Live now
Live now
Masquer
colere-nom-feminin-nouvelle-campagne
Actualités

Colère : Nom Féminin dévoile un nouveau visuel

Colère : Nom Féminin, l’association, qui lutte contre le harcèlement de rue, a dévoilé un nouveau visuel !

Mise à jour du 22 septembre 2015 — Après le désormais emblématique « Ta main sur mon cul, ma main dans ta gueule », ou encore « C’est pas en m’appelant ma jolie que je vais finir dans ton lit », le collectif contre le harcèlement de rue, Colère : Nom féminin, dévoile un nouveau visuel tout aussi éloquent.

colere-nom-feminin-non

15€ le débardeur, 10€ le tote bag, et vous faites passer le message de façon plutôt claire.

Article du 26 juin 2015 — Colère : Nom Féminin, c’est le nom d’une association créée en 2014 qui lutte contre le harcèlement de rue

, en vendant des articles au potentiel cool très élevé, avec des slogans comme « Ta main sur mon cul, ma main dans ta gueule », « Et ta maman ? », ou « C’est pas en m’appelant ma jolie que je vais finir dans ton lit ».

À lire aussi : Colère : Nom féminin, un projet anti-harcèlement de rue — Interview

Cette année, la ligne revient sur le devant de la scène avec une campagne de photos à la fois jolie et puissante, dans laquelle plusieurs jeunes femmes posent, souriantes… aux côtés des phrases sexistes les plus violentes qu’elles aient pu entendre. Le contraste est parfaitement voulu par la photographe, Chloé Vollmer-Lo, et la graphiste, Bessare Dirty-Century. Chloé explique :

« Les photos sont très douces et lumineuses, en contraste avec les phrases, parce que le harcèlement de rue ça ressemble à ça, parfois : tu passes un bon moment, tout va bien, et d’un coup tu vis une intrusion dégueulasse dans ta petite harmonie personnelle. C’est pour ça aussi que les femmes sous les insultes sont souriantes, pour que le contraste soit encore plus fort entre l’insulte (qui vient définir la personne) et ce que cette personne dégage à première vue. »

Le résultat est réussi, puisque la campagne montre ce qu’est vraiment le harcèlement de rue : une épuisante banalité face à laquelle il est parfois compliqué de ne pas se laisser abattre.

À lire aussi : Harcèlement de rue, cette épuisante banalité

De plus, si tu achètes un tote-bag ou un t-shirt chez Colère : Nom Féminin, sache que tous les bénéfices seront reversés à d’autres associations contre le harcèlement de rue, notamment pour financer des cours d’auto-défense aux jeunes femmes qui le souhaite. Pour accéder à l’e-shop, c’est par ici !


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

19
Avatar de Wild Horses
22 septembre 2015 à 14h09
Wild Horses
Et c'est Dwam qui a fait le nouveau (parfait) visuel !! owant:<3

Je venais justement pour préciser que c'est Dwam qui a fait l'illustration
2
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Actualités

"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme perpétue une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

1
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Source : Dnalor 01
Actualités France

Qui est Mélanie Berger-Volle, choisie pour porter la flamme olympique ?

Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

Rodnae production de la part de Pexel // Source : Rodnae production de la part de Pexel
Actualités France

Fin de vie : les cinq conditions à remplir pour avoir recours à l’aide à mourir

Maryse Condé photographiée lors du Calabash Literary Festival 2007 // Source : Creative Commons : Georgia Popplewell via Flickr
Livres

Maryse Condé, grande autrice guadeloupéenne, aura-t-elle un hommage national ?

6
Source : Hélène Coutard
Société

« Ce que l’on retient du 7 octobre, c’est que la solution militaire n’est pas la bonne » : Reportage avec Women Wage Peace

femme-de-dos // Source : URL
Société

Les discriminations envers les personnes intersexes reconnues par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU

4
chocolats-oeufs
Société

Inflation : les prix des chocolats de Pâques ont (eux aussi) flambé

Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée envisage enfin une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

manifestation-IVG-etats-unis
Actualités mondiales

Texas : un groupe de travail sur la mortalité maternelle omet de collecter 10 ans de données sur l’avortement

La société s'écrit au féminin