florence-porcel-jasmine
Lifestyle

Florence Porcel : « Les femmes sont des personnes, ce ne sont pas des trophées ! »

08 août 2018 2

Éprise de liberté comme Jasmine, enfouie dans ses bouquins comme Belle et fascinée par les lueurs dans le ciel comme Raiponce, Florence Porcel est venue parler de son parcours à travers sa princesse préférée, pour rejoindre la #TeamPrincesses !

En partenariat avec Disney (notre Manifeste)

Qu’est-ce que c’est #TeamPrincesses ?

Dans la tête de certaines personnes, princesse est encore souvent synonyme de fleur bleue, avec pour seul objectif de trouver le prince charmant.

Non contente de contredire ces gens (si, en fait), je rappelle que les princesses peuvent aussi être des femmes courageuses, culottées et pleines de vie.

Avec Disney, on a décidé de mettre en avant de toutes ces héroïnes fortes qui nous ont inspirées !

Après Kalindi et Mymy, Éléonore Bridge et Bérengère Krief, c’est au tour de Florence Porcel de rejoindre la #TeamPrincesses et de parler de sa princesse Disney préférée, Jasmine.

Florence Porcel fait de la vulgarisation scientifique, et elle est PAR-TOUT : elle a une chaîne YouTube, elle a fait de la télé, de la radio, de la BD, des livres et des conférences TEDx. Et ça, c’est quand elle n’est pas en train d’intervenir en conférence ou d’aller voir le lancement de la fusée Ariane 5 (posey).

Car le domaine de prédilection de Florence Porcel est l’espace et l’Univers, et elle a su avec le temps se créer sa propre petite galaxie, dans laquelle elle jouit de la liberté à laquelle elle aspirait.

Comme Jasmine, Florence Porcel aspire à être libre

Parler de la princesse Disney préférée de Florence Porcel, Jasmine, nous a permis d’évoquer son parcours à travers celui de l’héroïne. Ce qui l’a le plus marquée dans Aladdin est la notion de liberté abordée au cours du film.

« Aladdin se sent prisonnier du fait qu’il soit pauvre, Jasmine on ne l’a jamais laissée sortir de son palais.

Jafar, lui, est prisonnier de sa volonté d’avoir du pouvoir, le génie est prisonnier de la lampe, évidemment ; et d’ailleurs la dernière phrase du film est « Je suis libre ! ». »

Elle se retrouve dans cette thématique, puisque le fait d’être indépendante, d’être auto-entrepreneure, lui offre selon elle une grande liberté.

« Je me rends compte que je suis totalement libre. Je [le suis autant] que l’on puisse l’être. »

Même si, sur Internet comme dans son milieu professionnel, Florence Porcel a fréquemment été exposée à de la violence et à du sexisme.

« Je suis handicapée par mon genre. C’est épouvantable de dire ça ! »

Nous ne sommes pas le premier prix d’une tombola !

C’est d’ailleurs une des remarques de Jasmine dans Aladdin qui a beaucoup marqué Florence Porcel au sujet du traitement des femmes. Elle m’a raconté songer très régulièrement à sa phrase « Je ne suis pas le premier prix d’une tombola ! ».

Le traitement des femmes, des médias jusqu’aux foyers, scandalise la vulgarisatrice, qui évolue dans un milieu scientifique majoritairement masculin.

Elle n’oublie d’ailleurs pas que l’histoire de Jasmine, à qui on souhaite faire subir un mariage forcé, est loin d’être unique. La différence est que toutes les « Jasmine » ne vivent pas le même happy ending

J’ai été très fière de réaliser cet entretien, dans lequel nous avons aussi évoqué le fait d’apprendre à dire « non », la curiosité de Florence Porcel et bien d’autres sujets encore.

J’espère qu’il te plaira autant que j’ai aimé le faire ! Si c’est le cas, n’hésite pas à écouter sa version longue au format podcast.

Et à ton tour, viens me parler de ta princesse préférée avec le hashtag #TeamPrincesses, ou dans les commentaires !

Pour aller plus loin

Retrouve Florence Porcel :

Retrouve les autres contenus #TeamPrincesses :

À lire aussi : Bérengère Krief : « J’essaie d’écouter la voix du cœur »

Les Commentaires
2

Avatar de Mely-ChaudronPastel
13 août 2018 à 05h42
Mely-ChaudronPastel
Je me demandais s'il y avait une raison particulière au fait que les articles "Princesses Disney" remontent régulièrement dans le feed de Mad' (bien après leur date de publication) ? Ca amène parfois à la confusion lorsqu'on se connecte pour y lire les derniers articles, et que l'on voit un ancien de plusieurs jours en top position
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Lifestyle

Féminisme
Raven Saunders bras en X sur son podium aux JO

Pourquoi le geste politique de l’athlète Raven Saunders fait paniquer le CIO

Aïda Djoupa

03 août 2021

Parentalité
workin-moms-smol

Oui, je suis une mère en carton, et alors ?

Chloé Genovesi

03 août 2021

Sport
Tom Daley et son coup de tricot valent de l'or

Après sa médaille d’or, Tom Daley tricote en gradin des JO et enfonce une aiguille dans la masculinité toxique

Anthony Vincent

02 août 2021

9
Food
pasteque tranchee sur une planche

Il fait chaud, rafraîchissons-nous avec une salade à la pastèque et à la feta

Aïda Djoupa

31 juil 2021

10
Sport
Oumi-Janta-habillée-en-Etam-sur-Instagram-1

6 paires de patins à roulettes pour cruiser avec style

Anthony Vincent

30 juil 2021

Sport
femme portant un hijab de sport avec un ballon de foot

« Nous voulons que le droit de chacune à faire du sport soit respecté » : les Hijabeuses organisent un entraînement au siège de la FFF

Aïda Djoupa

28 juil 2021

Santé sexuelle
reproductive-health-supplies-coalition_unsplash

L’ANSM invite les patientes à faire retirer certains DIU (« stérilets »), jugés inefficaces

Maëlle Le Corre

28 juil 2021

4
Société
Greta Thunberg fait un vaxxie afin de prêcher pour un meilleur accès au vaccin pour tous

Greta Thunberg : ​​« La distribution des vaccins est extrêmement inégale »

Anthony Vincent

28 juil 2021

12
Sport
simone biles JO rio 2016

Simone Biles se retire des JO, choisissant sa santé mentale plutôt que les médailles

Maëlle Le Corre

28 juil 2021

Actu mondiale
equipe_norvege

« Je serai heureuse de payer vos amendes » : P!nk soutient les handballeuses norvégiennes

Aïda Djoupa

26 juil 2021

16

La société s'écrit au féminin