Live now
Live now
Masquer
Aux États-Unis, une loi veut interdire la discrimination capillaire
Actu mondiale

Aux États-Unis, la loi « CROWN Act » veut interdire la discrimination capillaire

25 mar 2022
Le Sénat des États-Unis étudie une loi baptisée CROWN Act. Si elle est approuvée, elle interdira de discriminer une personne en raison de ses cheveux naturels. Ce qui arrive souvent aux personnes aux cheveux frisés et crépus, jugés non-professionnels.

Les personnes aux cheveux frisés et crépus l’ont peut-être déjà vécu : des mains intrusives, des regards désapprobateurs, voire des remarques désobligeantes concernant leur coiffure. Lâchée, cette chevelure a le don de déranger les plus conservateurs, prompts à taxer de non-professionnelle, sauvage, ou négligée. Des critiques d’autant plus véhémentes quand il s’agit de femmes racisées. C’est contre ce genre de discrimination qu’une loi baptisée CROWN Act s’étudie actuellement au Sénat des États-Unis.

Une loi afin de « créer un monde respectueux et ouvert pour les cheveux naturels »

C’est une loi déjà à l’œuvre en Californie depuis 2019, suivie depuis par 14 autres États. Elle protège les personnes qui portent leurs cheveux naturels, qu’ils soient lâchés, en tresses, locks, et autres twists. Ce, dans les lieux publics, à l’école, mais aussi en entretien d’embauche. Cette loi numérotée 2116 se baptise selon son acronyme : « Creating a Respectful and Open World for Naturel Hair ». Soit créer un monde respectueux et ouvert pour les cheveux naturels.

Déjà approuvée à deux reprises par la Chambre des représentants, cette loi doit désormais obtenir l’aval du Sénat qui rendra son verdict d’ici la fin du mois de mars 2022 afin de déboucher sur une entrée en vigueur à l’échelle fédérale.

La sénatrice Holly Mitchell, qui a rédigé le texte initial, a ainsi tweeté son enthousiasme le 19 mars 2022 :

Capture d’écran 2022-03-25 à 15.41.20
© Capture d’écran d’un tweet de la sénatrice Holly Mitchell.

« Il y a près de 3 ans, j’ai eu l’honneur d’être l’auteur de la loi CROWN faisant de la Californie le premier État du pays à adopter la loi anti-discrimination. Aujourd’hui, elle a été adoptée par la Chambre et se dirige vers le Sénat. Si fière de la coalition The Crown Act et des décennies de plaidoyer qui ont mené à ce moment »

Les cheveux naturels de la sénatrice Holly Mitchell dans tous leurs états.

Les discriminations capillaires concernent aussi la France

Beaucoup plus pernicieuse qu’il n’y paraît, la discrimination des personnes en fonction de la nature même de leurs cheveux, a fortiori pour les personnes racisées, peut les empêcher d’obtenir un logement, un travail, ou même une filière d’études. Comme si les cheveux frisés et crépus étaient jugés négligés par défaut. Une étude de la Duke University de 2020 a justement prouvé que les femmes noires qui se lissaient les cheveux avaient plus de chance de décrocher un poste que si elles gardaient leur chevelure dans leur état naturel.

Dans une récente interview pour Madmoizelle sur la tenue professionnelle, la coach de carrière Marie Dasylva expliquait justement combien le racisme pouvait être à la racine du sujet, y compris en France, puisqu’il s’agit d’un problème systémique :

« Nos corps sont perçus comme vulgaires, sauvages, donc à contrôler. Cela passe par cacher nos formes, nous défriser les cheveux, ou encore sourire constamment pour ne pas être taxé du stéréotype de l’angry black woman. »

Contre ce double-standard longtemps indicible qui exigeait notamment des personnes aux cheveux frisés ou crépus de les lisser pour avoir l’air plus conforme, domptée, contrôlée et contrôlable, le CROWN Act pourrait donc bientôt changer la donne aux États-Unis. Quant au pays des lumières qui refuse de voir les couleurs, on peut toujours se brosser.

À lire aussi : Pour éviter « d’exciter les garçons », des écoles japonaises interdisent la queue de cheval aux filles

Crédit photo de Une : pexels-mikhail-nilov-6893832

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu mondiale

Actu mondiale
pollution-mort-monde-écologie-

La pollution cause 1 décès prématuré sur 6 chaque année dans le monde

Marie Chéreau

18 mai 2022

Idées cadeaux
Sponsorisé

Le 29 mai c'est la fête des mères : voici une sélection de cadeaux pleine de douceur

Humanoid Native
Société
[Site web] Visuel vertical Édito

L’affaire Johnny Depp contre Amber Heard : le récapitulatif

Marine Normand

16 mai 2022

83
Société
Des-podcasts-pour-comprendre-comment-aider-les-personnes-intersexes-1

3 podcasts pour comprendre l’intersexuation et soutenir les personnes intersexes

Anthony Vincent

14 mai 2022

Actu mondiale
L’Espagne propose le congé menstruel, une première en Europe !

L’Espagne propose le congé menstruel, une première en Europe !

Anthony Vincent

13 mai 2022

17
Actu mondiale
gayatri-malhotra-zMdFpwvsus0-unsplash

Le Sénat des États-Unis échoue à faire adopter une loi garantissant l’accès à l’avortement

Marie Chéreau

12 mai 2022

5
Actu mondiale
pussy-riot-ukraine-russie-poutine

L’incroyable évasion de Russie de la leadeuse de Pussy Riot

Marie Chéreau

11 mai 2022

2
Actu mondiale
mourning-gc9362556d_1920

Les talibans obligent les Afghanes à porter la burqa dans l’espace public, si vraiment elles osent sortir

Marie Chéreau

10 mai 2022

11
Actualités
Cary_Joji_Fukunaga_Beast_Of_No_Nation

3 femmes accusent Cary Fukunaga, réalisateur du dernier James Bond, d’être un prédateur sexuel

Actu mondiale
karen-zhao-jLRIsfkWRGo-unsplash

Au Japon, #MeToo débarque dans l’industrie du cinéma avec du retard

Marie Chéreau

09 mai 2022

2
Actu mondiale
noire-droit-LGBTQ+-Karine-Jean-Pierre

Karine Jean-Pierre, 1ère femme noire et lesbienne nommée porte-parole de la Maison Blanche

Marie Chéreau

06 mai 2022

13

La société s'écrit au féminin