles, invisibles et invisibilisées, qui tiennent finalement à bout de bras une bonne part du tissu social de la France. C’est aussi un plaidoyer en faveur d’une meilleure valorisation de ces métiers, aux accents féministes. Car comment ne pas s’interroger sur la corrélation entre l’importante féminisation de ces professions et leur manque de reconnaissance… À s’acheter ou à offrir donc, de toute urgence ! 

Les femmes du lien, de Vincent Jarousseau, Les Arènes, 24,90

À lire aussi : Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

L'affiliation sur Madmoizelle

Cet article contient des liens affiliés : toute commande passée via ces liens contribue au financement de Madmoizelle. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les Commentaires
2

Avatar de Pauline Leduc
30 septembre 2022 à 08h15
Pauline Leduc
@Ariel du Pays Imaginaire Je comprends tellement ton commentaire. Avant de lire ce livre, j'étais moi aussi bloquée par rapport à ce format, et pour les mêmes raisons que toi, mais l'auteur arrive vraiment à dépoussiérer le concept de roman-photo. Et à m'avoir fait aimer ça. Ce qui est un exploit... Une raison de plus, donc, pour se procurer cet ouvrage !
2
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Livres

selection-meilleurs-livres
Livres

Contes inclusifs, anti-héroïnes de série, faire famille autrement : voici trois livres à ne pas manquer

Pauline Leduc

30 nov 2022

sexo
Sponsorisé

Accrochez-vous à vos draps, le nouveau Womanizer vient de sortir !

Humanoid Native
sil suffisait daimer bd steinkis
Livres

S’il suffisait qu’on s’aime, une puissante BD pour se replonger dans le combat pour la PMA

Maëlle Le Corre

26 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (12)
Livres

Jade Debeugny : « Montrer des poils est devenu un acte militant »

Pauline Leduc

22 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (9)
Livres

Rivalité féminine, violences médicales, #MeToo : trois livres à lire ce mois-ci

Pauline Leduc

22 nov 2022

roman-seul-un-monstre-lumen
Livres
Sponsorisé

Quelle héroïne de roman de fantasy êtes-vous ?

Madmoizelle Brand

16 nov 2022

fraude qui peut
Livres

Fraude qui peut ! La bande-dessinée écolo et pédagogique qui dézingue la pêche électrique

Maya Boukella

13 nov 2022

Couverture du livre Fruits de la colère
Livres

Pourquoi le livre Fruits de la colère va transformer votre rage féministe en carburant

Anthony Vincent

12 nov 2022

L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2
feminist-in-progress
Livres

Voici un guide pour tous ceux qui pensent qu’on a plus besoin du féminisme

Christelle Murhula, photographiée par Eva Belizaire
Livres

Avec Amours Silenciées, Christelle Murhula éclaire les limites de la révolution romantique

Anthony Vincent

04 nov 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin