Les techniques secrètes des mecs pour simuler l’orgasme

Comment simuler un orgasme quand il s'accompagne d'une « preuve » très concrète, à savoir une éjaculation et du sperme ? Voici quelques techniques secrètes...

Les techniques secrètes des mecs pour simuler l’orgasmeNathan dans la série Misfits

Sur madmoiZelle, on t’a régulièrement parlé de ce grand sujet : simuler l’orgasme, pourquoi cette drôle d’idée… et pourquoi ce n’est pas une super idée.

Au début de l’année 2019, un chiffre pas très jojo sortait : 2 femmes françaises sur 3 auraient déjà fait semblant de jouir au cours de leur vie.

Mais certains hommes aussi simulent. Et c’est un peu moins « évident » quand on a un pénis…

Les hommes qui simulent l’orgasme

En 2010, une étude portant sur 200 étudiants et étudiantes américains est parue dans le Journal of Sex Research. Elle indiquait que 25% des hommes sondés avaient déjà simulé un orgasme.

Une autre étude de 2016, elle aussi menée sur un échantillon d’hommes jeunes (18-29 ans), rejoint ce chiffre : environ un sondé sur quatre aurait déjà fait semble de jouir.

C’est un sujet dont on parle peu, pourtant il existe.

Comment les hommes simulent l’orgasme

MEL Magazine a interviewé des mecs pour leur demander grâce à quelle « technique » ils simulent l’orgasme… ou plutôt l’éjaculation. (Il existe des orgasmes masculins sans éjaculation !)

Car si hommes et femmes peuvent contracter leur périnée pour mimer les spasmes du plaisir, inventer du sperme, c’est plus compliqué.

Tu vas voir, il y a parfois des trésors d’ingéniosité…

Les hommes qui simulent l’orgasme en portant un préservatif

Si l’homme porte un préservatif, alors le sperme n’entre pas en contact avec son ou sa partenaire. Il est plus simple de faire semblant d’avoir éjaculé.

Plusieurs mecs expliquent donc à MEL Magazine qu’il suffit de se débarrasser rapidement de la capote : a priori, personne ne va en vérifier le contenu.

Ironie du sort, c’est parfois le préservatif lui-même qui empêche l’orgasme.

S’il est à la mauvaise taille, s’il n’est pas assez lubrifié ou simplement si l’homme le supporte mal, il peut entraver le plaisir : il ne faut pas hésiter à tester différents modèles !

À lire aussi : Sélection de capotes pour toutes les teubs et tous les budgets

Les techniques surprenantes des hommes pour simuler l’orgasme

Cette technique expliquée par Adam, 26 ans, est déjà plus surprenante :

« Je prenais [ma partenaire] par-derrière, j’étais super en retard pour le boulot et je SAVAIS que ça n’allait pas arriver.

Alors j’ai récolté pas mal de salive dans ma bouche, je me suis retiré, j’ai attendu un instant et j’ai fait dégouliner le tout sur son dos. »

Un liquide à température corporelle, finalement, sur le coup, ça peut passer pour du sperme j’imagine… surtout quand on n’a pas le visuel !

Un autre homme, sur le forum Reddit, explique sa drôle de technique :

« Dis que tu es sous antidépressants et que ça te fait jouir « à sec ». Ça arrive parfois, et personne ne peut dire que tu mens sans avoir ton carnet de santé sous le nez.

Et sur le coup, bah, il suffit de savoir comment faire semblant de jouir, quoi. Serre fort, grogne, pèse plus lourd sur elle, contracte vite puis lentement… ah, je me sens sale de taper ça ! »

Pourquoi simuler l’orgasme ?

La grande question qui vient, c’est évidemment : pourquoi simuler l’orgasme ?

Pourquoi ne pas pouvoir admettre que oui, ça fait du bien, oui, le cul est sympa, mais non, le climax ne viendra pas, et ce n’est pas grave ?

Il y a mille éléments qui peuvent empêcher l’orgasme : fatigue, alimentation, stress, santé physique et mentale, compatibilité entre les partenaires, phases de la Lune

Ce n’est pas forcément le ou la partenaire qui est en cause.

Je pense que tout simplement, on simule parce qu’on n’a pas été éduquées et éduqués à communiquer sur notre plaisir et notre sexualité.

Peut-être qu’un geste, un mot pourrait nous faire décoller, mais qu’on n’ose pas le réclamer.

Peut-être qu’on n’avait pas vraiment envie de sexe, mais on a quand même dit oui.

Peut-être que l’autre a mis les dents, et qu’on n’arrive pas à l’en informer.

Peut-être que ça viendra pas, tout simplement, sans qu’on ne sache pourquoi : c’est humain.

Peut-être qu’on a peur de vexer l’autre, de remettre en cause ses qualités au lit.

Comme, en plus, la sexualité notamment hétéro semble commencer avec l’érection de monsieur et se terminer avec son éjaculation… L’orgasme simulé côté pénis permet de mettre fin à un rapport.

J’aimerais vivre dans un monde où personne ne simule, parce que tout le monde a appris à communiquer.

Heureusement, grâce entre autres à la rubrique sexe de madmoiZelle, aux vidéos de Queen Camille ou encore à nos podcasts sur la sexualité, les choses avancent dans le bon sens !

À lire aussi : La sexualité positive, c’est l’avenir : voici comment vous y mettre !

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Niachan

C'est un peu triste de ce dire que du coup il doit bien y avoir des couples/rapport entre deux personnes, où les deux simulent en fait.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!