Live now
Live now
Masquer
Andrea Piacquadio / Pexels
Actu mondiale

Tu es enceinte ou tu as peur de l’être ? Ne tarde pas à faire les démarches nécessaires !

07 avr 2020
Le confinement et la peur du coronavirus ne doivent pas t’empêcher consulter si tu envisages d’avoir recours à une IVG.

Que tu sois confinée avec ton plan cul, ton copain, ou toute autre personne avec qui tu pourrais potentiellement concevoir des bébés, ne relâche pas ta vigilance sur la contraception (avec ton partenaire, car la contraception, on y pense à deux), et ne tarde pas à entamer les démarches si tu suspectes une grossesse non désirée.

En effet, le confinement pourrait te faire flipper, et te faire repousser à plus tard tes autres besoins de santé. Dont une potentielle IVG. Je fais le point avec toi.

Peur du coronavirus et baisse des recours à l’IVG : les craintes des professionnels de santé

Si tu penses que tu ne peux pas avoir accès à l’IVG, tu te trompes ! Sarah Durocher, la coprésidente nationale du Planning Familial interviewée par France 24, insiste sur ce point :

« Certaines femmes pensent qu’elles n’ont pas accès à l’avortement, à tort ! Les IVG ne sont pas interrompues pendant le confinement, les professionnels continuent leur travail. […]

Si une femme est enceinte et que cette grossesse est non désirée, elle peut se rendre dans un cabinet médical, chez une sage-femme, un centre de santé réalisant des IVG. »

Le ministre de la Santé Olivier Véran a également fait part de ses inquiétudes concernant une baisse réelle des recours à l’IVG, comme le rapporte Public Sénat :

« Des remontées de terrain confirment qu’il y a une réduction inquiétante du recours à l’ IVG. »

Une piste d’explication pourrait, certes, se trouver dans une baisse de l’activité sexuelle des femmes pendant le confinement.

Mais des professionnelles de santé s’inquiètent elles aussi d’une peur d’aller consulter, ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques. C’est ce qu’a expliqué la gynécologue-obstétricienne Ghada Hatem à France Inter :

« Les jeunes femmes ont peur de sortir et nos consultations sont en diminution. »

Pendant le confinement, le droit et l’accès à l’IVG sont maintenus

Alors, si jamais tu retardes une consultation gynécologique urgente par peur du coronavirus ou de ne pas pouvoir avorter, je te le répète : tu peux avoir recours à l’IVG, et l’épidémie de coronavirus ne justifie pas que tu ne t’occupes pas de tes besoins de santé importants.

L’IVG est classée comme une « intervention urgente » par le gouvernement, et justifie donc que tu te déplaces.

Je te conseille d’appeler au préalable le numéro vert du Planning Familial, le 0 800 08 11 11, qui t’expliquera la marche à suivre et te redirigera vers le bon endroit. Les écoutantes du Planning sont en effet extrêmement mobilisées en cette période de confinement.

Tu peux aussi appeler directement ton médecin traitant ou gynécologue.

Dans tous les cas, l’heure et les conditions d’arrivée en consultation seront discutées par téléphone. Par exemple, pour éviter les risques de transmission du coronavirus, certains médecins font attendre leurs patients dehors et les appellent quand vient leur tour.

Pour avoir recours à une IVG pendant le confinement, les démarches restent les mêmes

La démarche pour recourir à une IVG est la même qu’en période normale. Pour cela, tu devras effectuer deux consultations médicales auprès d’un médecin généraliste ou gynécologue, d’une sage-femme ou d’un centre de planification familiale. Pour plus de détails, je te conseille de te rendre sur le site service-public.fr.

Jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse, une IVG se fait par voie médicamenteuse. Au-delà, et jusqu’à la 12ème semaine de grossesse maximum, une IVG chirurgicale pourra être pratiquée.

Pour en savoir plus sur l’IVG en période de confinement, mais aussi sur la contraception, je t’invite chaudement à lire mon article ressource sur la contraception pendant l’épidémie de coronavirus. Tu devrais, je l’espère, y trouver des réponse à tes questions.

À lire aussi : J’ai avorté en plein confinement

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu mondiale

Actu mondiale
Todd Cravens / Unsplash

Autour de New York, les baleines reviennent après des décennies de travail de préservation

Aïda Djoupa

27 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu mondiale
giorgia meloni vox – vertical

En Italie, la possible arrivée au pouvoir de Giorgia Meloni fait craindre le pire aux féministes

Actu mondiale
adnan

Aux États-Unis, Adnan Syed est libéré après 23 ans de prison grâce au podcast Serial

Maya Boukella

21 sep 2022

1
Actu mondiale
Israel Sunseth / Unsplash

Les villes d’Europe s’éclairent à la lumière bleue, et ce n’est pas une bonne nouvelle

Aïda Djoupa

21 sep 2022

4
Actu mondiale
manifestation mahsa amini iran

Vent de révolte en Iran après la mort de Mahsa Amini, arrêtée par la police des mœurs

Maëlle Le Corre

20 sep 2022

2
Actu mondiale
R. Kelly reconnu coupable de pédopornographie, ce qui ajoutera à sa peine de 30 ans de prison

Déjà condamné à 30 ans de prison, R. Kelly est aussi reconnu coupable de pédopornographie

Anthony Vincent

16 sep 2022

2
Actu mondiale
mort-reine-elizabeth

La Reine Elizabeth II est décédée

Manon Portanier

08 sep 2022

1
Actu mondiale
Elizabeth_II_in_Berlin_2015_wikimedia commons – polizei berlin

Que va changer la mort d’Elizabeth II pour les Britanniques ?

Maëlle Le Corre

08 sep 2022

2
Actu mondiale
reine-elizabeth-discours-games-of-thrones

Elizabeth II : voici comment suivre l’évènement historique en direct

Actu mondiale
sareh iran 6rang

En Iran, deux militantes lesbiennes condamnées à mort en raison de leur engagement

Maëlle Le Corre

06 sep 2022

2

La société s'écrit au féminin