Live now
Live now
Masquer
films-sortis-29-03-2017
Culture

Deux films sortis la semaine du 29 mars 2017

Cette semaine, il y a deux films qu’Aki vous conseille fortement. Un de chez nous et un autre qui vient d’outre-Manche : Orpheline et A United Kingdom !

Cette semaine au cinéma, je vous conseille avec ferveur Orpheline et de A United Kingdom.

Orpheline, quatre femmes en une

Au premier visionnage de la bande-annonce d’Orpheline, je n’avais pas tout compris. Quelle est la vraie vie ? Y en a-t-il une rêvée ? Qu’est-ce que ça raconte ?

En tout cas, Arnaud des Pallières réussit un tour de force : pour un seul personnage, choisir quatre actrices.

Certes, l’histoire s’étend sur plusieurs années et donc à plusieurs étapes de sa vie, mais le réalisateur se prévaut d’un choix, ne pas avoir choisi des actrices qui se ressemblent pour interpréter son héroïne.

Après tout, ses prénoms changent également, comme un caméléon.

Intégrant sans peine la catégorie des films d’auteur, Orpheline dégage un sentiment très « brut ». Pas de musique comme fond sonore, pas de photo retouchée, juste des actrices au naturel et une vie quotidienne avec sa laideur et ses beaux moments.

Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos, Solène Rigot et Vega Cuzytek volent tour à tour l’écran pour leur interprétation de l’héroïne, et autour d’elles Jalil Lespert, Gemma Arterton ou encore Nicolas Duvauchelle les accompagnent.

À lire aussi : Faites connaissance avec Noémie Merlant, espoir féminin du cinéma français

Les thèmes abordés tournent beaucoup autour du corps de la femme et de sa perception par autrui, voire son abus. Et certaines scènes sont difficiles à supporter…

Karine/Sandra/Renée connaît ses atouts et les utilise à son avantage pour pouvoir s’en sortir dans son quotidien. Malgré tous ces thèmes particulièrement sombres, l’héroïne reste fascinante du début à la fin.

A United Kingdom, l’amour au-delà des frontières

Pfffiou, j’ai dû sécher quelques larmes à la fin de la projection, je l’avoue.

C’est une histoire vraie

qui raconte comment un roi — du pays qui est devenu le Botswana aujourd’hui — a épousé une Britannique, rejetée non seulement par les Anglais mais aussi par le peuple de son mari.

À une époque où l’apartheid frappe de plein fouet les États voisins de l’Afrique du Sud, Seretse Khama souhaite amener son royaume dans la modernité. Mais ça ne va pas être évident, surtout quand il revient au pays avec Ruth Williams, une fille de commerçante, rencontrée à Londres.

Ce n’est pas la première fois qu’Amma Asante traite du sujet du racisme. Dans son très joli drame Belle, elle s’attardait sur le métissage en sol anglais au XIXème siècle.

Dans A United Kingdom, on se situe à la fin du XXème post Seconde Guerre mondiale, et elle mélange le Royaume-Uni et le Bechuanaland (aujourd’hui le Botswana donc).

Pourtant, sa volonté de montrer qu’il est possible de changer les esprits par des comportements et un mental de fer s’applique dans ces deux réalisations.

Mariage en catimini, retour au pays puis long exil, Seretse Khama n’a pas connu une vie facile pour un roi… Son combat sonne juste, tout comme ce film alors que la réalisatrice aurait pu être bien plus culpabilisante envers les Anglais.

David Oyelowo et Rosamund Pike incarnent respectivement Seretse et Ruth, et… whaou. Authentiques et sincères, ils vont tout surmonter ensemble en restant unis et forts.

On retrouve d’autres comédiens britanniques géniaux : Jack Davenport, Laura Carmichael (de Downton Abbey) ou encore Tom Felton.

Deux histoires de cœur cette semaine du coup !

À lire aussi : 4 films sortis le 22 mars 2017


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

1
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin