3 célibataires te racontent leur quotidien dans Sex and the Rédac #2

Par  |  | Aucun Commentaire

Les trois célibataires de Sex and The Rédac font le point sur leurs états d'âmes, rencards et découvertes sur les sites de rencontre... Alors, plutôt Tinder ou OkCupid ?

3 célibataires te racontent leur quotidien dans Sex and the Rédac #2

La semaine dernière, trois collègues et amies célibataires se présentaient dans le premier épisode de Sex And The Rédac.

La première, Mathilde, expliquait qu’elle est célibataire depuis quelques mois. Elle nous parlait de sa peur de la solitude et qu’elle a du mal à oublier son ex.

Giulia, elle, disait en relation libre depuis un an… Malheureusement, son copain repart dans maintenant deux semaines aux États-Unis, d’où il est originaire.

Enfin, Cunégonde, racontait s’être fait quitter par son ex il y a quelques semaines, du jour au lendemain, après 8 ans de couple. Si elle avait peur au début de ne pas réussir à avoir quelconque contact avec un autre, tout s’est enchaîné plus vite que prévu…

C’est parti pour un nouvel épisode où elles font le point sur leur vie aujourd’hui.

Mathilde, célibataire qui débute sur les sites de rencontre

J’ai commencé les sites de rencontre (OkCupid pour moi) il y a peu et mon premier date était pas vraiment fructueux.

Je crois que ça m’a un peu déçu parce qu’il avait un sourire juste magnifique en photo. Le genre de sourire qui fait fondre… Sauf qu’en vrai, il ne souriait et ne riait quasiment pas ! Il n’était pas drôle. On a discuté de choses très intéressantes mais très sérieuses. Et moi, j’ai surtout besoin de légèreté.

Alors je me suis dit : « bon, si on peut pas s’amuser autour d’une bière, on peut au moins niquer ». Oui je fais dans la finesse voyez-vous. Sauf que là-dessus aussi, on ne s’accordait pas vu qu’il voulait qu’on apprenne à plus se connaître.

Je lui ai donc expliqué que ça allait pas le faire, mais le mec ne comprenait pas. Et puis deux semaines après, il a commencé à m’envoyer des messages coquins. J’ai pas compris et je n’ai pas cherché à comprendre, j’avoue.

Mais bon, je me suis pas laissée abattre, loin de là ! J’ai commencé à discuter avec un mec plus jeune que moi, parce que pourquoi pas. Il s’appelle Jean-Daniel et il est marrant. On a direct parler de cul (j’adooooore parler de cul) et je lui ai fait comprendre que j’ai une passion pour les cunnis.

Et quand il me demande des nudes, je m’exécute 

Il me dit qu’il ne pratique pas trop mais qu’il est curieux. Que demande le peuple ?

Quelques jours après, on s’est rencontrés autour d’une pinte. On se marre bien, je le trouve plutôt mignon et j’ai vraiment les hormones en feu.

Une fois qu’on est entre adultes consentants, on s’enjaille. Première occasion pour moi de tester ma mezzanine à approximativement 50 cm du plafond et je vous l’annonce sans surprise : c’est pas Byzance.

Ça rend quelques positions impraticables et c’est un peu frustrant. Après, au-delà de ça, c’était chouette. Parce qu’on a blagué sur mes poils, parce qu’il est à l’écoute et parce que ça passe bien entre nous tout simplement.

On s’est fait des câlins (j’adooooooore les câlins) et j’ai commencé à me dire que j’ai peut-être trouvé mon p’tit îlot de douceur. Sauf que là-dessus, il me plante parce qu’il doit rentrer chez lui.

J’ai pas de problème avec ça, tant que je le sais, sauf que là je rêvais de douceur et de massages et je me retrouve toute seule… Un vendredi soir… À 23h30. Fuck.

Je vous rassure, ça m’a pas non plus empêché de dormir. La chose assez drôle c’est qu’en me réveillant, j’ai vu un message de ma coloc qui a ramené un garçon, rencontré via la même app. On fait un roulement sans même le savoir, pas mal les meufs !

Je vous garde la suite de mon histoire avec Jean-Daniel pour la prochaine fois.

Giulia, pas vraiment célibataire (mais qui s’amuse)

En ce moment, ma vie est un peu bizarre.

Mon mec se casse dans deux semaines à 6000 kilomètres de moi, pour toujours, et à peu près tout le monde me demande comme je vis l’affaire. C’est vraiment adorable, mais en face, je me demande toujours si je dois mentir ou attiser la pitié en disant que c’est clairement pas la joie.

Mercredi, c’était pire que tout. On devait se voir, et il a annulé parce qu’il est resté travailler très tard. En soi, ce n’est pas grave, en plus c’est lui le pauvre qui se farcit des journées de 14h de boulot.

Mais savoir qu’on ne peut pas profiter l’un de l’autre au maximum alors qu’il part tout bientôt, c’est nul.

Du coup j’ai fini chez un très bon ami, Felipe. On se connaît depuis un an, et on est rapidement devenu très proches. C’est même quasi mon meilleur ami, je crois. Il m’a fait des câlins, on a mangé des glaces et j’ai fini par dormir chez lui. Il est chou.

On se comprend bien. Vous savez, c’est le type de personne à côté de qui on peut rien faire, mais le faire ensemble. Je crois qu’on a un rapport particulier parce que nous sommes deux personnes qui choppent beaucoup, mais nous ne nous sommes jamais vraiment chopé.

À part ça, j’ai vraiment passé une chouette semaine. J’ai vu d’autres potes, un amant, et j’ai quand même réussi à voir le copain.

J’ai aussi passé une tête sur Tinder pour me changer les idées, et il y a de tout !

Indice : Oui.

Sinon il y a eu ce cas qui, je dois l’admettre, m’a bien fait rire :

« Mon curry est plus agressif que ta belle-mère »

« Mais je suis resté pour le sexe exceptionnel ».  Bon, maintenant que nous avons le synopsis d’un film, j’ai envie de le voir. 

— Tu fais quoi à Paris ?

— Mon but est d’obtenir ma photo sur la page Facebook « Cheveux de riches »

Alors, vais-je rencontrer ce monsieur que nous nommerons Peter ? Je ne sais pas, mais une chose est certaine : nos premiers échanges m’ont bien fait rire.

Cunégonde, un peu paumée de retrouver le célibat après 8 ans de couple

Il y a un mois, j’ai rencontré Thomas à une soirée chez Giulia. J’étais arrivée un peu déprimée de ma condition de nouvelle célibataire, et quand on a commencé à parler, on a tout de suite accroché. Depuis on continue de se voir de temps en temps, quand on en a envie. C’est vraiment très chouette !

Lui est déjà en couple ouvert, et moi je suis juste contente de ce qu’il se passe en ce moment entre nous !

À côté de ça, je me suis inscrite sur un site de rencontre. Au final, je n’ai vraiment parlé qu’avec un gars, un certain Grégoire. Quand on s’est rencontrés pour la première fois, on a beaucoup parlé, de 20h à 1h du matin. Et puis tout s’est enchaîné très vite. On s’est vu deux autres fois la même semaine.

Alors je me suis dit que quand même, se voir aussi souvent alors qu’on vient de se rencontrer, c’est un peu chelou (alors que non, pas forcément, j’ai juste pas l’habitude OKER). On n’avait pas du tout évoqué ce qu’on attendait de ce qu’il se passait entre nous. En même temps, normal, comme on venait tout juste de se rencontrer.

Mais le fait qu’on se soit vu autant de fois en si peu de temps, et qu’on s’entende vraiment bien, et qu’il me propose à chaque fois de me revoir très rapidement, m’a poussé à mettre les choses au clair avec lui et à lui dire que je voyais quelqu’un d’autre.

La question qui me torturait, c’était « Comment qu’on fait ça ? ». Comme je sors d’une relation monogame de 8 ans, je culpabilisais à mort de lui annoncer, j’avais trop peur qu’il le prenne mal ! Donc je m’y suis prise : comme une merde.

En gros, alors nous allions bientôt arriver dans le feu de l’action, j’ai commencé par lui dire

« Oui tu sais on s’est beaucoup vu en très peu de temps, c’est marrant… ! »

(J’ai ri de manière gêné, et lui m’a regardé l’air de pas comprendre)

« Est-ce que tu vois d’autres filles à part moi ? »

Et lui m’a répondu tranquillou :

« Bah non, pourquoi ? J’ai pas besoin de voir 3 meufs en même temps, juste avec toi ça me va ».

Ok. Alors je lui ai expliqué trèèèèès gênée que je préférais être honnête, et que moi je voyais quelqu’un d’autre, que ça datait d’avant notre rencontre et que j’étais désolée (limite je lui demandais son grand pardon d’avoir pêché alors qu’on se voyait depuis une semaine).

Et là, Grégoire a dit :

« Euh OK, c’est bien mais je m’en fous en fait, tu vois d’autres mecs si tu veux, pourquoi tu chies autant à me le dire ? »

Après ça, il s’est bien foutu de ma gueule pendant 10 longues minutes où je me suis rendue compte que j’aurais pu dire les choses de façon tellement plus simple ! Mais bon, j’apprends encore, et je suis indulgente avec moi-même.

Et surtout, Yolo !

À la semaine prochaine pour la suite des aventures de Mathilde, Giulia et Cunégonde, dans Sex and the rédac épisode 3 ! 

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Anouk Perry

Anouk est la rédactrice sexe & société de madmoiZelle.com. Elle aime prévoir plein de choses et puis procrastiner et puis finalement les réaliser, en retard. Bref, c’est une meuf normale, enfin, c’est ce qu’elle suppose…


Tous ses articles

Commentaires
Forum (-1) Facebook ()

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!