Live now
Live now
Masquer
feminisme-octobre-2020
Féminisme

Voici les avancées féministes d’octobre 2020, de la France à l’ISS en passant par la Namibie !

Les « bonnes nouvelles du féminisme », vous connaissez ? Ce rendez-vous mensuel vous propose de découvrir les actus positives pour l’égalité, que vous avez peut-être ratées !

« Le monde qui vient devra s’habituer partout à la présence de nos filles, de vos filles », disait Christiane Taubira en 2017. Et elle avait raison, même si parfois, en contemplant l’actualité, on peut avoir l’impression que « le monde qui vient » tarde désespérément à arriver…

Partout sur la planète (et au-delà, comme on va le voir aujourd’hui), des féministes luttent pour l’égalité. Partout sur la planète, elles décrochent des victoires, célèbrent des réussites. Mais l’écho de ces avancées ne porte pas toujours très loin, et on ignore parfois tout des réussites de nos consœurs.

Heureusement, Esther Reporter est là : elle sort régulièrement sur YouTube Les bonnes nouvelles du féminisme, afin de faire résonner ces cris de joie !

Les bonnes nouvelles du féminisme en octobre 2020

Comme d’habitude, Esther Reporter propose un format très digeste : une courte vidéo enrichie de plusieurs liens dans la description pour creuser les actualités et mieux les comprendre.

Ce mois-ci, elle a listé parmi les victoires :

  • Un décret espagnol vise à renforcer la lutte contre les inégalités salariales entre hommes et femmes
  • Le gouvernement français s’attaque aux mauvais payeurs des pensions alimentaires
  • Les nouvelles toilettes de l’ISS sont enfin adaptées à tout le monde, pas seulement aux personnes qui ont un pénis
  • Un mouvement contre les violences sexistes et sexuelles embrase la Namibie et obtient des actions du gouvernement
  • La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardem, a été réélue et pourra donc continuer sa gouvernance aussi empathique que progressiste pendant un nouveau mandat.

L’importance des bonnes nouvelles, du féminisme et d’ailleurs

En période de crise comme celle que nous traversons actuellement, il peut être très difficile de garder espoir. On peut se dire que nos luttes, toutes justifiées et importantes soient-elles, n’aboutiront jamais, que nous devrions baisser les bras.

C’est pour cela que

les initiatives positives comme celle d’Esther Reporter sont si essentielles : elles permettent de se rappeler que OUI, les choses avancent, partout sur Terre, et jusque dans l’espace ! Et si nous ne sommes pas au courant de ces victoires, c’est entre autres parce que les réseaux sociaux favorisent l’indignation au détriment de la célébration…

Ainsi, comme nous l’expliquions dans notre article sur le doomscrolling (le défilement d’actualités négatives qui nous déprime et nous épuise), il est très important d’aller chercher le positif, car il ne viendra pas forcément à nous.

Esther Reporter mérite beaucoup plus de vues et d’abonnements, donnons-lui de la force pour ce travail qu’elle accomplit mois après mois afin de nous rappeler toutes ces victoires marquées au sceau de la sororité ! Alors comme on dit sur YouTube : « n’oubliez pas de vous abonner et d’activer la cloche. »

À lire aussi : Pourquoi les combats des jeunes femmes vont changer le monde


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

Salon du livre féministe
Culture

Le Salon du livre féministe fait résonner la sororité ce samedi

Mode

Prenez de l’avance pour la fête des pères avec cette sélection de parkas Celio

Humanoid Native
culture-du-viol-explications
Féminisme

Je veux comprendre… la culture du viol

52
Source : Canva / Midjourney
Déclic

Ed, 38 ans : « Je vois le couple classique plutôt comme une TPE que comme une relation »

5
Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Société

Féminicide à Montpellier : « Notre vision de la vieillesse empêche de politiser les violences sur les séniores »

2
Laurène Daycard
Féminisme

Laurène Daycard : « Notre société est malade de sa fascination pour les bourreaux »

3
Source : Getty Image / MARIA DUBOVA
Féminisme

Ève, 42 ans : « Quand il m’a demandé où était le nettoyant après six mois de vie commune, j’ai pleuré »

5
Source : Capture écran YouTube
Société

Attaque du Hamas : des assos féministes bientôt privées de subventions pour des propos « ambigus » ?

3
Euphémie
Déclic

Euphémie, 28 ans : « Pour moi, on ne peut pas être féministe et de droite » 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-22T105711.943
Société

Selon le HCE, les hommes se sentiraient menacés par le féminisme (rien que ça)

3
Source : Kristina Paukshtite / Pexels
Daronne

Réarmement démographique : « Ce discours nataliste fait écho à un imaginaire très ancré à l’extrême droite »

La société s'écrit au féminin