La série « The Crown » empêchera-t-elle Camilla de devenir reine d’Angleterre ?


La saisons 4 de la série The Crown diffusée sur Netflix ne cesse de faire parler d'elle, au point de soulever des interrogations de la part du peuple Britannique mais aussi de la planète toute entière quant à l'avenir de la couronne.

La série « The Crown » empêchera-t-elle Camilla de devenir reine d’Angleterre ?

Depuis que la nouvelle saison de la série The Crown a été diffusée, et surtout depuis qu’on a découvert que le prince Charles n’avait pas l’air d’être le gars le plus sympa du monde, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la famille royale Britannique, et sur son avenir.

Bien sûr, comme Mymy l’expliquait dans un article sur madmoiZelleThe Crown est une fiction, se basant sur des faits réels, certes, mais l’histoire peinte par les scénaristes n’est que romancée.

Évidemment, on peut se douter que la relation entre le prince Charles et Lady Di n’était pas au beau fixe puisque leur mariage s’est soldé par un divorce, mais n’oublions pas que les conversations privées où Charles et Diana s’envoyaient des roquettes dans la tête ne peuvent être qu’imaginées par le commun des mortels, et que tout ce qu’on a pu lire ou entendre sur leur relation n’est que supposition et « on-dits ».

Mais que nous soyons férues d’histoire ou bien tout simplement accro à la série, nous pouvons nous poser cette question, après avoir visionné les derniers épisodes de la saison 4 : Camilla Parker-Bowles, l’épouse du prince Charles, pourra-t-elle être la prochaine reine ? Est-ce que l’opinion populaire, qui ne semble pas être en faveur du couple, pourrait les faire renoncer au trône ?

Nous avons posé quelques questions à notre experte en la matière que vous avez peut-être découvert lors de notre live Twitch : Caroline Lazard, journaliste au magazine Point de vue et spécialiste de la famille royale.

Camilla Parker-Bowles et le prince Charles, une histoire qui date

Nous avons pu le (re)découvrir dès la saison 3 de The Crown, la love story entre Camilla et Charles existe depuis les années 70. Mais alors, pourquoi avoir attendu tant d’années avant de se marier ? Caroline Lazard nous explique la genèse de leur histoire :

« Le couple se rencontre en 1971 par l’entremise de Lucia Santa Cruz. Camilla vit une histoire d’amour passionnelle avec Andrew Parker-Bowles, faite de ruptures et de retrouvailles quand elle fait la connaissance de Charles.

Elle choisit finalement d’épouser Parker-Bowles, qu’elle aime profondément, sans doute aussi par crainte de la pression et du poids que représente le rôle de princesse de Galles. Ce n’est pas du tout une femme attirée par le pouvoir.

En 2005, cela faisait presque dix ans que le prince était divorcé et que Diana était décédée. La place de Camilla aux côtés de Charles aurait été délicate s’il avait dû monter sur le trône sans être marié. Il fallait régulariser leur situation !

Et il faut savoir que Charles était très attaché à sa grand-mère, Queen Mum (décédée en 2002, NDLR) qui n’a jamais vu d’un bon œil qu’il se remarie avec Camilla. Il s’est peut-être senti plus « libre » à sa mort en 2002. Et puis surtout, ils s’aimaient depuis plus de trente ans ! »

Camilla Parker-Bowles sur le trône : sera-t-elle la prochaine reine d’Angleterre ?

Il y a de nombreuses rumeurs qui circulent, notamment sur le fait que Camilla, à la mort de la reine Elisabeth II, ne deviendrait pas reine à son tour, mais seulement « princesse consort ». Caroline Lazard nous éclaire :

« Quand Camilla a épousé le prince Charles en 2005, elle est devenue princesse de Galles (titre qu’elle n’utilise pas pour respecter la mémoire de Diana), duchesse de Cornouailles et duchesse de Rothesay. Clarence House avait précisé à l’époque qu’elle serait titrée princesse consort quand Charles, qui deviendrait le roi Charles III, monterait sur le trône, notamment parce que le souvenir de Diana était encore très présent chez les Britanniques et que le couple souhaitait ménager l’opinion publique.

En mars 2020, un porte-parole du couple a réaffirmé cette disposition, toujours pour ne pas déclencher de polémiques. Reste que le prince de Galles souhaite offrir à Camilla le titre de reine consort le jour venu. Si Charles le décide, Camilla sera donc la reine Camilla – on a toujours dit la reine Mary pour l’épouse du roi George V et la reine Elizabeth pour l’épouse de George VI, mais pas reine d’Angleterre, titre qui est réservé à une souveraine régnante.

Le terme reine d’Angleterre n’est d’ailleurs pas exact : Elisabeth II est reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. »

L’héritier de la couronne face à l’opinion du peuple : un combat réaliste ?

Si Netflix a réussi à produire une série absolument géniale pour sa réalisation, ses costumes, son histoire et ses acteurs, la plateforme a aussi réussi à raviver des souvenirs douloureux pour nombre de Britanniques.

En effet, certains citoyens Britanniques étaient si en colère après avoir vu à l’écran l’histoire du « ménage à trois » que les deux protagonistes encore vivants, à savoir Charles et Camilla, ont dû verrouiller leurs réseaux sociaux suite à une vague de commentaires très violents. À une autre époque, les fourches enflammées auraient été de sortie, mais heureusement nous sommes en 2020.

Nous avons demandé à Caroline Lazard si l’opinion populaire pourrait empêcher Charles de monter sur le trône, et le pousser à laisser la place à son fils. Sa réponse est ferme : 

« Non. Si le prince de Galles est toujours perçu comme le responsable des malheurs de Diana pour une partie des Britanniques, il est de plus en plus apprécié par ses compatriotes qui commencent à voir en lui la stature d’un futur souverain.

Selon les derniers sondages réalisés par l’institut You Gov, Charles bénéficie de 47% d’opinion favorable, Camilla de 34%, ce qui est plus qu’en 2017. Le prince de Galles travaille depuis 20 ans à redorer son image publique, patiemment et avec humilité, dans le respect du règne de sa mère.

Il n’a aucune intention de remettre en question le principe héréditaire de la monarchie et de laisser la place à son fils William. »

Mais la série The Crown peut-elle vraiment influer sur l’avenir de la monarchie Britannique ? Caroline Lazard nous donne son avis :

« Non je ne pense pas. L’institution monarchique est un des piliers de la nation Britannique et reste largement respectée. Les membres de la famille royale en première ligne bénéficient d’une bonne cote de popularité et on peut dire que l’épidémie de Covid-19 a renforcé leur légitimité : ils sont des figures rassurantes, le garant de l’unité nationale.

La reine Elisabeth est le roc des Britanniques, la gardienne des traditions. »

[optin-monster-shortcode id= »lhakywoglmenrtsgvem1″]

Camilla Parker-Bowles et son envie de souveraineté

On peut se poser la question quant à l’envie que pourrait avoir Camilla de porter la couronne. Le veut-elle vraiment ? Le fait de ne pas avoir épousé le prince Charles dans les années 70 et d’avoir finalement accepté en 2005 peut nous faire dire que la pression de la royauté semblait difficile à envisager pour elle. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? A-t-elle vraiment envie de devenir reine ?

Caroline Lazard nous donne son avis personnel sur la question :

« En tout cas, elle est déterminée à assumer sa fonction de consort du mieux qu’elle peut, à servir la monarchie et ses concitoyens. Camilla a réellement à cœur de soutenir son époux dans sa charge de prince de Galles.

Elle est très présente à ses côtés notamment dans ses obligations officielles, elle assure un plus grand nombre de responsabilités au nom de la Couronne et elle est engagée auprès des 90 œuvres caritatives dont elle est la marraine. Sans compter qu’elle bénéficie de la confiance de la reine Elisabeth qui l’aime beaucoup et qui sait à quel point elle est importante au bonheur de Charles… »

Effectivement, elle semble être en route pour assurer ses futures fonctions. Affaire à suivre, donc !

Manon Portanier

Manon Portanier


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!