Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Alice, le livre pour enfants, sur iPad : WOW.

14 avr 2010 10

Ok. On va sans doute encore me taxer de faire DE LA PUB pour Apple (si seulement), mais je m’en tape : ce truc-là tabasse, regardez-donc, il s’agit d’une démo du « livre » Alice au Pays des Merveilles adapté à l’iPad. Je ne sais pas vraiment comment les livres faits de papier vont pouvoir rivaliser aux yeux des marmots.

Alice for the iPad

Si on récapitule, quels sont les trucs qui restent aux livres pour enfants ?

  • Ils n’ont pas une surface toute lisse et toute froide (et c’est important, le toucher),
  • Ils sont froissés, abîmés, ils ont vécu,
  • Ils ont appartenu à d’autres gens avant,
  • Ils sentent éventuellement le vieux, cette odeur si particulière du vieux bouquin qui a traîné sur des étagères,
  • Le papier, ça vit…

Est-ce que tout ça fait le poids face à la merveille visuelle et animée que propose ce livre numérique ?… Je suppute que ce sont les générations futures qui décideront.

Les Commentaires
10

Avatar de AnonymousUser
28 avril 2010 à 13h37
AnonymousUser
D'une part, j'ai toujours trouvé cela un peu dangereux de mettre à disposition autant d'objets, de technologie à un enfant, à un âge où il est sensé développer son mental, son imagination et tout ça. Je trouve que ça gâche beaucoup de choses, l'enfance étant cette période associée au mystère car les adultes demeurent souvent nostalgique à cette faculté de l'enfance à avoir une grande imagination et à évoluer dans un univers unique, qui se perd avec le temps. En cela, la technologie est peut-être néfaste car elle sert "tout et tout d'un coup" sur un seul plateau" à l'enfant... De plus, ça peut le rendre précocement accro et lui donner une trop grande importance au matérialisme.

Mais d'autre part, je pense que comme l'époque évolue, les gens et les comportements aussi. Les enfants de la nouvelle génération, et pas que les enfants, sauront et savent déjà composer entre le réel, et donc ce qui les touche directement (mental, sentiments, imagination, relations sociales, sexualité) et le virtuel et ses opportunités (notamment et surtout Internet). En tout cas, je l'espère et j'ai tendance à le constater. Je vois cela d'un oeil plus optimiste que pessimiste, même si tout le monde sait qu'il y'a des dérives quant aux comportements avec le virtuel.
En résumé, il y'a du bon et mauvais. on perd quelque chose, mais on en gagne une autre.
0
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Livres

Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Pop culture
roman-seul-un-monstre-lumen
Sponsorisé

Si vous faisiez partie d’un roman de fantasy, quel serait votre don surnaturel ?

Livres
halimata fofana

Halimata Fofana, autrice de À l’ombre de la cité Rimbaud, brise le tabou de l’excision

La Rédaction

11 sep 2022

1
Livres
Virginie Despentes

Critique : « pardon Virginie, mais je ne suis pas à fond sur Cher Connard »

Marion Olité

10 sep 2022

17
Livres
asal-lotfi-8ePZbdxnpi0-unsplash

Rentrée littéraire : 3 premiers romans à lire d’urgence

Pauline Leduc

07 sep 2022

Livres
meuf livre

La rentrée littéraire féministe : 5 romans bouleversants à ne pas manquer

Maya Boukella

04 sep 2022

Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

En écriture : avec Élise Nebout, cofondatrice de l’école Les Mots

Marie-Stéphanie Servos

28 août 2022

Livres
livre Bethany Laird

La rentrée littéraire en lutte : 5 pépites féministes et LGBT à ne pas manquer

Maya Boukella

27 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

Rentrée littéraire : trois romans incontournables

Pauline Leduc

23 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (2)

En écriture : avec l’autrice Sandrine Roudeix

La pop culture s'écrit au féminin