3 films SUBLIMES découverts au festival de Deauville

Deauville fait chaque année la part belle au cinéma américain indépendant via un festival lumineux. D'ailleurs, savais-tu que ces 3 beaux films y avaient été primés ?

3 films SUBLIMES découverts au festival de Deauville

Vendredi 6 septembre s’est ouverte la 45ème édition du Festival du Cinéma américain de Deauville.

Deauville, haut du lieu du 7ème Art

Ce festival est un évènement lumineux où se pressent les amateurs de cinéma indépendant en provenance des États-Unis, dont je fais partie.

Dans cette ville aux maisons à colombages, tout est calme si ce n’est le front de mer, envahi par les curieux, les fans de cinéma, les journalistes et les stars. 

Le grand cinéma fourmille de monde, tremble sous les applaudissements, ou les hurlements du public quand Sophie Turner ou Johnny Depp débarquent sur le tapis rouge, moins casse-gueule que les marches de Cannes !

Chaque année, une belle programmation est soumise aux yeux du public, des journalistes et du jury, cette année présidé par Catherine Deneuve et composé de Antonin Baudry, Claire Burger, Jean-pierre Duret, Valeria Golino, Vicky Krieps, Gaël Morel, Orelsan, Nicolas Saada et Gaspard Ulliel.

Et chaque année, de très beaux films sot sacrés, dont on oublie par la suite qu’ils ont été découverts juste là, devant cette plage infinie de la jolie Normandie…

Justement, voilà 3 merveilleux longs-métrages, dont tu ne savais peut-être pas qu’ils ont été récompensés à Deauville.

Thunder Road, Grand Prix de Deauville 2018

Thunder Road, c’est l’histoire de Jimmy Arnaud, un policier texan qui vient de perdre sa mère et doit traverser une période de deuil tout en essayant de renouer avec sa fille.

Le joli portrait d’un homme tiraillé par ses émotions, qui brise le carcan de sa virilité pour oser la sensibilité.

Un film important que j’ai ADORÉ, et dont j’ai même fait une vidéo l’année dernière :

Whiplash, Grand Prix de Deauville 2014

Andrew Neiman est un jeune batteur plein d’ambition : il veut devenir le nouveau Buddy Rich, figure légendaire de la batterie jazz.

Et même s’il ne vient pas d’une famille de musiciens, il est prêt à travailler dur pour atteindre son objectif, être « one of the greats ».

Quand il rentre au conservatoire de Manhattan, Andrew veut intégrer l’orchestre de Terrence Fletcher, prof tyrannique mais talentueux.

Il ne faudra pas longtemps pour que s’installe une relation perverse entre Fletcher, pygmalion qui pousse le potentiel de ses élèves à leur paroxysme, et Andrew, prêt à tout pour atteindre ses objectifs…

Whiplash est une joute verbale et musicale d’une heure quarante qui s’inspire du passé de Damien Chazelle (le réalisateur), ancien batteur au conservatoire ne nie pas s’être également inspiré des films de guerre pour donner vie à la relation entre l’élève et son maître.

Le film a été l’une des sensations cinéma de 2014 et s’est offert de beaux prix comme l’Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle pour J.K. Simmons, le Grand Prix du jury de Sundance et bien sûr le Grand Prix ainsi que le Prix du jury du festival de Deauville.

Les bêtes du sud sauvage, Grand Prix de Deauville 2012

Hushpuppy a 6 ans, et aime son papa, pourtant violent parce qu’accro à la boisson.

Elle vit avec lui en Louisiane, quelque part dans la mangrove. Leur demeure ? Une cabane minable et délabrée dans laquelle ils vivent à côté d’autres gens que l’Amérique a oublié, et laisse crever.

Un malheureux jour, une tempête s’abat sur le Bayou, provoquant une montée des eaux et menaçant l’équilibre déjà fragile du lieu de vie d’Hushpuppy.

Le réchauffement climatique fait par ailleurs fondre les glaces polaires et libère les aurochs (une espèce disparue de bovidé) qui débarquent en Louisiane.

Hushpuppy va errer de paysage en paysage à la recherche de sa mère, et rencontrer tout un tas de personnages au gré de sa quête.

Les Bêtes du sud sauvage a été auréolé de très belles récompenses. Il a été présenté à Sundance et en est reparti avec le Grand Prix du Jury, et le Prix de la Meilleure photographie.

À Deauville, il a remporté deux prix : le Prix Kiehl’s de la Révélation et surtout le Grand Prix.

Le film a également été jusqu’à Cannes dans la sélection Un certain regard, où il a remporté la Caméra d’or.

Rien de très surprenant : Les Bêtes du sud sauvage a tout des fictions qui séduisent en général le cœur de festivaliers.

C’est une fable sociale avec des accents fantastiques mettant en scène un enfant en plein voyage initiatique. Comment lui résister ?

Alors, douce lectrice, savais-tu que ces merveilles de films avaient été primés ici même à Deauville ?

En tout cas, j’ai hâte de découvrir quels beaux longs-métrages seront couronnés cette année ! On lance les pronostics ?

À lire aussi : Joker, avec Joaquin Phoenix, a été sacré au festival de Venise

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!