Souriez, vous êtes taxés : La niaisogynie d’Eugénie #3

Eugénie Carlette revient et appelle aujourd'hui à la Gloire à Fillon et au plan de rigueur : cette semaine souriez, vous êtes taxés.

Souriez, vous êtes taxés : La niaisogynie d’Eugénie #3

Publié initialement le 9 novembre

Nous le savons, le pays ne va pas si bien. Mais tel un bambou, l’économie de notre si belle contrée plie mais ne casse pas, toujours portée par cet élan salvateur qu’est celui de nous faire connaître la liesse post-1945. Nous aussi mamie, on l’aura notre amant de Saint Jean !

C’est avec autant de joie dans le cœur que de Pépitos dans l’estomac des enfants du monde entier que monsieur Fillon nous a donc annoncé un deuxième plan de rigueur, dessiné celui-là avec le sang des braves travailleurs et toute la salive nécessaire au léchage de fesse européen. De toutes évidence, la France n’aimerait pas que son cassoulet vire sauce Tzatziki. Pour cela rien de tel qu’une bonne hausse de la TVA puisque Tu Veux bien l’Avaler. Grande nouveauté : en plus de taxer les sodas de tous ces gosses déjà gros, ils vont bientôt nous taxer les livres, dont la TVA va passer de 5,5 à 7%.

Toi, lecteur lambda, tu es donc destiné à errer sans cesse dans ce puits d’inculture que sera devenu la France, pays où bientôt le livre de poche atteindra un prix plus élevé que le plein de gazoil.

« Acheter un livre ? Non, vraiment non merci, mais j’ai la rentrée des enfants à préparer, j’aimerais pas me mettre à découvert en début de mois…  »

Bientôt, les écrivains connaitront la disette et le manque d’argent se fera cruellement ressentir : comment Nicolas Rey pourra t-il se payer un coca à 8€ au café de Flore ? José, dealer bien connu de la sphère germano-pratine, erre déjà tel un vieux renard solitaire en recherche de nouveaux clients.

Les bibliothèques, elles, ratisseront sans cesse les mêmes classiques : Jonathan Littell (un one-shot au Goncourt que tout le monde emprunte mais personne ne lit), les quatre tomes de Twilight (seuls ouvrages qui nécessitent une file d’attente pour pouvoir les lire), et une compilation des meilleures blagues de Jacques Balutin.

Du lourd, du culturel, La France veut des lettres ! La poésie ? Oh, il doit bien y avoir encore un ou deux bouquins de Maurice Carême dans le coin… Et un Prévert. De quoi redonner un peu d’espoir aux mystiques et à quelques frigides soucieuses de garder un semblant de beauté dans leur vie…

La France se questionne : les nouveaux textes de talent passent-ils désormais sur bande FM ? Rien de tel qu’une rime entre « qui » et « Keen’V » pour apprendre à nos enfants ce délicieux goût pour la musicalité, plutôt que de les nourrir avec ce pervers de Houellebecq. Bientôt, chez tous les déstockeurs, l’ouvrage Miette de Loana rivalisera avec le dernier prix Femina.

Devant un tel délabrement, sans pouvoir pour autant se noyer dans le Coca-cola et l’abus de Nicotine, questionnons-nous sur la prochaine taxe : quid de l’huile de palme, les cartouches filtrantes de chez Brita et l’accès au net ? Sauvons les écrivains : avalons tous un peu d’encre.

Mise à jour : Voilà c’est fait. L’Assemblée Nationale a validé le passage de la TVA des livres à 7%.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lori Meyers
    Lori Meyers, Le 5 décembre 2011 à 14h35

    KimV Y'a Oxfam a Lille pour les livres d'occasion! Et emmaus aussi (20 ct le livre dans mes souvenirs..)
    Pour ce qui est du e-book, je ne peux rien dire, vu que j'en ai moi même un que j'emmene partout aha..

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)