Live now
Live now
Masquer
femme portant un hijab de sport avec un ballon de foot
Actualités France

Les Hijabeuses privées de match par la préfecture de police, vautrée dans un argumentaire islamophobe

L’équipe des Hijabeuses se voit interdire de mener une action par la préfecture de police, qui aligne les arguments islamophobes pour justifier sa décision. Les footballeuses sont bien décidées à ne pas se laisser intimider.

« Une fois de plus, on nous empêche de jouer. »

Les Hijabeuses n’en sont pas à leur première tentative d’intimidation, mais la décision de la préfecture de police hier marque indéniablement un tournant.

Pour s’opposer à un amendement actuellement discuté au Sénat qui vise à interdire le port du voile pendant les compétitions sportives, les Hijabeuses, équipe féminine de football qui se mobilise notamment pour le droit des femmes qui portent le voile à participer aux compétitions sportives mènent régulièrement des actions.

Pour se faire entendre, elles font ce qu’elles savent faire : jouer au foot ! Devant la FFF, ou comme récemment à proximité du Sénat :

La préfecture interdit le match des Hijabeuses

Une nouvelle action était prévue aujourd’hui, mercredi 9 février, cette fois sur l’Esplanade des Invalides. Sauf… que la préfecture de police en a décidé autrement et a interdit le rassemblement.

Quels sont ses arguments ? Le préfet de police Didier Lallement estime que le rassemblement est « de nature à troubler l’ordre public » ; chose plus grave, que l’on peut lire dans l’arrêté, c’est qu’il émet un jugement et un commentaire sur les revendications portées par les Hijabeuses.

Courtesy of Les Hijabeuses
Courtesy of Les Hijabeuses / @charlotteabramow

Ainsi, les revendications des Hijabeuses font :

« l’objet d’un vif débat et d’un clivage important au sein de la société entre partisans de l’affirmation d’un islam politique, qui prône le port du voile par les femmes, et partisans des valeurs républicaines d’égalité entre les femmes et les hommes et d’émancipation contre toute forme de patriarcat, notamment religieux ».

Les Hijabeuses en défense

Le collectif a déposé un recours. Reste que cette décision de la préfecture de police envoie un signal catastrophique en mettant son grain de sel et en prenant parti de façon explicite dans son communiqué.

Il n’est pas juste question de sécurité. D’ailleurs, cette raison n’est pas invoquée quand les manifestants sont des militants d’extrême-droite ou des groupes réactionnaires opposés à l’IVG, comme c’était le cas en janvier dernier.

La préfecture de police aligne des arguments éminemment politiques et cela n’est en aucun cas son rôle.

Oui, on continue de sortir l’argument des femmes afghanes ou iraniennes comme s’il s’agissait d’un joker pour pouvoir empêcher des femmes de pratiquer en France une activité sportive en portant le voile si elles le souhaitent.

Oui, on continue de porter un regard suspicieux sur ces femmes, les faisant passer pour les agents d’une menace islamiste sur notre société.

La journaliste Sihame Assbague, ainsi que l’élue Alice Coffin et la militante Caroline De Haas ont aussitôt dénoncé la manœuvre de la préfecture de police.

L’équipe des Dégommeuses, soutien de longue date des Hijabeuses, a aussi apporté son soutien et dénoncé les « arguments dignes de l’extrême-droite » de la préfecture de police.

Que l’interdiction soit annulée ou non par le tribunal, les Hijabeuses ont fait savoir qu’elles maintiendraient leur action.

À lire aussi : Quelle place pour les Françaises musulmanes dans une campagne présidentielle où l’islamophobie est banalisée ?

Crédit photo : RF._.studio via Pexels


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

24
Avatar de PingouinMasque
11 février 2022 à 22h02
PingouinMasque
@PingouinMasqué je ne suis pas sûr de comprendre ton exemple avec le billard : si je comprends bien, un femme voilée ne peut pas concourir, du coup pour moi on revient au point de départ, qui est que des femmes veulent faire du sport en portant un voile.
Un sport ça obéit à des règles, et le dress code en fait partie. Si le dress code du sport interdit le port de bijoux, alors les chrétiens devront poser leur croix.
C'est la raison pour laquelle je pose la question du dress code de la FFF : c'est à elle de définir ça.
0
Voir les 24 commentaires

Plus de contenus Actualités France

Source : Getty Images Pro
Actualités

On sait quand sera versée l’Allocation de rentrée de scolaire (ARS) récemment revalorisée

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Pexels
Actualités France

Après la victoire du Rassemblement National, des militants d’extrême droite condamnés pour une agression homophobe

12
Source : Symeonidis Dimitri / Getty Images
Politique

Plan Procu : le site de rencontre pour faciliter les procurations

33
jus-oranges
Actualités France

Le prix de ce jus ne cesse d’augmenter, et c’est à cause du dérèglement climatique

Réforme des retraites // Source : © Sénat - Palais du Luxembourg
Société

Pourquoi la proposition de loi visant à encadrer les transitions de genre avant 18 ans est dangereuse

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée se dote enfin d’une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

Un couple d'homme en train de s'occuper de leur bébé né par Gestation pour Autrui // Source : alvarostock
Daronne

Timothée a fait le choix d’une GPA éthique : « si le consentement est éclairé, les femmes ne sont pas exploitées »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

10

La société s'écrit au féminin