Live now
Live now
Masquer
Féminisme

Charge mentale, sexuelle…Emma te dessine le confinement pour les femmes

21 juil 2020
La dessinatrice et militante Emma vient de publier une nouvelle planche sur son site pour parler et expliquer l’impact du confinement sur les femmes pendant la crise sanitaire.

Le confinement a eu un impact fort sur toutes les personnes qui l’ont vécu. Se retrouver enfermée chez soi avec ses enfants pour certaines, devoir leur faire l’école tout en travaillant et en entretenant la maison a été problématique et éreintant, psychologiquement et physiquement.

Emma, dans sa nouvelle planche, s’est penchée sur l’impact réel qu’a eu toute cette période pour les femmes particulièrement, chiffres et témoignage à l’appui.

Le confinement pour les femmes, des chiffres effarants

Emma donne le pourcentage de femmes ayant été dans ce qu’on a appelé la « première ligne » — à savoir le personnel médical, composé à 70% de femmes, le personnel de caisse composé à 90% de femmes, ou encore le personnel d’entretien composé à 67% de femmes également.

Il apparaît de manière claire aujourd’hui que les femmes ont eu un rôle majeur dans toute cette crise sanitaire.

Image d'erreur

Mais les femmes dernières n’ont pas été spécifiquement touchées au travail seulement : dans les foyers aussi, l’inégalité était là.

Le confinement pour les femmes et le déséquilibre de la charge mentale

Comme l’explique Emma, l’écart entre le partage des tâches entre les hommes et les femmes dans le foyer s’est creusé.

D’après les chiffres donnés par l’INED, presque la moitié des mères en télétravail ont du passer 4h supplémentaires par jour à s’occuper des enfants, contre moins d’un quart pour les pères.

Rajoutons à ça la gestion des repas et des courses, l’entretien de la maison où les personnes vivent en continu, tout en télétravaillant pour certaines… ça fait des bonnes grosses journées.

Image d'erreur

Ainsi, comme le montrent les chiffres de l’INSEE, 21% des femmes (contre 12% des hommes) ont choisi de renoncer à leur activité professionnelle pour s’occuper du foyer. 1 femme sur 5 a dû prioriser ses activités, choisissant de s’occuper des enfants et de la maison, pour des raisons financières et culturelles, considérant même inconsciemment que l’activité professionnelle des femmes n’est que secondaire par rapport à celle d’un homme, d’après la dessinatrice.

Le confinement pour les femmes : l’augmentation de la charge émotionnelle et sexuelle

Les femmes ont dû gérer la gestion des conflits entre les enfants, les rassurer face à la pandémie qui angoisse tout particulièrement les plus petits.

Image d'erreur

Elles ont aussi, pour beaucoup, prodigué des actes sexuels à leur compagnon sans véritable envie, comme le montrent ces chiffres effrayants d’une étude IFOP, qui pointe une augmentation de 12% de ces faits.

La charge mentale des femmes pendant le confinement : il va falloir demander des comptes

La nouvelle planche de la dessinatrice Emma se termine avec un constat simple mais nécessaire : la charge mentale pour les femmes n’est pas normale, naturelle ou innée.

Elle est, comme on le sait déjà, le fruit d’un conditionnement que nous subissons depuis que nous sommes petites ; l’impact que ce confinement a eu sur notre santé mentale, sur notre travail, sur la répartition des tâches domestiques, émotionnelles ainsi que sur la vie sexuelle n’est ni normal, ni acceptable.

Des comptes devront être demandés à ceux qui sont responsables de cette pandémie en détruisant l’écosystème, à ceux qui sont responsables de l’éducation sexiste dans laquelle nous baignons depuis des siècles, à ceux qui n’investissent pas dans une éducation féministe qui pourrait anéantir ce clivage et permettrait aux femmes et aux hommes d’être égaux.

Emma appelle à se serrer les coudes, à la construction de solidarités entre les femmes, à l’esprit collectif, et termine sa planche avec une citation qui reste, malgré les années, cruellement toujours d’actualité, celle de Simone de Beauvoir :

Image d'erreur

Tu peux retrouver l’intégralité de cette nouvelle planche d’Emma sur son site ou sur sa page Facebook.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Féminisme

assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

Carla-Bruni-sur-la-chaîne-Youtube-de-Vogue
Actualité mode

Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Anthony Vincent

17 oct 2022

5
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

eloise bouton
Féminisme

Exhibition sexuelle ou acte politique ? La CEDH tranche en faveur de l’ex-Femen Éloïse Bouton

Maëlle Le Corre

14 oct 2022

2
Lizzo_&_Angela_Yee_@_SXSW_2022 – wikimedia commons
Féminisme

Lizzo a des choses à dire sur l’avortement et sur l’état actuel de l’Amérique

Maëlle Le Corre

12 oct 2022

police pixabay
Féminisme

Violences conjugales : la police enfin formée à déconstruire ses stéréotypes

Maëlle Le Corre

11 oct 2022

La société s'écrit au féminin