Quatre trucs à ne PAS glisser dans sa valise

En préparant une valise, il est parfois tentant d'y glisser, l'air de rien, deux-trois objets inutiles (voire dangereux) qui ne feront que l'alourdir. Alfrédette vous met en garde.

Quatre trucs à ne PAS glisser dans sa valise

À l’heure du soleil, des vacances, des tiques et des MST estivales, nombre d’entre nous vont passer des heures à s’asseoir sur leurs valises pour tenter — vainement — de les fermer.

Quand vient l’heure de quitter son tendre chez-soi pour un endroit inconnu et périlleux*, grande est la tentation de prendre quarante kilos de bagages pour éviter tout dépaysement. Mais à moins d’être la fille naturelle de Popeye et de Madonna, tu n’as pas de valises de cinq mètres cubes que tu pourrais soulever du petit doigt.

Étudions donc les choses dont tu pourrais te passer sans peine cet été, histoire d’alléger tes bagages. Ne me remercie pas, c’est cadeau.

*Maison de tes parents, camping dans la Creuse, chambre d’hôte en Bosnie-Herzégovine, etc.

Ton doudou

  • Pourquoi aimerais-tu bien l’emmener ? Lassés de toi tes cris et pleurs alors que tu n’étais qu’une bambine, tes parents t’ont offert un doudou un peu spécial, espérant qu’il t’étouffe dans ton sommeil te calme : Mimine, peau de chèvre poilue et mangée aux mites, est alors apparue dans ta vie.
  • Pourquoi n’est-ce pas possible ? Tu as vingt-cinq ans, et tu ne peux pas dormir avec une peau de chèvre en société sans que tes amis ne se posent des questions sur ta zoophilie réelle ou supposée.
  • Par quoi pourrais-tu le remplacer ? Rien, je le crains. Ce monde est cruel et barbare.

L’intégrale de Justin Bieber

  • Pourquoi tu aimerais-bien l’emmener ? Je ne sais pas. Mais c’est bizarre. Peut-être devrais-tu vérifier que tu n’es pas atteinte de surdité partielle, ou que tu n’es pas possédée par quelque entité maléfique. On ne sait jamais, après tout.
  • Pourquoi n’est-ce pas possible ? Fais pas ça, Johny. C’est pour toi. C’est pour l’humanité. C’est pour l’Amérique. Tu peux t’en passer, Johny. Pour l’Amérique.
  • Par quoi pourrais-tu le remplacer ? Par un iPod compilant les meilleurs cantiques de Patrick Sébastien — l’effet en soirée sera le même, et tu rendras ainsi un vibrant hommage à la langue de Molière.

La lueur perfide que nous voyons briller au fond des yeux de ce jeune homme prouve son allégeance aux Forces du Mal.

Ton animal de compagnie

  • Pourquoi aimerais-tu bien l’emmener ? Un animal de compagnie, c’est un peu comme un sextoy dernière génération mec : on finit toujours par s’attacher à lui (ou pas). Certes, ta voisine a proposé de garder Orange, ton chat, mais elle est le sosie de Maïté et tu as peur qu’elle fasse une marmelade d’Orange. Tu n’as donc d’autre choix que de l’emmener avec toi.
  • Pourquoi n’est-ce pas possible ? Il y a peu, un Chinois fou amoureux de sa tortue a voulu l’emmener en avion avec lui en la déguisant en hamburger. Las ! Son habile stratagème a été dévoilé, et notre amie à quatre pattes a été vilement arrachée des mains de son ami à deux pattes. Faisons dès maintenant une minute de silence pour ce pauvre animal, cruellement sacrifié sur l’autel de la paranoïa.
  • Par quoi pourrais-tu le remplacer ? Si tu fais empailler ton petit compagnon, il ne te posera guère de problèmes lors de ton passage à la douane, et te fera réaliser de sérieuses économies de croquettes. Certes, Brigitte Bardot ne cautionne pas cette pratique, mais la fin justifie les moyens, non ?

Du fromage corse

  • Pourquoi aimerais-tu bien l’emmener ? Pour ton dernier Noël, ta Mamie-de-Bastia t’a offert un VRAI fromage corse. Ce dernier abrite une colonie de petits vers, ce qui a — étrangement — le don de dégoûter tes hôtes lorsque tu leur en proposes un morceau. Pourtant, c’est la crise, et un produit qui associe goût, laitages et protéines ne saurait être dénigré.
  • Pourquoi n’est-ce pas possible ? Si tu voyages en train, l’odeur de ton fromage risque de te causer une amende pour outrage à l’odorat. Si tu voyages en voiture, sa population risque de coloniser ta Twingo. Si tu voyages en avion, tu seras suspectée de terrorisme, et ce serait ballot.
  • Par quoi pourrais-tu le remplacer ? Par un mets plus commun, rappelant au monde entier l’art français de la gastronomie : la Vache qui Rit.

Ne dis pas « j’aime pas » tant que tu n’as pas goûté, on te dit.

Et toi, quelles sont les choses que tu voudrais absolument emmener en vacances sans le pouvoir ? Es-tu pour ou contre les vers dans le fromage corse ? Aimes-tu les tortues ? Autant de questions qui n’attendent plus que toi. Bisous bisous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MookieA
    MookieA, Le 19 août 2013 à 19h37

    pepitozcrokett;4306083
    oui j'allais écrire de ne surtout jamais prendre le dissolvant! s'il s'ouvre il détruit tout ce qu'il y a dans la valise. Avant je restais avec mes ongles écaillés mais maintenant ils font des super lingettes.

    Moi c'est mon vernis qui s'est ouvert une fois... (violet pailleté, bien discret)
    :disco:
    Et encore, rien ne s'était renversé finalement, c'est juste l'odeur qui avait empesté toutes mes affaires, cette traîtrise !
    Oooouh le vernis ! Ça me fait tellement peur que je les emballe à chaque coup dans du scotch... (moi aussi j'adore les vernis pailletés)

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)