Live now
Live now
Masquer
la-voix-du-succes-bande-annonce
Revues de films

La Voix du succès, le film musical, féminin et feel-good de l’été sort aujourd’hui au ciné !

14 juil 2020

Alix te recommande de courir voir La Voix du succès au cinéma dès aujourd’hui, pour découvrir un duo féminin empouvoirant incarné par Dakota Johnson et Tracee Ellis Ross.

En partenariat avec Universal Pictures France (notre Manifeste)

Aujourd’hui sort au cinéma La Voix du succès, un film ultra feel-good pour bien lancer ton été !

Il est signé Nisha Ganatra, qui avait déjà réalisé des épisodes de séries à succès (Girls, Dear White People, ou encore Brooklyn Nine-Nine), mais t’avait aussi offert l’année dernière le charmant long-métrage Late Night, avec Emma Thompson et Mindy Kaling.

Un CV fabuleux qui promet un superbe film.

La Voix du succès, de quoi ça parle ?

La Voix Du Succès - Bande annonce VOST [Au cinéma le 14 juillet]

Maggie (Dakota Johnson) est l’assistante de Grace Davis (Tracee Ellis Ross), une diva de la chanson qui lui mène parfois la vie dure.

Malgré tout, elle voue une admiration sans faille à son idole, et rêve qu’elle s’émancipe de son manager (Ice Cube), lequel préfère recycler ses tubes connus et reconnus plutôt que la voir créer de nouvelles choses.

Maggie fera aussi la rencontre de David (Kelvin Harrison Jr), un jeune artiste prometteur qu’elle décide de produire même si officiellement… Elle n’est pas productrice !

Elle se lance alors dans son rêve le plus fou, au risque de s’empêtrer dans un tissu de mensonges.

Les femmes s’empouvoirent dans La Voix du succès

Les deux personnages principaux, Maggie et Grace, sont deux femmes aux parcours et personnalités bien différentes. Mais leur point commun réside dans leur confiance en elles et leur capacité à oser prendre la parole face à des hommes parfois condescendants ou persuadés de savoir ce qu’il existe de mieux pour elles.

Elles donnent leur avis, s’allient, et ne s’inscrivent pas dans les schémas classiques de rivalité entre femmes.

La Voix du succès est une réécriture, une réactualisation de Le Diable s’habille en Prada, transposé à l’univers de la musique et mis au goût du jour.

En effet, si Grace est une véritable diva aux attentes particulièrement exigeantes, elle démontre que la véritable torture psychologique dont fait preuve Miranda dans le film de 2006 n’est pas nécessaire pour obtenir le respect de son assistante.

J’ai aimé voir évoluer ces personnages non-manichéens, un poil irritants mais surtout très attachants, remplis de contradictions auxquelles il est facile de s’identifier.

Maggie et Grace forment un duo d’enfer qui donne envie de niquer le game !

La Voix du succès : deux visions de l’art qui s’entrechoquent

La querelle des Modernes et des Anciens au XVIIè siècle, qui opposait une pensée tournée vers le passé et l’imitation des maîtres de l’Art (le fameux « c’était mieux avant ») à la pensée tournée vers le présent et l’innovation, en tirant des leçons des expériences antérieures, n’est en réalité qu’un cycle éternel.

Et cette même querelle se retrouve donc au cœur du film La Voix du succès, qui oppose deux façons de travailler et deux visions de l’œuvre de Grace Davis.

Faut-il qu’elle perfectionne ses acquis, en donnant au public ce qu’il connaît déjà sans jamais le décevoir quitte à l’ennuyer, ou faut-il créer du neuf en prenant le risque de se planter ?

Dans le film, Maggie prend toute son inspiration d’artistes du passé, mais fait aussi figure de la nouvelle génération d’acteurs du milieu de la musique, une industrie qui se développe et change à toute vitesse.

Et si, entre elle et le manager de Grace, il était possible de trouver un juste milieu entre respect des vieilles méthodes et adaptation à la nouveauté ?

La Voix du succès, le guide du « fake it til you make it »

Dans le film, Maggie prend un sacré risque : celui de s’inventer productrice de Grace Davis et de David.

En ça, le film te donnera confiance en toi et t’intimera d’oser faire, au lieu d’attendre pour parfaire.

Maggie sait s’emparer des opportunités qui s’offrent à elle et profite à fond de ses expériences. Parfois un peu trop, puisqu’elle se met dans des positions un poil malhonnêtes… Peut-être qu’elle fera des erreurs de parcours, mais elles ne seront que des leçons pour s’améliorer.

La Voix du succès vante les mérites d’avoir du cran et te débarrassera de ton syndrome de l’imposteur. Et ça fait plaisir !

Alors lectrice, tu te sens de partir à la conquête du monde avec La Voix du succès, dès aujourd’hui au cinéma ?

À lire aussi : La voix du succès s’annonce comme LE film musical de l’été !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Revues de films

Revues de films
dernier-duel-jodie-comer

Le Dernier duel, la fresque médiévalo-féministe de Ridley Scott, mérite-t-elle tout ce foin ?

Kalindi Ramphul

15 oct 2021

27
Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Revues de films
dune-vertical

On a adoré Dune, et en plus on a presque pigé toute l’histoire

Kalindi Ramphul

15 sep 2021

5
Revues de films
melissa-etat-texas-documentaire

L’histoire tragique de Melissa Lucio, dans le couloir de la mort depuis 13 ans après le décès de sa fille

Clémence Boyer

15 sep 2021

2
Revues de films
bac-nord-vert

Dans BAC Nord, seuls les policiers ont le droit à l’humanité

Revues de films
but im a cheerleader jamie babitt

20 ans après sa sortie, la rom-com lesbienne But I’m A Cheerleader n’a rien perdu de son piquant

Maëlle Le Corre

29 août 2021

5
Revues de films
the-suicide-squad-small

The Suicide Squad est en salles, et bonne nouvelle : il n’est pas raté, celui-ci

Pauline Thurier

29 juil 2021

Revues de films
kuessipan-critique-film-amitie

Foncez voir Kuessipan, LE film de l’été sur l’amitié féminine

Pauline Thurier

15 juil 2021

Revues de films
commentje-suis-devenu-super-heros

Alors, on mate ou pas « Comment je suis devenu super-héros » sur Netflix ?

Pauline Thurier

10 juil 2021

Revues de films
cannes-journal-de-bord-jour-3

Alix à Cannes, jour 3 — Festival de films transperçants et gueule de bois permanente

Alix Martineau

09 juil 2021

La pop culture s'écrit au féminin