Typologie des ex

Il y a autant d'ex que de personnes sur Terre. Pourtant, on peut dégager une petite typologie de différents comportements plus ou moins inquiétants...

Typologie des ex

Les ex, c’est comme les morpions : ça s’attache un peu trop et ça revient toujours lorsque l’on ne s’y attend pas. Si nombre d’entre eux demeurent affables et sympathiques après la case « rupture », d’autres pourraient être comparés à quelque plaie d’Egypte : recensons donc quelques spécimens d’ex particulièrement fourbes.

– NDLR : Pour éviter une lecture trop lourde, cet article a été rédigé de façon hétérocentrée. 

L’ex stalker

Il t’a trompée avec deux de ses ex, et t’a refilé la chlamydia. Cependant, il ne comprend vraiment pas pourquoi tu ne daignes pas lui adresser la parole, et n’hésite pas à te bombarder de textos pleins de mauvaise foi et de fautes d’orthographe. Tu lui as pourtant dit maintes fois que tu préfèrerais un dîner en compagnie de Jean-Claude Dusse à une seconde passée en sa compagnie. Mais rien n’y fera, et ce personnage aussi charmant qu’une morue déguisée en Céline Dion (et vice versa) continuera à te harceler jusqu’en 2054.

La solution ? L’expédier dans une malle en partance pour Tombouctou – ou changer de numéro, ce qui est un tantinet plus pratique.

L’ex fantôme

Et cannibale, peut-être, un peu.

Depuis que sa brosse à dents a quitté ta salle de bain, il semble avoir disparu de la surface de la Terre. Il t’a bloquée sur Facebook, Twitter, Linked In et autres engins de procrastination intensive, et tu n’as aucun moyen de savoir si oui ou non, il s’est fait bouffer par quelque boa constrictor dans sa maison familiale de Trifouilli-les-Râches. Sa disparition t’intrigue, mais a le mérite de faire travailler ton imagination : tu l’imagines tour à tour remplaçant de Dodo la Saumure au Carlton, moine franciscain en Transylvanie, gogo-dancer au Macumba, etc.

La solution ? Si tu es très inquiète, toutes les solutions sont possible : lui faire croire que tu es enceinte de triplés mutants, ou lui avouer qu’il n’y a pas si longtemps, tu t’appelais Jean-Jacques sont de bonnes options (dont nous ne pouvons malheureusement garantir l’efficacité).

L’ex dont tu es toujours amoureuse (mais non réciproquement – c’est ballot ma bonne dame)

Lorsque vous vous êtes quittés, ton petit coeur s’est brisé en trente-trois morceaux (tu as compté), et tu as englouti l’équivalent de ton poids en cookies et en whisky. Mais l’infâme semble s’en être très bien remis, lui – d’ailleurs, il s’est mis en couple avec Marie-Samantha, 16 ans et du poil au menton, 48 heures après votre rupture. Tu voudrais l’oublier, mais il ne cesse de se rappeler à ton souvenir, te condamnant à un désespoir nostalgique.

La solution ? Pour oublier un homme, rien ne vaut d’autres hommes. Alors profite de ta jeunesse et va illuminer le dance-floor de la salle des fêtes de Viols-Le-Fort ; tu le vaux bien, jeune padawan.

L’ex ami-pour-la-vie

Lui, c’est l’ex qui fait rêver : non content de t’écouter geindre pendant des heures sur les affres de ta vie sentimentale, il sera toujours là pour te souhaiter ton moisiversaire, t’aider à déménager ou regarder les Chtis à Ibiza en bouffant des Pringles.

La solution ? Aucune – Il est parfait, j’vous dis.

L’ex machiavélique

Causons un peu de ce spécimen particulièrement fourbe – et dont la compagnie est à peu près aussi agréable qu’une bande de pirhanas à jeun depuis la mode des Converse à talon. Tu l’as quitté après une relation fort brève, parce qu’il regardait Téléfoot/avait une haleine de licorne en putréfaction/votait Philippe de Villiers (rayer mentions inutiles). Malheureusement, il vous imaginait déjà avec une demi-douzaine de mômes dans un pavillon de banlieue, et ne s’est pas remis de cette haute trahison. Pour se venger, ce vil personnage choisira donc de poster des photos de toi en leggings panthère sur Facebrother, ou appellera ta mère pour lui faire part de tes fantasmes zoophiles réels ou supposés.

La solution ? Aucune  – à part l’enfermer dans le congélateur familial, ce qui est, malheureusement, formellement interdit par la loi (et que la rédac’ de madmoiZelle ne cautionne pas).

Et toi, quels rapports entretiens-tu avec tes ex ? Viens nous narrer tout cela dans les commentaires. Bisous bisous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 24 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bubulle888
    Bubulle888, Le 17 mai 2014 à 22h07

    ha ha l'ex devenue amie (mais bon on est sorties ensemble moins d'une heure). C'est moi qui ai "choisi" de rompre, et c'est limite elle qui m'a consolée. Maintenant on se raconte plein de choses, et on est potes. On ne se donne pas forcément des nouvelles souvent ou régulièrement, mais quand on se voit, on passe de bons moments ;). En plus, je suis devenue copine avec deux de ses amis.

    Sinon j'ai aussi l'ex gros mytho(mais qui rentre dans la case du manipulateur), et ex amant occasionnel post-rupture (bibi a pas su dire non, et a deux hormones qui trainaient). Rupture pourtant déclenchée par bibi.
    Qui te fait culpabiliser (consciemment ou non) en te disant qu'il aimerait bien retrouver "la bubulle d'avant, quand on était amis". Euh non gars, j'ai avalé trop de couleuvres, et ton côté mytho va m'énerver à trop haute dose. ça me fait  bizarre de dire ça, c'était ma première fois, quand même. On a eu plein de bons délires ensemble, ça fait drôle de tirer un trait là dessus, même si la relation était au bout du rouleau selon moi. Mais quelque chose s'est brisé, donc difficile de retourner en arrière. En tout cas, c'est ce que je pense pour le moment.

    enfin ex pas fantôme, mais on a pas de nouvelles, car la vie a fait que, mais si je le recroise, ça devrait aller. Sauf si il fait son coq XD.

Lire l'intégralité des 24 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)