Grèce : Papandréou prêt à démissionner

Nouveau retournement de situation du côté de la crise de l'euro : le Premier ministre grec Georges Papandréou se dit prêt à renoncer au référendum.

Le G20 vient de commencer à Cannes, et en fanfare – c’est le moins que l’on puisse dire. Georges Papandréou fait marche arrière et se dit prêt à enterrer son projet de référendum sur le plan de sauvetage de la Grèce et a accepté la constitution d’un gouvernement de coalition dont la priorité serait l’application du texte.

Une victoire pour le couple franco-allemand, laquelle a fortement tenté de convaincre la Grèce ces derniers jours d’accepter le plan dans sa totalité.

La négociation politique n’est pas bouclée pour autant : la balle est désormais dans le camps des partis politiques grecs, chargés de se mettre d’accord pour ratifier le plan.

L’opposition de droite a reconnu pour la première fois la nécessité d’appliquer ce plan d’aide, mais pose tout de même 3 conditions : la formation d’un gouvernement de transition, l’organisation rapide d’élections anticipées et le départ du Premier ministre socialiste.

Emilie Laystary

Emilie Laystary


Tous ses articles

Commentaires

Duks

Ralala c'est facile de faire un gros bras d'honneur à tout le monde et de rien assumer derrière .... Hé bien qu'il s'en aille , sa gestion de son pays en crise m'a toujours fais réver...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!