Live now
Live now
Masquer
Aux États-Unis, une loi veut interdire la discrimination capillaire
Actu mondiale

Aux États-Unis, la loi « CROWN Act » veut interdire la discrimination capillaire

25 mar 2022
Le Sénat des États-Unis étudie une loi baptisée CROWN Act. Si elle est approuvée, elle interdira de discriminer une personne en raison de ses cheveux naturels. Ce qui arrive souvent aux personnes aux cheveux frisés et crépus, jugés non-professionnels.

Les personnes aux cheveux frisés et crépus l’ont peut-être déjà vécu : des mains intrusives, des regards désapprobateurs, voire des remarques désobligeantes concernant leur coiffure. Lâchée, cette chevelure a le don de déranger les plus conservateurs, prompts à taxer de non-professionnelle, sauvage, ou négligée. Des critiques d’autant plus véhémentes quand il s’agit de femmes racisées. C’est contre ce genre de discrimination qu’une loi baptisée CROWN Act s’étudie actuellement au Sénat des États-Unis.

Une loi afin de « créer un monde respectueux et ouvert pour les cheveux naturels »

C’est une loi déjà à l’œuvre en Californie depuis 2019, suivie depuis par 14 autres États. Elle protège les personnes qui portent leurs cheveux naturels, qu’ils soient lâchés, en tresses, locks, et autres twists. Ce, dans les lieux publics, à l’école, mais aussi en entretien d’embauche. Cette loi numérotée 2116 se baptise selon son acronyme : « Creating a Respectful and Open World for Naturel Hair ». Soit créer un monde respectueux et ouvert pour les cheveux naturels.

Déjà approuvée à deux reprises par la Chambre des représentants, cette loi doit désormais obtenir l’aval du Sénat qui rendra son verdict d’ici la fin du mois de mars 2022 afin de déboucher sur une entrée en vigueur à l’échelle fédérale.

La sénatrice Holly Mitchell, qui a rédigé le texte initial, a ainsi tweeté son enthousiasme le 19 mars 2022 :

Capture d’écran 2022-03-25 à 15.41.20
© Capture d’écran d’un tweet de la sénatrice Holly Mitchell.

« Il y a près de 3 ans, j’ai eu l’honneur d’être l’auteur de la loi CROWN faisant de la Californie le premier État du pays à adopter la loi anti-discrimination. Aujourd’hui, elle a été adoptée par la Chambre et se dirige vers le Sénat. Si fière de la coalition The Crown Act et des décennies de plaidoyer qui ont mené à ce moment »

Les cheveux naturels de la sénatrice Holly Mitchell dans tous leurs états.

Les discriminations capillaires concernent aussi la France

Beaucoup plus pernicieuse qu’il n’y paraît, la discrimination des personnes en fonction de la nature même de leurs cheveux, a fortiori pour les personnes racisées, peut les empêcher d’obtenir un logement, un travail, ou même une filière d’études. Comme si les cheveux frisés et crépus étaient jugés négligés par défaut. Une étude de la Duke University de 2020 a justement prouvé que les femmes noires qui se lissaient les cheveux avaient plus de chance de décrocher un poste que si elles gardaient leur chevelure dans leur état naturel.

Dans une récente interview pour Madmoizelle sur la tenue professionnelle, la coach de carrière Marie Dasylva expliquait justement combien le racisme pouvait être à la racine du sujet, y compris en France, puisqu’il s’agit d’un problème systémique :

« Nos corps sont perçus comme vulgaires, sauvages, donc à contrôler. Cela passe par cacher nos formes, nous défriser les cheveux, ou encore sourire constamment pour ne pas être taxé du stéréotype de l’angry black woman. »

Contre ce double-standard longtemps indicible qui exigeait notamment des personnes aux cheveux frisés ou crépus de les lisser pour avoir l’air plus conforme, domptée, contrôlée et contrôlable, le CROWN Act pourrait donc bientôt changer la donne aux États-Unis. Quant au pays des lumières qui refuse de voir les couleurs, on peut toujours se brosser.

À lire aussi : Pour éviter « d’exciter les garçons », des écoles japonaises interdisent la queue de cheval aux filles

Crédit photo de Une : pexels-mikhail-nilov-6893832

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu mondiale

Actu mondiale
Todd Cravens / Unsplash

Autour de New York, les baleines reviennent après des décennies de travail de préservation

Aïda Djoupa

27 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu mondiale
giorgia meloni vox – vertical

En Italie, la possible arrivée au pouvoir de Giorgia Meloni fait craindre le pire aux féministes

Actu mondiale
adnan

Aux États-Unis, Adnan Syed est libéré après 23 ans de prison grâce au podcast Serial

Maya Boukella

21 sep 2022

1
Actu mondiale
Israel Sunseth / Unsplash

Les villes d’Europe s’éclairent à la lumière bleue, et ce n’est pas une bonne nouvelle

Aïda Djoupa

21 sep 2022

4
Actu mondiale
manifestation mahsa amini iran

Vent de révolte en Iran après la mort de Mahsa Amini, arrêtée par la police des mœurs

Maëlle Le Corre

20 sep 2022

2
Actu mondiale
R. Kelly reconnu coupable de pédopornographie, ce qui ajoutera à sa peine de 30 ans de prison

Déjà condamné à 30 ans de prison, R. Kelly est aussi reconnu coupable de pédopornographie

Anthony Vincent

16 sep 2022

2
Actu mondiale
mort-reine-elizabeth

La Reine Elizabeth II est décédée

Manon Portanier

08 sep 2022

1
Actu mondiale
Elizabeth_II_in_Berlin_2015_wikimedia commons – polizei berlin

Que va changer la mort d’Elizabeth II pour les Britanniques ?

Maëlle Le Corre

08 sep 2022

2
Actu mondiale
reine-elizabeth-discours-games-of-thrones

Elizabeth II : voici comment suivre l’évènement historique en direct

Actu mondiale
sareh iran 6rang

En Iran, deux militantes lesbiennes condamnées à mort en raison de leur engagement

Maëlle Le Corre

06 sep 2022

2

La société s'écrit au féminin