De l’orgasme clitoridien à l’orgasme mental, une journaliste teste les 6 types de jouissance

Par  |  | 31 Commentaires

Intriguée par tous les « types d'orgasmes » qu'on lui présentait, une jeune femme a décidé d'en tester 6. Seule ou à deux, avec plus ou moins de succès... et parfois même sans les mains !

De l’orgasme clitoridien à l’orgasme mental, une journaliste teste les 6 types de jouissance

Combien de types d’orgasmes connaissez-vous ?

Je ne parle pas des moyens de jouir, hein (orgasme avec un vibro, avec les doigts, avec la langue, avec le pommeau de douche), mais des sources de la jouissance.

Je pense que si vous êtes comme moi, vous en connaissez deux : l’orgasme clitoridien, et l’orgasme vaginal.

Qui est parfois décrit comme clitoridien aussi, puisque les « branches » du clitoris sont à l’intérieur du vagin et sont également stimulées par la pénétration !

Donc deux types d’orgasmes différents, ou un seul, ça dépend comment on voit le truc.

Alors quand j’ai vu sur Broadly qu’une journaliste avait testé 6 types d’orgasmes différents, ça m’a forcément interpellée !

Quels sont les 6 types d’orgasmes féminins ?

Ali Pantony, qui a clairement donné de sa personne pour son article, a testé 6 types d’orgasmes, mais elle explique dès son intro que selon les sources, on trouve de deux à douze genres d’orgasmes.

Elle a choisi d’en tester 6, seule ou avec son compagnon.

  • L’orgasme clitoridien
  • L’orgasme du point G
  • L’orgasme du col de l’utérus (aïe)
  • L’orgasme de l’urètre (BYE)
  • L’orgasme dans son sommeil
  • L’orgasme mental

C’est parti, accrochez vos ceintures !

À lire aussi : Confessions d’une fille qui jouit très vite

L’orgasme clitoridien vu par Ali Pantony

Elle commence son récit par « yawn », la locution anglophone du bâillement. C’est si banal ! Ali est habituée à ces orgasmes, c’est quasiment la seule façon dont elle jouit, seule ou accompagnée.

Pour l’article, elle a choisi une levrette avec son compagnon, pendant laquelle elle a stimulé son clitoris, et paf, ça fait des Chocapic.

Ali part alors d’orgasme « mixte », qui vient à la fois de sa stimulation et des mouvements de son partenaire.

Pour beaucoup de personnes munies d’un clitoris, c’est là un des moyens les plus simples de jouir car souvent, la pénétration ne suffit pas.

Pourtant, quand Cy. avait mis en scène une jeune femme « s’aidant » ainsi à atteindre l’orgasme dans son dessin Délicatesses nocturnes, vous aviez été nombreuses à saluer ce détail.

En effet, il s’agit encore d’un geste tabou pour de trop nombreuses personnes : des femmes qui ont peur d’être jugées ou de vexer l’autre, des hommes qui en déduisent qu’ils ne sont pas assez performants…

Mais le clitoris EST l’organe du plaisir, il ne sert littéralement qu’à ça, alors stimulons-le joyeusement, c’est sa fonction !

À lire aussi : Découvrez le court-métrage d’animation sur le clitoris !

L’orgasme du point G vu par Ali Pantony

L’existence même du point G fait débat.

Il s’agirait d’une zone située dans le vagin, à une ou deux phalanges de profondeur, côté ventre, qu’il suffirait de stimuler en faisant le geste « viens ici » pour que la femme… eh bien… vienne !

Ali a effectivement décelé une sensibilité particulière à un endroit précis après que son compagnon a quelque peu exploré son vagin. Le point G a également une texture un peu différente du reste des parois.

Cependant, la seule stimulation de cette zone n’a pas suffi, et elle a fini par joindre son clitoris à la fête pour atteindre l’orgasme.

« Se faire doigter en profondeur sans stimulation du clitoris, c’est comme des nachos sans accompagnement : passable, mais jamais génial. »

À nouveau, son orgasme a donc été « mixte », venant de deux sources différentes.

À lire aussi : Les madmoiZelles nous racontent… leurs orgasmes !

L’orgasme du col de l’utérus vu par Ali Pantony

Apparemment, si la femme, sur le dos, ramène ses genoux sur ses épaules, permettant à son partenaire une profonde pénétration venant buter contre son col de l’utérus, elle peut en tirer du plaisir et même un orgasme.

Alors. QUOI ?

J’ai beau aimer le sexe qui fait mal, la douleur provoquée par un gland venant percuter mon col de l’utérus n’a jamais été agréable. Au contraire, elle me donne envie de me rouler en boule, de fermer mes cuisses et de me faire nonne.

Ali est dans le même cas que moi, et malgré ses efforts pour ne pas se crisper à l’idée de faire ça volontairement, elle n’a ressenti que des choses désagréables, la pression n’est jamais devenue plaisante, et elle a rapidement mis fin au test.

Alors si tu as déjà joui grâce à une stimulation de ton col de l’utérus, viens m’en parler parce que vraiment je suis perplexe.

À lire aussi : La crampe dans le pied et autres douleurs débiles pendant le sexe

L’orgasme de l’urètre vu par Ali Pantony

Stimuler le pourtour très sensible de l’urètre, situé entre le vagin et le clitoris, pourrait mener à l’orgasme. En tout cas, c’est ce qu’Ali a lu sur Reddit. Voici ce que moi j’en dis :

Mon blocage est moitié physique, moitié psychologique, mais je n’ai clairement aucune envie de stimuler cet endroit-là de mon corps.

Et peut-être que j’ai tort. Parce qu’Ali a testé. Et sur elle ça a marché.

Enfin, à dire vrai, la zone est si proche du clitoris qu’elle ne sait pas trop ce qui a fini par la faire jouir, donc je me dis que c’était juste une masturbation normale et que mon urètre va garder sa fonction, à savoir : faire des gros pipis.

Ouf.

L’orgasme dans le sommeil vu par Ali Pantony

Je pensais que jouir dans son sommeil c’était un mythe, mais non ! La journaliste commence direct en disant qu’un orgasme la réveille environ une fois par mois.

« Généralement c’est quand je me couche très détendue, fatiguée, et en pensant au sexe. »

Ali a passé la soirée à se mettre dans l’ambiance, sans faire l’amour avec son compagnon et en regardant Eastenders parce qu’elle trouve l’acteur Danny Dyer diablement attirant.

V’là-t’y pas qu’elle s’est réveillée en ayant un orgasme après avoir fait un rêve érotique situé dans le pub que les personnages d’Eastenders fréquentent ?!

Dès ce soir, je me mets en boucle un medley des scènes de Tom Hardy dans Inception, je bois une tisane relaxante et je vous dis comment ça s’est passé demain matin.

À lire aussi : 5 pépites du cinéma qui flirtent avec l’érotisme (et sont parfois classées X !)

L’orgasme mental vu par Ali Pantony

Les miracles du cerveau, décidément.

Certaines personnes seraient capables de jouir sans aucune stimulation (même pas en contractant leur périnée en loucedé) (tmtc), rien qu’avec le pouvoir de leur imagination !

Ali tente de faire monter le plaisir en regardant du porno pendant 40 minutes, sans succès. L’orgasme ne vient pas.

Peut-être que les films X ne sont pas la solution et qu’il vaut mieux se perdre dans son propre rêve érotique, sans contrainte de qualité, de casting, de lumières, de scènes…

Ou peut-être que jouir mentalement n’est tout simplement pas donné à tout le monde !

À lire aussi : Qu’est-ce que le « super orgasme » et puis-je en avoir un ?

C’était fascinant (et très drôle, grâce à la plume d’Ali) de suivre ce voyage à travers différents types d’orgasmes. Ça a attisé ma curiosité, clairement !

Qui se dévoue pour tester l’orgasme du col de l’utérus ?

Oh, et j’allais oublier : pour rappel, l’orgasme n’est pas un passage obligé de la sexualité ! La preuve :

Tant que tout le monde est consentant, l’essentiel est de s’amuser, sans aucune obligation. Bonne bourre !

À lire aussi : Zoom sur les Françaises et l’orgasme

6 surprises utiles et équivalant à + de 50€
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Lacus_Clyne
    Lacus_Clyne, Le 15 janvier 2018 à 20h18

    @mailiseli
    Comme les Food-gasm de la série Food wars !:supermad:

    [​IMG]

    [​IMG]

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!