Live now
Live now
Masquer
condamnation-ecrire-compliments
Actualités mondiales

Un mec qui harcelait son ex a été condamné à lui écrire 144 compliments

Aux États-Unis, une juge a condamné un homme à écrire 144 compliments à l’attention de son ex… une sentence atypique qui a fait réfléchir Anouk.

J’ai l’impression que cela sonne comme une évidence : harceler, c’est mal.

Maintenant que cela est dit, une question subsiste… Que faire quand c’est la justice qui exige d’un homme qu’il continue à s’adresser à son ex encore et encore ?

Cela peut sembler une aberration, et pourtant, cette histoire a bien eu lieu, cette semaine, à Hawaii aux États-Unis

Un homme condamné à écrire des compliments à son ex

En février dernier, Mr Young, un américain de 30 ans, avait été soumis à une demande d’éloignement de son ex-petite amie.

Une demande qu’il cesse de respecter le 22 mai. En l’espace de 3 heures, il a appelé et envoyé des textos 144 fois à la dite femme, l’insultant à maintes reprises.

Peu après ces faits, il est arrêté et est emprisonné en attendant le jugement.

Après 157 jours derrière les barreaux, le journal Maui News

explique que l’homme plaide coupable, est passé à autre chose et exprime ses regrets :

« Je ne le ferai plus. Je suis prêt à avancer dans ma vie et aider ma mère qui a fait un AVC. »

La juge Rhonda Loo le condamne alors à 2 400$ d’amende, 200 heures de travaux d’intérêts généraux et… à produire une liste de 144 compliments à l’attention de son ex !

« Pour chaque chose méchante que vous avez écrite à son propos, vous allez dire quelque chose de gentil. »

Et les règles sont strictes : Mr Young aura l’interdiction de se répéter dans ses compliments et aura 144 jours pour rédiger cette liste.

La juge a ajouté :

« Je ne sais pas si je devrais vous couper les doigts ou vous enlever votre téléphone pour que vous arrêtiez d’envoyer des messages. Vous ne devriez pas avoir de téléphone, point.

J’espère que votre ex a changé de numéro. »

Je n’ai pas trouvé de sites précisant si ces compliments devraient être directement transmis à l’ex-petite amie, ni qui irait vérifier que cette sentence serait véritablement suivie.

Dans tous les cas, cette condamnation me laisse plutôt dubitative…

Écrire des compliments à son ex après l’avoir insultée, une fausse bonne idée ?

Sur le fond, je comprends comment la juge a pu penser à cette sentence… Dans les faits, j’ai l’impression qu’elle est infantilisante et contre-productive.

Forcer quelqu’un à écrire (inventer ?) des compliments ne va pas gommer toutes les insultes qu’il a proférées dans le passé !

Plus légèrement, on s’est amusées ce matin avec mes collègues en pensant au fait qu’on ne serait même pas capables de faire 144 compliments à quelqu’un qu’on aime beaucoup.

Sous l’article traitant de cet affaire, le premier commentaire va plus loin :

« Cette condamnation n’est pas qu’étrange, elle fait aussi totalement fausse route.

En demandant à l’accusé d’écrire 144 compliments, la juge lui dit de CONTINUER à être obsédé par cette ex au lieu de l’oublier et de passer à autre chose.

Pour l’ex-petite copine, le harcèlement continue rien qu’en sachant que ce mec devra écrire sur elle les quatre prochains mois (et peut-être plus encore). »

En clair, l’intention est louable, la démarche maladroite. J’espère au moins que cette ex-petite amie n’aura véritablement plus jamais affaire à lui !

À lire aussi : Ce que je retiens de ma relation toxique, trois ans après


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

4
Avatar de Margay
3 novembre 2017 à 19h11
Margay
Mais mais mais . Ca va faire jurisprudence ce truc là?
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actualités mondiales

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

6
"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

La société s'écrit au féminin