Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Daddy Frénésie (Tristane Banon)

12 sep 2008

C’est en lisant Le Figaro que Flore, 27 ans, retrouve la trace de son père, ou plutôt de son géniteur puisque celui-ci l’a abandonnée à la naissance. Ce père qui lui a tant manqué pendant l’enfance et auquel elle a finalement renoncé, est désormais accessible. Malgré sa crainte d’être déçue, elle choisira d’aller à sa rencontre…
Dès lors, de stratagèmes pour approcher son père, en manipulations pour le blesser, la jeune femme va aller chercher les réponses aux questions qu’elles se posent depuis toujours.

Une plume pleine de sensibilité

Daddy Frénésie est un roman d’une grande sensibilité, qu’on sent nourri de sentiments vrais.
L’évocation de l’espèce de suspicion qui entoure une enfant "bâtard" est particulièrement touchante : l’enfant qui se se sent accusé du départ de son père par les adultes, parce que s’il est parti c’est qu’il n’était pas bien là où l’enfant était, ou l’enfant qui contrairement aux enfants de de morts ou de divorcés, parce qu’il est "bâtard" sera perçu d’emblée comme un gosse à problèmes.
Les sentiments de Flore, pas encore complètement adulte, sont tout aussi bien décrits, qu’il s’agisse de sa déception, quand elle se rend compte que celui qu’elle avait fantasmé en aventurier n’est finalement qu’un petit vieux triste et ennuyeux, ou de sa jalousie quand elle comprend que Diane, sa demi-soeur, a grandi avec l’affection et la protection de ce père qui lui a tout refusé.

Quand un écrivain a réussi à nous toucher, il est difficile ensuite de chicaner sur des questions de style. Mais j’ai trouvé que l’écriture forcée desservait la justesse du fond : des effets de style too much*, des traits d’humour parfois mal à propos et des décors et des personnages trop vus (la rue des Saint-Pères, la rue la plus citée de la littérature parisienne !).

Pour terminer, ne serait-ce que pour la frénésie dans laquelle Tristane Banon nous entraîne, je t’incite à ouvrir ce livre.

*Avis à toi qui a plus de vocabulaire que moi : je cherche à remplacer cette vilaine expression par l’équivalent en français. Merci de me contacter par MP ou sur le forum.

Un extrait que j’ai aimé

Depuis toute petite, j’ai joué ma vie à la pensée magique. La pensée magique, c’est cette superstition idiote de ceux qui ne croient pas suffisamment en Dieu pour lui confier leur vie, et qui font du destin l’arbitre de leur destin. Parce que j’ai réussi à marcher d’un bout à l’autre de ma rue sans écraser les traits des pavés, j’ai eu mon bac. Parce que vingt voitures blanches ont traversé le feu tricolore, en bas de chez moi, en moins de dix minutes, j’ai réussi mon premier entretien d’embauche. Parce que je n’ai pas tenu trente longueurs dans la piscine municipale de Boulogne-Billancourt, quand ça allait déjà mal avec le dernier homme de ma vie, il m’a quittée. Je n’ai plus jamais fait de sport depuis. Trop risqué pour les gens comme moi.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

Sport
[Site web] Visuel horizontal Édito (1)

« Combattantes » retrace la longue histoire du rugby féminin (et c’est passionnant)

Livres
COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1

L’incroyable Les femmes du lien est à mettre entre toutes les mains !

Pauline Leduc

29 sep 2022

2
Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6
Pop culture
roman-seul-un-monstre-lumen
Sponsorisé

Si vous faisiez partie d’un roman de fantasy, quel serait votre don surnaturel ?

Livres
halimata fofana

Halimata Fofana, autrice de À l’ombre de la cité Rimbaud, brise le tabou de l’excision

La Rédaction

11 sep 2022

1
Livres
Virginie Despentes

Critique : « pardon Virginie, mais je ne suis pas à fond sur Cher Connard »

Marion Olité

10 sep 2022

17
Livres
asal-lotfi-8ePZbdxnpi0-unsplash

Rentrée littéraire : 3 premiers romans à lire d’urgence

Pauline Leduc

07 sep 2022

Livres
meuf livre

La rentrée littéraire féministe : 5 romans bouleversants à ne pas manquer

Maya Boukella

04 sep 2022

Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

En écriture : avec Élise Nebout, cofondatrice de l’école Les Mots

Marie-Stéphanie Servos

28 août 2022

Livres
livre Bethany Laird

La rentrée littéraire en lutte : 5 pépites féministes et LGBT à ne pas manquer

Maya Boukella

27 août 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin