Live now
Live now
Masquer
« mere-jeux-video-pub-animal-crossing »
Parentalité

Incroyable, les mères aussi jouent aux jeux vidéo (et Nintendo s’en est rendu compte)

La dernière pub de Nintendo pour la sortie du jeu Animal Crossing sur la Switch met en scène une mère et sa fille. Et pour Clémence, c’est le signe que les représentations autour des jeux vidéo ont bien bougé ces dernières années…

Alors que je glandais faisais une veille active sur Twitter, je suis tombée sur la dernière pub (en anglais) de Nintendo pour la sortie le 20 mars prochain du jeu Animal Crossing : New Horizons sur la console Switch.

Et j’ai été ravie de découvrir que le personnage principal représenté en train de jouer à la console était… une mère de famille.  C’était la première fois que je voyais ça dans une publicité !

https://www.youtube.com/watch?v=N4fltJMp1f4

D’habitude, dans les représentations populaires, la mère de famille est celle qui vient casser l’ambiance lorsque ses enfants et/ou leur père s’amusent comme des petits fous en jouant à la console. Ou à la rigueur celle qui n’y connaît rien en jeux vidéo et à qui il faut tout expliquer.

Jouer à un jeu vidéo, un moment de complicité entre mère et fille

Dans cette publicité là, non seulement c’est la mère quadragénaire qui joue seule installée confortablement sur son canapé, mais en plus, quand sa fille adolescente rentre dans la pièce, elle vient la rejoindre dans la partie et partage un moment de complicité avec sa mère en la félicitant pour la conception de sa maison dans le jeu.

Bon, je passe sur le fait que cela implique d’avoir deux consoles Switch à la maison (qui a le budget pour ça ?) et je me réjouis de voir changer les représentations autour du jeu vidéo. Oui, les parents d’aujourd’hui jouent aux jeux vidéo, les femmes aussi et donc à l’intersection de tout ça, les mères sont des clientes potentielles.

Alors bien sûr, ce n’est pas un hasard si Nintendo représente une mère jouer à 

Animal Crossing, un jeu de simulation avec des animaux mignons, plutôt qu’à Super Smash Bros, l’un de ses jeux de combat phares.

Mais ça reste un premier pas important pour faire évoluer les représentations, et ça m’a fait cogiter sur les changements intervenus en une génération.

Les joueurs et les joueuses sont devenus des parents

Quand j’étais ado, mes parents — nés dans les années 1960 — ne jouaient pas aux jeux vidéo et ils avaient parfois un peu de mal à comprendre l’intérêt que nous y trouvions avec mes frères et sœurs. Nous partagions du coup d’autres activités (jeux de société, cuisine, sport, randonnées et jardinage…) et les jeux vidéo étaient plutôt un sujet de tension à la maison : « ÉTEINS CETTE CONSOLE ! ». Il faut dire qu’on avait clairement du mal à s’auto-réguler…

Aujourd’hui, je suis devenue adulte, je joue toujours aux jeux vidéo, et j’ai encore un peu de mal à m’auto-réguler. J’ai même parfois un peu « honte » d’admettre que j’ai passé mon dimanche à jouer à Stardew Valley ou aux SIMS. (Mais c’est un autre sujet d’article autour du manque de légitimité des jeux vidéo considérés comme une sous-culture, voire quelque chose de dangereux)

Comme je vais bientôt devenir mère à mon tour, je me demande comment ma relation aux jeux vidéo va évoluer. J’imagine que je vais avoir moins de temps pour jouer — et globalement moins de temps de loisir — pendant les premières années de vie de Bidule (c’est le nom de code de l’humain qui va venir rejoindre notre famille).

Mais ensuite, quand Bidule sera plus âgé·e, est-ce qu’on jouera ensemble à des jeux vidéo ? Est-ce qu’on lui en fera découvrir ? Ou est-ce qu’il ou elle nous en fera découvrir ? Est-ce qu’on bataillera nous aussi pour que Bidule éteigne la console et aille prendre l’air ? 

Si tu es déjà parent, ça m’intéresse d’avoir ton retour d’expérience sur la question dans les commentaires. Ça va m’aider à me projeter dans le futur et à préparer nos règles de vie avec les écrans à la maison. Un sujet dont on te reparlera bientôt sur Rockie…


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Parentalité

Source : Kaspars Grinvalds
Parentalité

Ces 3 choses de mauvaise mère que je fais, bouh, c’est pas bien

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : laflor de Getty Images Signature
Conseils parentalité

Comment parler de la mort avec ses enfants ? Voici quelques pistes

Source : Gemütlichkeit
Conseils parentalité

Ces 8 tâches ménagères que les enfants peuvent faire à la maison (faut rentabiliser !)

4
Source : Africa Images
Conseils parentalité

Sacs à langer : les meilleurs de 2024

Source : Syda Productions
Parentalité

Dans cette ville, des consultations prénatales sont offertes aux pères, une bonne idée pour plus d’inclusivité

Source : nomadsoulphotos
Conseils parentalité

5 objets de puériculture complètement inutiles (mais qu’on voit pourtant partout)

4
Source : Rawf8 de Getty Images Pro
Parentalité

Le « coup de froid » n’existe pas, et un pédiatre vous explique pourquoi

Source : FatCamera de Getty Images Signature
Parentalité

« Il a besoin d’une figure paternelle » : et si on fichait la paix aux mères solo ?

8
Source : Likoper de Getty Images
Parentalité

Bientôt des nouvelles mesures gouvernementales pour soutenir les mères célibataires ?

3
Source : Pexels / Vika Glitter
Parentalité

Comment élever des petits garçons qui n’ont pas peur d’être vulnérables ? Quelques pistes concrètes

3

Pour les meufs qui gèrent