Live now
Live now
Masquer
couple-abandonne-naine-22-ans-sociopathe
Actu mondiale

Du nouveau dans l’affaire de la petite fille « peut-être adulte »

Kristine et Michael Barnett sont accusés d’avoir abandonné leur fille adoptive. Ceux-ci clament que la fillette serait en réalité une femme atteinte de nanisme qui aurait essayé de les tuer. Qui a tort ? Qui a raison ? Du nouveau dans l’affaire !

Mise à jour du 4 octobre 2019 — 

La semaine dernière, un fait divers a ébranlé l’Amérique, la presse, les principaux concernés et même le forum de madmoiZelle.

L’affaire Natalia Grace, rappel des faits

Le 23 septembre dernier, le Daily Mail a relayé une information troublante : un couple d’Américains vivant dans l’Indiana, Michael et Kristine Barnett, ont adopté en 2010 une petite fille venue d’Ukraine…

Qui se serait révélée être en réalité une adulte (peut-être atteinte de nanisme) se faisant passer pour une enfant.

Les parents adoptifs auraient donc fini par abandonner Natalia Grace, dont ils clament toujours qu’elle serait adulte, dangereuse et aurait essayé d’attenter à leur vie, avant de migrer au Canada.

Comment déceler le vrai du faux ? 

La réalité, c’est qu’aujourd’hui, on n’est pas beaucoup plus avancés en terme de verdict. Mais on devrait avoir plus d’informations dans les mois qui arrivent puisque le procès des Barnett aura lieu le 28 janvier 2020. 

Le 27 septembre, comme le souligne le journal The Cut, Michael et Kristine Barnett ont en tout cas tous les deux plaidé non-coupables à l’accusation de négligence criminelle.

Si Kristine a récemment refusé de parler aux médias, son avocat a toutefois confié à NBC qu’elle avait hâte de « raconter sa version des faits à la cour ».

Quel âge aurait vraiment Natalia Grace ?

Encore une fois, difficile ici de déceler le vrai du faux, étant donné le fouillis total qu’est cette affaire.

D’après le Lafayette Journal and Courier, elle aurait aujourd’hui 16 ou 30 ans, selon différents documents la concernant.

Cette confusion provient du fait que les parents adoptifs de Natalia Grace ont fait changer son âge en 2012 après qu’un juge a accepté de changer la date de naissance de « l’enfant ».

D’après ce document, Natalia serait donc née en 1989.

La famille Barnett clame haut et fort qu’un médecin a d’ailleurs conduit un test de densité osseuse prouvant que la jeune fille était plus âgée que ce qu’elle disait (elle aurait eu à ce moment-là 14 ans ou plus).

Mais ni les autorités ni l’avocat de Natalia Grace ne sont de cet avis. L’avocat qui représentait Natalia Grace en 2013 a d’ailleurs déclaré :

« Je ne crois pas qu’elle ait été une adulte au moment où je la représentais. »

La police a également certifié que de 2013 à 2016, la famille Barnett n’est pas subvenue aux besoins de Natalia Grace, qui avait été abandonnée dans son appartement de Lafayette, dans l’Indiana.

Pendant ce temps, Kristine et Michael vivaient au Canada, pour que leur fils Jacob, qui a été diagnostiqué autiste il y a deux ans, puisse aller dans une école spécialisée.

Natalia Grace vit désormais dans une nouvelle famille

Toujours d’après The Cut, qui suit l’affaire de très près sans prendre partie, la police n’a encore rien révélé au sujet de Natalia Grace.

MAIS le Daily Mail a investigué et aurait retrouvé la trace de la jeune femme.

Elle vivrait actuellement avec un  autre couple très pieux de l’Indiana : Antwon (un pasteur), Cynthia Mans et leur cinq enfants.

Ce couple avait déjà demandé à être le tuteur officiel de Natalia en 2016, bien après qu’elle a été abandonnée par ses parents adoptifs.

Cependant, il n’y a pour l’instant aucun complément d’informations concernant la manière dont Natalia a survécu seule et sans argent pendant tout ce temps.

En tout cas, la famille Mans a refusé de s’exprimer sur l’affaire, mais un de leurs proches a révélé que Natalia est actuellement « dans une situation difficile » à cause de toute la médiatisation de cette histoire.

Voilà, douce lectrice, tout ce que je sais pour l’instant.

Je rappelle que cette affaire est très brumeuse et les informations parfois contradictoires. Il est donc nécessaire d’attendre que justice soit rendue pour voir plus clair dans tout cela.

Je te tiendrai bien sûr informée régulièrement.

Quand la réalité rejoint la fiction

Publié le 25 septembre 2019

La fiction s’inspire t-elle de la réalité ou la réalité de la fiction ?

Les deux ma bonne amie !

Sache douce lectrice que je suis une fan invétérée de tout ce qui est horreur : les films, les séries, les bouquins, les expos. CHADORE.

Aucun contenu ne peut me passer sous le nez sans que je le gobe tout rond, avec bonheur.

Alors bien sûr, en 2009 je suis allée voir Esther au cinéma, un film qui faisait pas mal parler de lui.

ESTHER - Bande Annonce Officielle (VF) - Isabelle Fuhrman / Vera Farmiga

L’histoire d’un couple qui adopte une petite fille qui se révèle très vite [ATTENTION SPOILER] être une adulte dangereuse atteinte d’une maladie lui conférant l’apparence d’une enfant ; elle tente de ken le daron et d’assassiner la mère.

Excellente ambiannnnnnnnce.

Perso, j’ai un peu cringé devant certaines scènes, et suis donc ressortie hyper satisfaite du cinéma, rassasiée en terme de malaise.

Mais aujourd’hui, mon cringeomètre a dépassé la barre de l’entendable, puisque la réalité a rejoint la fiction…

Des parents accusés d’avoir abandonné leur fille adoptive

En 2010, un couple d’Américains a adopté une petite fille de 6 ans venue d’Ukraine.

Depuis, les parents ont été accusés par la justice d’avoir abandonné Natalia Grace, l’enfant en question.

En effet, Kristine et Michael Barnett ont laissé leur fille dans leur résidence de Lafayette, Indiana, pour s’installer au Canada en 2013 — 3 ans donc après avoir adopté la petite.

Cette dernière a été recueillie par des voisins avant de quitter Lafayette en 2016.

Kristine et Michael Barnett sont aujourd’hui accusés de négligence criminelle.

Des accusations que les parents adoptifs nient.

Pour justifier leur geste, ils ont fait des révélations étonnantes, pour ne pas dire franchement difficiles à croire.

Kristine Barnette s’est en effet confiée dans une interview au Daily Mail :

« Elle cachait des couteaux dans nos canapés. Elle parlait de la façon dont elle allait tuer des membres de la famille. Elle a mis des produits chimiques dans le café (…) Elle maculait de sang les miroirs.

Elle faisait des choses que vous ne pourriez jamais imaginer de la part d’un petit enfant. »

Si ce comportement semble singulier (lol), l’information qui va suivre l’est encore plus :

Kristine et Michael Barnett affirment que Natalia n’est en réalité pas une enfant mais bien une adulte atteinte de nanisme qui les aurait escroqués et aurait essayé d’attenter à leur vie.

La petite fille serait une femme atteinte de nanisme

On est À FOND dans l’intrigue d’Esther, et ça fait froid dans le dos.

D’autant que d’après les services administratifs américains et des documents judiciaires du comté de Tippecanoe, Natalia serait en fait née en 1989, contrairement à ce que d’indiquait son acte de naissance ukrainien.

Ses parents adoptifs auraient d’ailleurs fait modifier son âge légal en 2012. Mais une dépêche d’Associated Press affirme en revanche qu’elle avait 11 ans au moment des faits.

Kristine Barnett assure que :

« Natalia était une femme : elle avait ses menstruations, des dents d’adulte et des poils pubiens. Elle n’a jamais grandi, alors que même les enfants atteints de nanisme poursuivent leur croissance. »

Des examens dentaires auraient permis de prouver que Natalia a en tout cas menti sur son âge.

Compliqué de distinguer le vrai du faux dans toute cette histoire !

Le couple de parents adoptifs ont comparu devant la justice

Difficile de ne pas se demander si la jeune femme ne se serait pas elle-même inspirée du film Esther pour monter son plan machiavélique, si toutefois cette histoire s’avère vraie…

Toujours d’après Kristine Barnett, Natalia aurait essayé de les tuer, elle et son mari, à coups d’eau de javel dans le café ou de violence physique.

Elle aurait même essayé de pousser sa mère adoptive contre une barrière électrique.

Ce serait donc pour se protéger que Kristine et Michael auraient fui les États-Unis pour s’installer au Canada, laissant Natalia livrée à elle même dans l’Indiana.

En dépit de la défense de l’ancien couple, celui-ci a été accusé par un juge de l’Indiana et des enquêteurs de l’Associated Press d’avoir abandonné leur « fillette », d’après ce que révèle The Sun.

Ils ont comparu en justice hier, et je te tiendrai informée de l’évolution du cas judiciaire.

Pour l’instant, difficile d’y voir clair dans cette affaire qui passionne les États-Unis.

Je ne sais plus quoi penser, douce lectrice, mais en tous les cas, il faut admettre que ce fait divers fait franchement froid dans le dos, surtout parce qu’il colle au pitch précis d’Esther, qui déjà me faisait claquer des fesses au maximum !

À lire aussi : La colère de Greta Thunberg, et la réponse d’Emmanuel Macron

Les Commentaires
41

Avatar de GingerBraid
7 octobre 2019 à 06h53
GingerBraid
D accord avec @Nienke et @Cococinulle
J ajouterais que c est plutôt un service rendu à la rédac de lui signaler des erreurs dont elle est peut-être trop occupée pour se rendre compte. Car si un jour il est effectivement révélé que Natalia était bien une enfant abandonnée (et calomniée)par ses parents adoptifs, ce sera tout de même mieux pour l image de Madmoizelle de faire partie des médias prudents qui ont préféré nuancer avant tout, plutôt que de ceux qui ont sauté joyeusement sur l aspect glauque et sensationnel de l affaire.
11
Voir les 41 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes © Rabbit75_Cav via Canva
Actu mondiale

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes

Camille Lamblaut

01 déc 2022

7
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
Polanski mars distribution
Actu mondiale

Roman Polanski : la date de son jugement pour diffamation a été annoncée 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

mariage-gay-eglise-ecosse
Actu mondiale

Aux États-Unis, le Congrès légifère pour protéger le mariage pour tous 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

musée londres
Actu mondiale

À Londres, une expo coloniale, raciste et sexiste ferme (enfin) ses portes

Maya Boukella

28 nov 2022

jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 18.12.16
Pop culture

Comment un concert de Taylor Swift a remis en question l’hégémonie de Ticketmaster aux États-Unis

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 15.10.28
Actu mondiale

Qui est Nasrin Sotoudeh, l’avocate iranienne lauréate du prix Robert-Badinter ?

Camille Lamblaut

23 nov 2022

mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Camille Lamblaut

23 nov 2022

La société s'écrit au féminin