Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

« Confessions d’une accro au shopping », de Sophie Kinsella

confessions-dune-accro-au-shoppingLorsque l’ennui ou la mélancolie guettent, les jolies choses rassurent. De jolies choses parfois un peu chères, souvent très légères, somme toute tout aussi hors de prix que de raison.

Lorsque l’ennui ou la mélancolie guettent, une étoffe à plusieurs chiffres épousant les formes et la taille met souvent en lumière les plus beaux reliefs, les courbes les plus agréables de la vie. Plus simplement fagotées, nous devenons vêtues – en mesure de sourire.

Certes, ce dernier disparaît souvent un temps du portefeuille qui se met à pleurer, pleurer sans cesse de se voir moins garni. Mais qu’importe ! Nous portons le plaisir bien en tête et lorsque nous sommes de retour, abandonnons sac et main et autres laides considérations sur le pas de la porte.

Et l’ennui disparaît.

Rebecca Bloomwood – journaliste londonienne – maîtrise alors à merveille les aspects les plus retors de cette auto-thérapie. Adepte des magasins tout autant que des cartes magiques, sa bosse des mathématiques ne se réveille qu’au toucher des factures impayées.

Chère Mademoiselle Bloomwood,
Merci du prompt retour de votre chèque signé, d’un montant de 43 livres. Malheureusement bien que signé, ce chèque est daté du 14 février 2200. Il s’agit, sans aucun doute, d’une erreur de votre part… […]

Alors pour taire les petites voix agressives de Raison et Remord, Rebecca se révèle fin stratège et calcule. Essaye. Détourne le regard des trop prometteuses vitrines. Un temps, seulement.

Puis les créances et autres demandes bancaires en tous genres s’amoncellent à nouveau au fin fond des tiroirs et se font doucement oublier. Car la belle a tout de même d’autres chats à fouetter !

Au fait, c’est mon travail. Je suis journaliste dans un magazine financier. Je suis payée pour expliquer aux lecteurs comment gérer leur budget. […] Bien entendu, je ne connais toujours rien à la finance. Les gens qui attendent à l’arrêt de bus en savent plus que moi sur le sujet. Les enfants en bas âge scolaire aussi. J’effectue ce travail depuis trois ans maintenant et je m’attends toujours à être démasquée.

L’ironie est belle, car la demoiselle conseille sans toutefois respecter ses gouvernes. Tout à fait incapable de résister aux attraits des mannequins de plastique, elle se voue en effet au cachemire puis le trompe et l’oublie en l’espace de trois tours de dentelle. Si beau ! Si modique ! Si modesque !

Puis il y a Luke Brandon, l’Agent Provocateur, le grand patron. Tout en lui la séduit mais tout en lui n’est pas simple.
Grand Dieu.

Pourquoi la gent masculine n’est-elle pas aussi douce à tester que ses innombrables flacons des plus grandes parfumeries ? Pourquoi ne pouvoir demander un amant sur-mesure, bien taillé, sans arrière-pensées car toujours parfaitement coupé ?

J’ai l’impression d’avoir effectué le parcours du combattant. Je pense que le shopping devrait figurer dans les risques cardio-vasculaires. Mon cœur ne bat jamais aussi fort que lorsque je vois un panneau ‘soldé à 50 %’.

Rebecca n’est pourtant pas une boulimique consumériste. Pas seulement. Névrosée dans les limites et toujours très emphatique, elle se contente simplement de poser un regard grand ouvert sur une société qui la pousse à payer tout haut pour tout et tout bas pour rien.

Mais chut… le secret est à taire. Car au final, les jolies choses de la vie n’ont pas de prix, non ?

Et rappelez-vous que pour tout le reste, il y a Mastercard, VISA, American Express, ou JCB…

=> Confessions d’une accro du shopping, de Sophie Kinsella, 6,50 € sur Amazon


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

19
Avatar de Ladye
6 mai 2010 à 23h05
Ladye
Ahlala, l'Accro du Shopping! Je les ai tous lus, et je les conseillent à toutes les Madmoizelles s'ennuyant avec les livres à l'eau de rose! Ses aventures tordantes me redonnent toujours le sourire. A lire et à relire sans privation!
0
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Livres

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
Portrait de l'autrice de La Charge raciale, Douce Dibondo, par Céline Nieszawer // Source : Céline Nieszawer
Société

« La suradaptation des personnes racisées est une épée de Damoclès » : Douce Dibondo (La Charge raciale)

2
ovidie-1
Culture

Et si les chiens étaient les meilleurs amis des femmes ?

Chloé Delaume
Culture

« Je suis en saturation des hommes », rencontre avec Chloé Delaume, autrice de Phallers, un roman féministe jubilatoire

nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

La pop culture s'écrit au féminin