10 tubes oubliés des années 90/début 2000

Retour aux sources avec une sélection de titres des années 90/2000 ; ces chansons qui ont bercé notre jeunesse, en mode même pas honte des paroles.

10 tubes oubliés des années 90/début 2000

Que serait devenu le monde sans la fin des années 90 ? Il semble qu’une faille temporelle persiste de la fin 90’s jusqu’au début 00’s (le tout géré bien évidemment par le fameux bug de l’an 2000), nous garantissant un bon filon de chansons honteuses qu’on adorait écouter. 10 tubes que tu as peut-être oublié, mais pas ton cœur.

1 – Benoit Tourne Toi

Un tube impressionnant où un jeune Benoît nous amène avec douceur et délicatesse la question des relations sexuelles avec les travestis (vous croyez qu’il se tourne pour quoi ?). A l’époque, je trouvais juste ça rythmé et marrant, je n’avais pas compris toutes les subtilités du texte. Voilà voilà. On observe tout de même dans cette chanson des termes typiquement utilisés dans ces riches années, comme « gigafun » et « mégacool« , termes dont je demande la réhabilitation.

Chargement du lecteur...

2 – La danse d’Hélène – Je mets le doigt devant

Une petite chanson absolument insupportable qu’on gardait dans la tête pendant environ 78 heures non-stop. Après ça on n’a finalement jamais compris où il fallait mettre son doigt (en avant, en arrière ? en avant du tour de moi-même ?)… Les mariages connaissent presque toujours ce moment de flottement où un mec bourré se met à danser comme un forcené sur ce tube en essayant de planter un doigt dans le cul du voisin. Hélène a rapproché les peuples.

Chargement du lecteur...

3 – S club 7 – Don’t stop moving

Les S club 7 étaient des zigotos qui formaient une bande super funky, en mode « on est des fifous en totale liberté dans ce monde« . La série télé nous montrait donc des jeunes gens qui voulaient devenir des stars de la chanson, et à la fin ils chantaient un de leurs tubes. C’était un peu l’équivalent anglais de notre série « Pour être libre » avec feu Filip Nikolic.

Chargement du lecteur...

4 – Moos – Au nom de la rose

Le jour où Moos s’est éveillé à l’écriture de chanson, je crois que Joachim Du Bellay s’est retourné une bonne dizaine de fois dans son cercueil en suppliant de mourir une seconde fois. Des paroles classes qui évoquent que Moos est un gentleman séducteur, à tendance maquereau du côté de chez Pigalle. Depuis, il a ouvert un salon du thé et franchement, ça va mieux. L’héritière du péché du ciel peut rester en paix.

Chargement du lecteur...

5 – Link Up – Une seconde d’éternité

On dirait que celui qui chante (notre sieur Pokora, mascotte officielle de madmoiZelle.com) décide de parler de ce qui lui passe par la tête (« aujourd’hui j’ai mangé une banane, et c’était bOOoOOooOoon oooh toi même tu saiIiiIIiiIIis »). Mais non, malgré les apparences, il s’agit d’une chanson d’amour, où les gens sont tellement pareils les uns avec les autres que bon bah après ils se pécho, ils s’abandônnent ô bônheur.

Chargement du lecteur...

6 – Dabatchazz – Le grand pardon

Honte à moi, je ne me souviens jamais de qui chante cette chanson. Honnêtement je la trouve assez bien foutue et à l’époque je confondais avec Manau. Désolée d’avance pour le clip tout pourri, je n’ai pas réussi à trouver un son correct avec une image moins ridicule…

Chargement du lecteur...

7 – French Affair – My heart goes boom

Vous avez forcément entendu cette chanson entêtante et parfaitement creuse où une jeune bombasse venait nous dire My heart goes boom dans l’oreille comme si sa culotte en dépendait. On entend au loin un carillon, comme un signe de notre innocence perdue, et quelques paroles en français qui faisaient rêver bon nombre de jeunes mâles.

Chargement du lecteur...

8 – Géraldine – Bouge !

Bande Originale d’un magnifique film avec Ophélie Winter, Bouge ! est une chanson comme un hymne au réveil, à la persévérance. Je n’arrive pas à savoir si la dame respirait réellement dans ce corset un peu spécial, avec un fond rappelant les caves chelous où l’on égorge des poulets vierges.

Chargement du lecteur...

9 – Organiz – I never knew love like this before

Organiz est, comme son style l’indique, un groupe parfaitement français. Une chanson de love comme on en connait right here au continent. Du swag, des cheveux décolorés, un envie de dance with you under la pluie. Moi, je craque.

Chargement du lecteur...

10 – Loïs Andréa – In

Il faut que je vous avoue quelque chose : quand on était jeunes avec mon frère, celui-ci m’avait fait croire que la chanteuse disait « Viens je t’emmène aux devants de la scène, y’a une bouteille de kérosène » (je vous rappelle que je n’entends pas très très bien). Forcément j’avais quelques a-priori sur la chanson, que je trouvais quasi criminelle. Finalement, je me rends compte aujourd’hui que ça ne voulait rien dire du tout, que les gens qui trichent, c’est comme les gens qui jugent, qui sont comme les gens qui ont des insomnies. C’est du fatras quoi.

Chargement du lecteur...

Et vous, quelle chanson vous rappellent ces tendres années ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 59 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MouahMD
    MouahMD, Le 16 août 2013 à 19h30

    oh mon dieu le coup de vieux.
    et le vague sentiment de gène en me remémorant notre chorégraphie sur la danse d'Hélène devant l'ensemble des invités du mariage de mes parents avec mes copines:cucul:

Lire l'intégralité des 59 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)