Live now
Live now
Masquer
jennifer-strange-jasper-fforde-telefilm
Culture

Jennifer Strange, la dernière tueuse de dragons, débarque sur petit écran

La dernière tueuse de dragons s’appelle Jennifer Strange. Elle est issue de l’esprit de Jasper Fforde et débarque dans un téléfilm diffusé par OCS !

Je cherchais un prétexte pour parler de Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons, et c’est chose faite ! OCS Max va diffuser le 24 mars à 20h40 le téléfilm que la chaîne anglaise Sky1 avait programmé à Noël dernier.

C’est un véritable coup de foudre dans le kitsch, l’optimiste, l’aventure, l’héroïsme et l’humour pour moi.

https://www.dailymotion.com/embed/video/x5e8b4f

L’univers GÉNIAL de Jennifer Strange

Si vous n’êtes pas familier•es avec l’univers de Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons (que je vais écourter en Jennifer Strange, car faut pas abuser), vous allez être enchanté•es par son appartenance à la fantasy.

Imaginez un monde moyenâgeux, avec donc un roi, des chevaliers, des épées, tout le tralala, mais aussi la télé, des voitures, l’électricité et de la magie !

Ce joli mélange existe dans le quotidien de Jennifer Strange.

L’héroïne est une orpheline recueillie par le grand magicien Zambini, qui lui sert de figure paternelle.

Après l’enlèvement de Zambini, elle va découvrir une épée avec son nom gravé dessus et comprendre qu’elle est la dernière « tueuse de dragons ».

Sauf que dans son monde, les dragons permettent de maintenir la magie en vie. Si elle extermine la dernière créature vivante comme le peuple lui demande, elle éliminera toute forme de magie également pour les siècles à venir.

Alors oui, on est dans un téléfilm anglais dont les effets spéciaux font vraiment (mais vraiment) cheap, à la Merlin

(et en plus y a un dragon doublé par un acteur connu), mais on s’y habitue et ça n’enlève rien au plaisir qu’on a de le regarder.

C’est parti pour une aventure épique avec des personnages vraiment décalés et un humour britannique comme jamais.

jennifer-strange-dragon

Une critique incisive de la société de consommation

Jennifer Strange ne se contente pas d’être un bon divertissement magique. Il vient traiter de la famille et de l’amitié comme n’importe quelle histoire où les interactions entre les personnages sont bien écrites.

Mais l’œuvre va plus loin que ça en critiquant la société capitaliste.

Et c’est hyper paradoxal, car on reste dans un univers moyenâgeux avec des sujets très actuels comme les méthodes de consommation, le détournement des médias ou encore l’information de masse.

En fait, la magie est une pratique de plus en plus opprimée vis-à-vis des requins de l’immobilier, et les usagers doivent vraiment cacher leurs activités. Pourtant, elle a toujours aidé les habitants.

Comme c’est un peu absurde, l’histoire peut se permettre d’exagérer sa satyre très juste de notre société. Et si les plus jeunes seront ravis par l’aspect fantasy de Jennifer Strange, les plus grands pourront avoir une lecture différente.

jennifer-strange-magic

Jasper Fforde à la télé, mon rêve secret

Je dois peut-être expliquer pourquoi j’ai été aussi enthousiaste au sujet de cette adaptation.

Je n’ai jamais lu Moi, Jennifer Strage, dernière tueuse de dragons dont le tome 4 arrive cette année. En revanche, je suis fan de la série phare de son auteur, Jasper Fforde, dont l’héroïne est une certaine Thursday Next.

Thursday Next est une véritable ode passionnée à la littérature, avec des tonnes de références drôles et pertinentes. L’héroïne vit dans un univers où elle peut pénétrer dans les livres.

Et j’ai toujours rêvé de voir les Thursday Next en format série ! Les notes en bas des pages pourraient être retranscrites en voix off de narrateur, Kelly Reilly jouerait le rôle éponyme… tout est déjà prévu dans mon esprit.

Voir Jennifer Strange à la télé, c’est j’espère le premier pas pour qu’une autre saga de l’auteur arrive également sur petit écran !

À lire aussi : Sélection de beaux livres de fantasy


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

2
Avatar de Aki
3 avril 2017 à 13h04
Aki
@Biousse Mais tellement pour "La tyrannie de l'arc-en-ciel" ! Mais j'avais lu sur un site de news que ce n'était pas pour tout de suite et qu'il se penchait sur ses autres séries car visiblement ça avait pas super bien marché...
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture

Pour la fashion week, même IKEA s'invite à la fête, avec Annie Leibovitz // Source : Annie Leibovitz pour IKEA+
Actualité mode

Pour la Paris Fashion Week, même IKEA s’invite à la fête, avec Annie Leibovitz

Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1
ode-calvin-et-hobbes
Culture

Ode à Calvin et Hobbes, la lecture-doudou par excellence !

6
Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : enfin un MeToo en France ? Pour les César, 50/50 nous a répondu

« Comment redécouvrir votre sexualité ? » : Lisa Demma, autrice du livre qui décomplexe le sexe // Source : DR
Sexo

« ​​Quand on parle de libido, l’insécurité est toujours dans les parages » : Lisa Demma

Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
L'affiche officielle du film Challengers de Luca Guadagnino avec Zendaya // Source : DR
Cinéma

Zendaya, Mike Faist et Josh O’Connor dans la nouvelle bande-annonce du film Challengers de Luca Guadagnino

La pop culture s'écrit au féminin