La French manucure pour les nulles

En général, la French, on trouve ça joli mais infaisable. Surtout quand on n’a pas encore essayé. On se laisse impressionner, et puis on passe à côté d’un truc qui fait quand même de super belles mains. Oui mais tu te dis que TOI, en particulier, tu es plus nulle que les autres pour ce […]

La French manucure pour les nulles

En général, la French, on trouve ça joli mais infaisable. Surtout quand on n’a pas encore essayé. On se laisse impressionner, et puis on passe à côté d’un truc qui fait quand même de super belles mains.

Oui mais tu te dis que TOI, en particulier, tu es plus nulle que les autres pour ce genre de choses. C’est faux ! Voici un petit tuto « spécial pour les nulles » pour t’aider, avec le minimum de technique et le minimum de matériel. Rien de révolutionnaire en vue, mais quelques « trucs » d’une fille comme toi, qui s’y est mise il y a peu, et qui n’est pas du genre artiste en temps normal. Mais au final, j’ai été conquise par la French, pas si difficile que ça à faire, une fois qu’on s’est lancée !

En partant de mains au naturel, voici en 3 étapes comment être belle jusqu’au bout des ongles. La base parfaite pour moi : des ongles pas-trop-longs-mais-pas-trop-courts-non-plus. Pas trop longs pour que ça ne fasse pas ongles de tigresse. Pas trop courts pour que ça vaille le coup (pas la peine de s’embêter quand les ongles sont tellement courts qu’il n’y a pas de blanc… je pense que tu comprends pourquoi…).

Le matériel des nulles (qui n’aiment pas les autocollants) :

  • du vernis blanc spécial French, bien opaque (oublie le Tipex, il existe des choses faites exprès pour ça !)
  • des cotons-tiges
  • du dissolvant
  • du vernis pastel (beige ou rose) pour les puristes, mais ça marche aussi avec du vernis pailleté, par exemple. En somme : n’importe quoi d’un peu transparent, pour qu’on voit le blanc au travers.

Etape 1 : le gribouillage

Forcément, le plus difficile dans la French est de se faire un joli arc-de-cercle blanc sans bavure.

Étant donné que je n’y arrive pas, et que toi non plus sans doute (sinon, que fais-tu là ??), j’assume et ma première étape est donc celle du gribouillage : le but est de passer du blanc grosso modo (mais alors vraiment grosso modo hein) sur le blanc de l’ongle, en forme de demi-lune, sans avoir peur de dépasser, d’en mettre dessus, dessous, sur les côtés et plein sur l’ongle. Le principal est que le blanc naturel de l’ongle soit lui bien couvert. Au final, ça donne ça :

On est d’accord, c’est très moche. Et c’est là qu’arrivent… vos deux sauveurs !

Étape 2 : le sauvetage

L’étape du sauvetage est la plus importante. Je sens la pression qui monte mais garde ton calme, tu vas voir, ça aussi c’est simple : le but est de redonner aux pâtés informes faits durant l’étape 1 la jolie forme de demie-lune qu’ils doivent avoir pour correspondre aux critères des canons de la French. Oui mais comment ?

Une fois la base blanche bien sèche, il faut tremper le coton-tige dans le dissolvant en faisant bien attention de « l’essorer » sur le bord du flacon pour éviter qu’il ne bavouille sur tes ongles durant cette étape décisive.

Commence par enlever tout le surplus de blanc sous les ongles et sur les côtés avec le bout du coton-tige. Utilise ensuite le « côté » du coton-tige, c’est-à-dire en le mettant à plat sur l’ongle, pour redessiner l’arrondi blanc selon la même forme que celle qu’il a au naturel. J’aurais beaucoup aimé prendre tout ça en photo, mais malheureusement, je ne suis pas Shiva… Il faut donc te contenter du résultat :

Étape 3 : les finitions

Là,c’est selon tes préférences : tu peux mettre du vernis nacré, pailleté, mat, pastel… J’ai choisi pour cette fois-ci un vernis beige nacré au travers duquel on voit bien le blanc. Le principe est juste que ton vernis soit suffisamment transparent pour ne pas recouvrir la French. Tu l’appliques comme d’habitude, bien jusqu’au bout de l’ongle : ne t’arrête surtout pas avant le blanc. En plus de te compliquer la vie, ça donnerait à ta French un manque de naturel certain !

Et voilà le travail, un un quart d’heure chronométré sous surveillance de l’huissier Maître Tuto :

Maintenant, à toi de jouer ! Et pas question de chouiner que « t’y arriveras jamaiiiissss, parce que de toute façon, t’es troooooooop nuuuuulle ! ». Ben voyons…

Si tu cherches une sélection de produits pour ta French Manucure, rendez-vous sur la Sélection Shopping réalisée par Linda.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 58 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Damabiah
    Damabiah, Le 28 juillet 2010 à 14h54

    La french je la fais depuis pas longtemps du tout. J'avais porté des faux ongles pour une soirée déguisée, et même s'ils étaient trop longs, je trouvais pas ça trop moche non plus (en plus court ça aurait fait joli, féminin et pas vulgaire). Ma cousine me l'a fait une fois sur mes vrais ongles, puis je me la suis faite toute seule :
    J'applique un vernis couleur de l'ongle, entre le crème et la coquille d'oeuf, j'attend que ça sèche, puis j'applique le blanc avec un vernis blanc normal, à l'aide d'un pinceau habituel de vernis......puis une fois que tout est sec, je met une couche de vernis transparent. J'ai assez de dextérité ça va, je suis contente de moi, mes mains sont mille fois plus jolies comme ça. Ca fait trois jours que je l'ai fait et aucune écorchure encore :P

Lire l'intégralité des 58 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)