Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Le musée de l’homme (David Abiker)

08 jan 2006

Le musée de l’homme (David Abiker)Alors qu’on se baladait tranquillement dans les rayons de la FNAC, à la recherche des cadeaux de Noël pour la famille, ma femme vient me voir, toute enchantée de sa trouvaille : "tiens, un cadeau pour toi". La coquine me tend un bouquin, intitulé Le musée de l’homme, sous-titré Le fabuleux déclin de l’empire masculin. Sur la couv, on voit un dessin façon évolution de Darwin : un singe qui se lève, se transforme en homme, puis un homme qui pousse un landau, pour finalement se transformer en plantureuse femme.

Ayant des affinités avec l’auteur, David Abiker, chroniqueur dans l’émission Arrêts sur Image sur France 5, je souris – jaune – à ma douce en lui disant tout en grincant des dents "en voilà une bonne idée".

L’ironie dans toute cette histoire ? C’est que j’ai développé une très grande solidarité avec le personnage du livre. Normal : je vais bientôt être papa, la trentaine me guette et Le musée de l’homme est un peu une projection inéluctable de ma situation dans une toute petite dizaine d’années. Hé oui. David Abiker et lui s’évertuent à expliquer tout au long des 260 pages du bouquin pourquoi :

  • Il ne sert plus à rien dans sa maisonnée, ou du moins plus à rien de primordial et vital, si on excepte le fait de sortir ses deux filles au parc le samedi matin un mouche-nez à la main (le détail a son importance)
  • Il est tout à fait normal que non seulement sa femme obtienne 15% d’augmentation mais qu’en plus elle gagne désormais plus que lui
  • L’homme (trentenaire) du XXIème siècle envie Charles Ingalls ou les mafieux incarnés dans la trilogie du Parrain
  • Avec nos soins de la peau, l’homme de La Guerre du Feu nous regarderait d’un air bizarre
  • L’un des seules façons qu’il reste pour être écouté est d’aller assister à des tables rondes de consommateurs…

… Le tout avec beaucoup d’humour, des exemples de situations concrètes et qui sentent le vécu, un soupçon de cynisme et ce qu’il faut de franc-parler.

Pourquoi je me sens proche du narrateur du musée de l’homme ? J’ai comme l’intime conviction que ma femme et celle du narrateur ont de nombreux points communs. Et Cath (c’est son p’tit nom) ayant terminé le livre avant moi, quand je l’ai moi-même fini, je lui ai demandé innocemment : "dis donc, le bouquin que tu m’as offert, t’as pas un peu l’impression d’avoir trouvé des points communs entre nos deux couples ?"

Et tu sais quoi ? Ca l’a fait rire. Donc, désormais, quand je sens qu’une situation à laquelle je devrais normalement faire face en tant qu’homme du foyer m’échappe complètement, je brandis le bouquin. Ca n’a aucun effet, ça la fait juste sourire. Mais au moins, j’ai l’impression de m’exprimer.

:: Le musée de l’homme aux Editions Michalon 

Les Commentaires
4

Avatar de Fab
17 janvier 2006 à 16h25
Fab
J'aime bien la tension du post en tout cas, le livre est dans la même veine ?
Le livre est beaucoup plus détendu. Normal, puisque le narrateur est complètement résigné. Mais si tu parles de l'humour, oui, c'est kif kif
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Livres

Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Pop culture
roman-seul-un-monstre-lumen
Sponsorisé

Si vous faisiez partie d’un roman de fantasy, quel serait votre don surnaturel ?

Livres
halimata fofana

Halimata Fofana, autrice de À l’ombre de la cité Rimbaud, brise le tabou de l’excision

La Rédaction

11 sep 2022

1
Livres
Virginie Despentes

Critique : « pardon Virginie, mais je ne suis pas à fond sur Cher Connard »

Marion Olité

10 sep 2022

17
Livres
asal-lotfi-8ePZbdxnpi0-unsplash

Rentrée littéraire : 3 premiers romans à lire d’urgence

Pauline Leduc

07 sep 2022

Livres
meuf livre

La rentrée littéraire féministe : 5 romans bouleversants à ne pas manquer

Maya Boukella

04 sep 2022

Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

En écriture : avec Élise Nebout, cofondatrice de l’école Les Mots

Marie-Stéphanie Servos

28 août 2022

Livres
livre Bethany Laird

La rentrée littéraire en lutte : 5 pépites féministes et LGBT à ne pas manquer

Maya Boukella

27 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

Rentrée littéraire : trois romans incontournables

Pauline Leduc

23 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (2)

En écriture : avec l’autrice Sandrine Roudeix

La pop culture s'écrit au féminin