Live now
Live now
Masquer
Un homme en train de toucher de façon inappropriée une femme sur son lieu de travail, ce qui peut être considéré comme une forme de violence sexiste // Source : Shotprime
Actualités France

Cinq ans après #MeToo, un homme sur quatre avoue avoir déjà insisté pour obtenir une relation sexuelle

Un sondage, réalisé par Simone Media et l’association En Avant Toutes, a interrogé plus de 1000 hommes pour connaître l’impact du mouvement #MeToo dans leur vie et leur comportement.

Cinq ans après l’explosion médiatique du mouvement #MeToo, créé en 2007 par la militante afroaméricaine Tarana Burke, où en sont les hommes ? Si l’on peut penser que les mentalités ont évolué, c’est par un sondage que Simone Media, en partenariat avec l’association féministe En Avant Toutes, a souhaité se renseigner. Ils se sont intéressés aux comportements des hommes, par une étude réalisée auprès de 1115 personnes âgées de plus de 18 ans. Ainsi, les résultats reviennent sur leur perception du consentement, des violences sexistes et sexuelles ou encore des inégalités de genre.

À lire aussi : Cinq ans après, la « révolution #MeToo » n’est-elle qu’une chimère ?

Moins d’1 homme / 2 estime que #MeToo a eu un impact sur son comportement

D’après cette étude, moins d’un homme sur deux (45,3%) considère que le mouvement #MeToo a eu un impact sur sa façon de se comporter dans ses relations affectives et sexuelles. Néanmoins, près d’un homme sur deux (48,7%) a déjà douté du fait que la personne qu’il draguait ou abordait en avait vraiment envie, et un homme sur quatre (25,4%) a déjà insisté pour avoir une relation sexuelle sans le consentement de leur partenaire.

« Après avoir réalisé plusieurs enquêtes mettant en lumière les réalités vécues par les femmes vis-à-vis des violences sexistes et sexuelles, j’ai souhaité permettre aux hommes de prendre la parole sur ces questions, beaucoup m’ayant déjà exprimé leur sentiment d’être tous rangés dans le même sac », explique Chloé Thibaud, journaliste et autrice de la newsletter La Pause Simone dans un communiqué. « L’interrogation qui a sous-tendu ma démarche était : sommes-nous vraiment les seules à voir le problème ? », ajoute-t-elle.

Les 3/4 des hommes ont déjà pensé qu’un de leurs proches était inapproprié avec les femmes

On apprend aussi que trois quarts des hommes (75,3 %) ont déjà pensé que l’un de leurs proches, amis, collègues, ou l’une de leurs connaissances, avait un comportement inapproprié envers les femmes. Trois-quart d’entre eux également (77,7 %) en ont déjà été témoin. Le sondage rapporte aussi que 60% des hommes interrogés déclarent être déjà intervenus lorsqu’un homme interpellait ou injuriait une femme. Si les mentalités semblent (très) doucement évoluer, le concept de consentement est loin d’être acquis.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités France

Source : Getty Images Pro
Actualités

On sait quand sera versée l’Allocation de rentrée de scolaire (ARS) récemment revalorisée

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Pexels
Actualités France

Après la victoire du Rassemblement National, des militants d’extrême droite condamnés pour une agression homophobe

12
Source : Symeonidis Dimitri / Getty Images
Politique

Plan Procu : le site de rencontre pour faciliter les procurations

33
jus-oranges
Actualités France

Le prix de ce jus ne cesse d’augmenter, et c’est à cause du dérèglement climatique

Réforme des retraites // Source : © Sénat - Palais du Luxembourg
Société

Pourquoi la proposition de loi visant à encadrer les transitions de genre avant 18 ans est dangereuse

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée se dote enfin d’une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

Un couple d'homme en train de s'occuper de leur bébé né par Gestation pour Autrui // Source : alvarostock
Daronne

Timothée a fait le choix d’une GPA éthique : « si le consentement est éclairé, les femmes ne sont pas exploitées »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

10

La société s'écrit au féminin