Live now
Live now
Masquer
les-freres-scott-lucas-peyton
Série télé

« Je me suis sentie sale » : Hilarie Burton raconte le baiser des Frères Scott qui l’a traumatisée

11 août 2021

Série phare des années 2000, Les Frères Scott était gangrénée en coulisses par le harcèlement sexuel : les femmes de l’équipe ont dû s’unir. Au micro du podcast Drama Queens, l’interprète de Peyton raconte.

« Il faut qu’on parle de la scène du baiser. »

Hilarie Burton, qui interprétait Peyton Sawyer dans Les Frères Scott, s’est confiée à ses ex-collègues Sophia Bush et Bethany Joy Lenz (respectivement Brooke et Haley dans le show) pendant un épisode du podcast Drama Queens dans lequel elles revisitent la série.

Le sujet douloureux de cet échange ? Une scène clef de l’intrigue, mais sombre en coulisses : celle du premier baiser entre son personnage et Lucas. 

OTH - Leyton scenes 1 x 07 part 2

La scène des Frères Scott qui a choqué Hilarie Burton

Dans cette scène (épisode 7 de la saison 1), les deux lycéens échangent leur premier baiser. Pourtant, pour l’actrice âgée à l’époque d’une vingtaine d’années, la scène n’a rien de « doux et romantique » : « je me suis sentie sale », affirme-t-elle au micro. En cause, une séquence bien trop sexualisée à son goût, ce qu’elle a exprimé au réalisateur sans que rien ne change.

On y voit les deux personnages s’embrasser langoureusement avant que la jeune fille ne descende le long du torse de Lucas. « Je me suis sentie trahie. Je me suis sentie sale. Cela donnait l’impression qu’ils [les réalisateurs] essayaient de tout sexualiser », regrette Hilarie Burton, qui précise que son partenaire de jeu Chad Michael Murray « a eu la gentillesse de laisser son débardeur sous sa chemise pour que je n’embrasse pas son corps directement ».

L’actrice explique aussi avoir dû défaire la ceinture de son partenaire, une scène finalement coupée au montage : « On voit des adolescents dans des moments intimes agir de la même manière que des adultes », fustige-t-elle.

Les Frères Scott, une série ternie par son showrunner problématique

Diffusée en France entre 2004 et 2012, Les Frères Scott n’a pas échappé à la vague MeToo, et cette confidence d’Hilarie Burton n’a malheureusement rien d’un cas isolé.

En 2017 déjà, 18 membres de la série ont apporté leur soutien public à la scénariste Audrey Wauchope qui avait dénoncé le comportement du showrunner des Frères Scott, Mark Schwann. L’équipe déclarait : 

« Beaucoup d’entre nous avons été mises dans des situations inconfortables et avons dû apprendre à nous défendre, parfois physiquement, parce qu’il était évident que nos supérieurs n’étaient pas les producteurs qu’ils étaient censés être. »

Harcèlement sexuel sur le tournage, pression sur le cast pour réaliser des scènes dénudées…  les actrices phares du show ont depuis multiplié les récits témoignant du climat sexiste sur le tournage des Frères Scott

La sororité face à l’adversité

Dans la même tribune publiée il y a quatre ans, les femmes de l’équipe des Frères Scott avaient évoqué la solidarité qui s’était créée sur le tournage de la série.

« Nous avions mis en place des espaces safe pour parler de son comportement et de comment y faire face, mais aussi pour prévenir les femmes qui rejoignaient l’équipe. »

Dans cet épisode du podcast Drama Queens, créé et produit par les trois actrices du show, Hilarie Burton a également tenu à rendre à nouveau hommage aux femmes de la série, aux coiffeuses et maquilleuses qui l’ont entourée et soutenue sur le tournage de cette scène.

« C’était un grand moment de sororité qui a vraiment noué des amitiés derrière la caméra », a-t-elle indiqué, en se remémorant le moment où toutes ses collègues d’infortune ont bu un shot avec elle pour lui donner du courage.

https://www.instagram.com/p/CQIIMkZH9JJ/

Les actrices principales des Frères Scott ont lancé leur podcast, qui revient sur les coulisses du tournage et leur ressenti sur leurs personnages, en juin 2021.

 « Ce que je trouve génial [avec ce projet], c’est de reprendre ce qui nous revient de droit. Nous avons beaucoup travaillé en tant que jeunes adultes et nous ne sommes pas responsables des actions des autres », a commenté l’actrice Hilarie Burton. Comme une façon de se réapproprier une série culte, ternie par les hommes qui l’ont créée et non par les femmes qui lui ont donné vie.

À lire aussi : Scènes de sexe traumatisantes, body-shaming… les actrices de « Skins » racontent l’enfer des tournages

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Série télé

Interviews cinéma
bigger-than-us-vertical

« Ce film donne des clés pour changer le monde » : Marion Cotillard et Mary Finn présentent Bigger Than Us

Kalindi Ramphul

22 sep 2021

Cinéma
daniel-craig-vertical

D’après Daniel Craig, l’agent 007 ne devrait pas être une femme, mais pourquoi ?

Kalindi Ramphul

22 sep 2021

12
Télé-réalité
koh-lanta-laurent-paresseux-vert

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 4 — Guerre des sexes et riz gratuit

Benjamin Benoit

22 sep 2021

Tech
le smartphone OnePlus Nord 2 5G
Sponsorisé

Enfin un smartphone chargé entièrement en 20 minutes !

Actu sexe
Youtube – critique – OnlyFans

Des youtubeurs s’improvisent critiques de comptes OnlyFans et ce n’est pas une bonne nouvelle

Série télé
une-affaire-francaise-vertical

Une affaire française, la série TF1 sur le petit Grégory, l’obsession de trop ?

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Actu en France
neonbrand-nZJBt4gQlKI-unsplash

Avec #LePoidsDesMots, Instagram France s’engage contre le cyberharcèlement

Eva Levy

21 sep 2021

Culture Web
the-damelio-show

Challenges TikTok et crises de larmes : The D’Amelio Show alerte sur la santé mentale des ados influenceuses

Eva Levy

21 sep 2021

Musique
Brian Molko par Mads Perch

Placebo sort Beautiful James, premier extrait d’un 8e album attendu comme le vaccin

Anthony Vincent

21 sep 2021

12
Série télé
asa-butterfield-vertical

« Cassez-vous » : la colère légitime d’Asa Butterfield (Sex Education) contre les fans qui le prennent en photo

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

21

La société s'écrit au féminin