Marcher 1700 kms, cette alternative méconnue aux familles d’accueil

Arte diffuse ce soir Les Démons de Ludivine, un documentaire sur la marche de 1700 kilomètres que cette ado a choisi de faire plutôt que d'être placée.

Marcher 1700 kms, cette alternative méconnue aux familles d’accueil

Parce qu’elle fait « trop de bêtises », Ludivine, 15 ans, est régulièrement confrontée à la justice pour mineurs.

Avant qu’elle ne soit placée en famille d’accueil ou en foyer, le juge lui a proposé une alternative méconnue : marcher trois mois avec une accompagnatrice, sans téléphone ni musique.

Marcher pour éviter d’être placée

Pendant plus de trois mois, la réalisatrice Axelle Vinassac a suivi le chemin de cette ado en difficulté, fugueuse et violente, qui a préféré marcher plutôt que d’être placée.

Ce genre de périple est proposée aux mineurs par des associations pour éviter les mesures répressives ou d’enfermement. 

Cette possibilité se rapproche des « séjours de rupture » que les jeunes en grande difficulté peuvent effectuer à la campagne ou à l’étranger.

Les Démons de Ludivine, ce soir sur Arte

Diffusé ce soir à 23h35 sur Arte, le documentaire Les Démons de Ludivine retrace le parcours de 1700 kms de la jeune fille, sur les routes d’Espagne.

Pendant trois mois, accompagnée d’une adulte, Ludivine va courageusement se confronter à elle-même, à son passé et à ses erreurs.

Un voyage initiatique ponctué par des extraits du journal de bord de l’adolescente, et qui laisse entrevoir son espoir de trouver un jour sa place.

Le film est également disponible en replay sur le site d’Arte.

À lire aussi : Pourquoi je corresponds avec des détenus en prison

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

AstridGourdon

Merci pour cet article. J’aurais découvert une nouvelle pratique, alternative. Bonne idée ces 1700 km pour se retrouver avec soi-même et peut-être trouver sa place. En revanche, une question me vient à l’esprit : une fois tos ces km parcourus, où vont ces jeunes mineurs ? Parce que c’est dit que c’est une démarche pour «éviter» les familles d’accueil mais ils devront bien vivre quelque part. J’aurai sûrement ma réponse ce soir en regardant le documentaire.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!