Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

La Reine des Lectrices, Allan Bennett

08 juil 2010
La Reine des Lectrices est un petit conte joyeux, qui se passe à notre époque. Il y est question de royauté, d’obligations, et du pouvoir subversif de la lecture…
la-reine-des-lectricesImaginez une Reine d’Angleterre qui rentre un peu par hasard dans un bibliobus garé à l’arrière du palais. La Reine n’a pas de hobby, elle n’a pas le temps pour ça, elle ne lit donc pas, pas plus qu’elle ne jardine ou qu’elle ne joue au poker. Oui mais voilà, sa Majesté se retrouve bien embêtée dans ce bibliobus, et la bienséance l’oblige à emprunter un livre, et à faire par là même la connaissance d’un jeune commis de cuisine passionné d’art et de littérature. Et petit à petit, sans même en avoir conscience ni pouvoir y opposer la moindre résistance, la Reine va se prendre de passion pour les livres. Entre deux réunions, chaque soir dans son lit, pendant les trajets officiels, elle ira même jusqu’à se faire porter pâle pour finir un roman. Chaque livre terminé lui donne envie d’en lire une dizaine d’autres, et il faut bien l’avouer, ce n’est pas du goût de tout le monde. Après cinquante ans d’un règne des plus sérieux, certains de ses sujets les plus hauts placés ne voient pas d’un très bon œil ce soudain accès de frivolité. Mais quand on a goûté au plaisir d’un bon roman, peut-on vraiment revenir en arrière ?

La Reine des Lectrices est le genre de roman parfait pour l’été. Court et léger, on entre par la petite porte dans l’intimité de la Reine. On y découvre sa petite routine, les obligations qui font son quotidien, ses proches. C’est aussi l’occasion de s’interroger sur son propre rapport à la lecture, et d’être prise d’une envie irrépressible de découvrir la littérature anglaise classique. Mais la Reine des Lectrices est avant tout une jolie fable, drôle et intelligente, qui transforme ce monument un peu kitch qu’est la Reine d’Angleterre en une délicieuse mamie qui malgré son rang, n’en est pas moins humaine, et qui fait le bilan de sa vie, sans concession, et s’octroie quelques menus plaisirs, peut-être plus chargés en conséquences qu’elle ne peut l’imaginer…

> La Reine des lectrices sur Amazon

Les Commentaires
1

Avatar de MaryonP
8 juillet 2010 à 15h17
MaryonP
Cet article me donne envie de le lire, je le garde dans un coin de mon cerveau pour quand j'irais à mon rendez-vous mensuel chez mon libraire préféré.
Merci !
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

catherine meuriss
Pop culture

La BD vient de rentrer à l’Académie des beaux-arts Catherine Meurisse

Maya Boukella

05 déc 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
brune feuillle se marie talents hauts livres pour enfants hongrie
Société

Ce livre de contes a fait un scandale en Hongrie, et il est enfin disponible en France

Maëlle Le Corre

02 déc 2022

2
selection-meilleurs-livres
Livres

Contes inclusifs, anti-héroïnes de série, faire famille autrement : voici trois livres à ne pas manquer

Pauline Leduc

30 nov 2022

3
sil suffisait daimer bd steinkis
Livres

S’il suffisait qu’on s’aime, une puissante BD pour se replonger dans le combat pour la PMA

Maëlle Le Corre

26 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (12)
Livres

Jade Debeugny : « Montrer des poils est devenu un acte militant »

Pauline Leduc

22 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (9)
Livres

Rivalité féminine, violences médicales, #MeToo : trois livres à lire ce mois-ci

Pauline Leduc

22 nov 2022

roman-seul-un-monstre-lumen
Livres
Sponsorisé

Quelle héroïne de roman de fantasy êtes-vous ?

Madmoizelle Brand

16 nov 2022

fraude qui peut
Livres

Fraude qui peut ! La bande-dessinée écolo et pédagogique qui dézingue la pêche électrique

Maya Boukella

13 nov 2022

Couverture du livre Fruits de la colère
Livres

Pourquoi le livre Fruits de la colère va transformer votre rage féministe en carburant

Anthony Vincent

12 nov 2022

L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2

La pop culture s'écrit au féminin