Vergetures, poils etc. : nous, les filles, viles cachotières

Entre elles, les filles ne sont pas honnêtes. Non, c'est pire que ça : les filles taisent beaucoup de choses. Pourquoi ? Par honte, par volonté de ne pas avouer ses pires complexes et surtout : parce que les filles sont de sales petites cachotières.

Vergetures, poils etc. : nous, les filles, viles cachotières

Publié initialement le 18 mars 2011

Non, tu n’es pas seule au monde. C’est sûr qu’à oualpé devant ton miroir, tu penses sans doute avoir connu des jours meilleurs. Les images qui te viennent à l’esprit ? Alf, Chewbacca, Jabba le Hut, un Hot Dog défraîchi, un cure-dent sans formes.

Autant le dire : à ce moment très précis où tu complexes sur ton anatomie, tu es peine et tristesse, les épaules lourdes de tous les maux de l’univers et tu te sens moche. Pire : tu penses que tu es la seule au monde dans ce cas. Eh bah même pas.

La douloureuse épreuve de la moustache

[rightquote]J’étais persuadée que chaque garçon qui m’approchait devait voir en moi la jumelle de Staline[/rightquote]Flo t’en a déjà parlé : elle a du poil sauvage. Je suis très brune et c’est pareil pour moi : j’ai la pilosité développée. Et même que j’ai de la stachemou, ou plutôt du duvet foncé. Pendant des années, alors que je subissais les quolibets réservés aux filles les plus brunes du collège (ah ça, le duvet d’une blonde, on s’en fout hein !), j’étais persuadée de souffrir d’hirsutisme (la maladie du loup-garou), que chaque garçon qui m’approchait devait voir en moi la jumelle de Staline et que je serais condamnée à passer le restant de mes jours entourée de Gillette.

Deux temps forts se sont ensuite déroulés dans ma vie.

– Une amie, vers mes 15 ans, m’a avoué avoir un secret terrible : UNE STACHEMOU. Et qu’elle s’épilait donc à la cire pour éliminer l’intruse.
– Seconde révélation : une blonde que je connaissais avait un duvet un peu plus foncé que prévu et se le décolorait. Résultat : le sosie d’Astérix, les ailes sur le casque en moins.

Mais c’était donc çaaaa ! À part quelques exceptions, tout le monde a du duvet sur le visage. Absolument tout le monde. Les brunes l’ont naturellement plus foncé et peut donner cette illusion de petite moustache de jeune pubère, mais une blonde l’a généralement tout autant. Sauf que son duvet à elle est translucide.

Preuve en est de la popularité de la stachemou en milieu féminin : c’est l’une des épilations les plus courantes chez une esthéticienne. Pour autant, celle-ci ne sortira jamais la débroussailleuse et la mousse à raser pour t’arranger la lèvre supérieure. De quoi s’épiler en paix.

De l’art du sourcil un peu trop présent

[rightquote]Et si on arrêtait de croire qu’Emmanuel Chain était venu faire des choses illégitimes avec notre mère ?[/rightquote]Les filles qui naissent avec un sourcil parfaitement dessiné sans poils superflus ? Ça arrive, mais c’est rare. Le reste du monde se contente d’une ligne de sourcils plus ou moins établie, suivie d’une armada de poils plus éparses mais « qui dépassent » du cadre normal. Voire qui forment un gros bloc de sourcils sans début ni fin.

Naturellement, les poils ont tendance à former un léger mono sourcil : non, ce n’est pas le buisson ardent d’Emmanuel Chain, mais simplement quelques poils et du duvet qui forment une « ombre » plus prononcée, et qui donc forment un mono sourcil light.

Premier réflexe de la jeune fille complexée : tout enlever avec force et vigueur, quitte à se retrouver avec des sourcils épilés à la cire, en forme de spermatozoïdes (je SAIS que tu vois de quoi je parle). Problème ? C’est anti-naturel, le contrôle de la repousse te transformera en agent de la gestapo, à la recherche du moindre poil qui réapparaît. De quoi devenir dingue.

Et si on arrêtait de croire qu’Emmanuel Chain était venu faire des choses illégitimes avec notre mère ? Beaucoup de filles s’accommodent de ce petit souci avec deux-trois coups de pince à épiler bien placés, et ça va beaucoup mieux comme ça. Non, ça n’a rien à voir avec des origines portugaises. Non, tu n’es pas obligée de rester comme ça toute ta vie, c’est pas parce que Fridha Khalo dessinait bien qu’on la trouvait particulièrement sexy. Mais non, tu n’as pas le mauvais oeil sur toi.

Lire de la culpabilité dans ses lignes de vergetures

[rightquote]Tu finiras ta vie parsemée de zébrubres blanches et violettes comme stigmates de ton avidité à bouffer du gras, salé, sucré.[/rightquote]À la piscine, à la plage, dans n’importe quel endroit qui nécessite de montrer des cuisses, du ventre, un amas corporel, c’est le drame : tu as des vergetures, et tu veux les cacher.

Car bien évidemment une fille ne crie pas sur tous les toits « Tiens, j’me suis pécho quelques bonnes grosses vergetures ! Et vous les meufs ? ». Tout simplement parce que les vergetures sont associées à une idée fausse : elles apparaissent quand on grossit. En clair : toi, boudin, après avoir forcé sur les Pépitos alors que tu savais que c’était mal, tu finiras ta vie parsemée de zébrubres blanches et violettes comme stigmates de ton avidité à bouffer du gras, salé, sucré.

Quoi de plus honteux, dans ce cas, que de montrer publiquement à ses congénères qu’on est devenue plus grosse qu’avant ? Sauf que ce n’est pas vrai. Les vergetures apparaissent bien souvent à l’adolescence, tout simplement parce qu’on grandit. Le corps, qui doit prendre de nouvelles proportions, va forcément tirer sur la peau qui peut alors former des vergetures. Les gens dont la croissance a été très rapide peuvent même avoir des vergetures dans le dos, c’est dire !

C’est donc tout à fait normal que le passage de « cuisses de gamines » à « cuisses de femme » nécessite un petit réajustement de diamètre, et donc de la peau. Celles qui n’en ont pas avaient tout simplement une peau plus élastique, une croissance moins fulgurante ou tout simplement une bonne nature de peau qui a bien accepté les divers tiraillements. T’en fais pas, elles aussi elles aiment les burritos.

Le ventre rond sans les 9 mois de délibération

[rightquote]La joyeuse vérité, c’est que le ventre mou est l’apanage de beaucoup de consoeurs qui ne pratiquent ni les abdominaux, ni le sport, ni la nourriture équilibrée.[/rightquote]Dans l’idéal des magazines féminins : la femme a un ventre plat voire concave, ferme, et on peut glisser du miel sur son nombril, sinon c’est qu’elle a le quotient érotique d’une frite flétrie. Autant dire pas grand-chose.

Les filles sont donc potentiellement toutes bien gaulées, sauf toi. C’est avec ignominie que j’ai toujours jugé mon ventre grassouillet, excroissance graisseuse du reste de mon corps, preuve ultime que si je tombais enceinte, je le verrais même pas.

Bien sûr, les autres filles se sont bien gardées de m’avertir que le ventre plat et ferme, naturellement et sans sport derrière, c’est comme un QI de 143 : c’est pas courant. De plus, les conseils morphos des modeuses de la presse se résument bien souvent à : rien près du corps, du fluide, pas de ceintures, pas de taille haute. Autrement dit, t’enfiles ton boubou, et tu vas cacher ce bourrelet que je ne saurais voir. Tu asphyxies la rétine des autres, va polluer un autre espace visuel, grosse !

La joyeuse vérité, c’est que le ventre mou est l’apanage de beaucoup de consoeurs qui ne pratiquent ni les abdominaux, ni le sport, ni la nourriture équilibrée. Ou bien elles ont beaucoup de chance, mais elles ne sont pas 3.2 milliards contre toi.

Loin de te voir comme un amas de graisse polymorphe, les garçons ne vomiront pas sur tes ballerines si tu as le malheur de porter une taille haute. Peut-être même que ce bidou tout rond, il ne le verront même pas (j’ai acheté un pantalon carotte taille haute l’autre jour, je me suis pas encore fait arrêter par la police pour atteinte à la rétine, je crois que je suis sur la bonne voie).

Tu compiles toutes les tares sus-mentionnées ? Non, ta carrière ne se résumera pas au freak-show d’un cirque de province. Tu peux même te tenir la tête haute quand tu attends le bus. Sous la robe fluide que porte ta voisine, il se pourrait que des vergetures soient là, quelques capitons ou des cicatrices. Pas pour autant que tu lui conseilles le traitement par la hache.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 66 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lunafey
    Lunafey, Le 22 juillet 2015 à 14h41

    Moi j'aime bien mes vergetures :3 "Un bijou de corps" comme disaient les maures !
    Et les poils, bah c'est des poils quoi. Comme mes sourcils, mes cils, les poils de mon copain... :)

Lire l'intégralité des 66 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)