« You need » Pony Pony Run Run : on l’a écouté !

Les Pony Pony Run Run, je t’en avais déjà fait une vague présentation pour cette news. Mais maintenant que j’ai leur album entre les mains (édition limitée collector et tout le bardas qui va avec, s’il vous plait) je vais pouvoir t’en causer un peu plus. Donc en effet, trois garçons originaires d’Angers dont deux […]

« You need » Pony Pony Run Run : on l’a écouté !

Les Pony Pony Run Run, je t’en avais déjà fait une vague présentation pour cette news. Mais maintenant que j’ai leur album entre les mains (édition limitée collector et tout le bardas qui va avec, s’il vous plait) je vais pouvoir t’en causer un peu plus.

Donc en effet, trois garçons originaires d’Angers dont deux frères, qui ont fait les Beaux-arts de Nantes et qui chantent en anglais. Alors ouh-ouh des français qui chantent en anglais, c’est moche ça pue et la langue françaiiiise alors ? Sauf qu’il faut bien avouer que l’anglais ça passe toujours un peu mieux quand il s’agit de faire de la pop-rock, et les influences British qu’ils revendiquent ont fait que ça s’est imposé tout seul !

Les Pony Pony Run Run, tu les connais pour Hey You, une chanson bien sympa à faire nétour dans ton iPod allongée dans ton jardin, des pâquerettes entre les doigts de pied et un jus de papaye à la main (on est en Janvier, il fait -2° mais imagine quoi). Mais les 10 autres chansons de l’album sont pas mal non plus.

Première chose à dire : allergiques du synthé et autres sons métalliques s’abstenir. Parce que du synthé, y’en a une triple dose. Ceci dit, ça ne m’a pas dérangé : c’est bien là mais sans pour autant obstruer tout le reste. Ça sent quelque peu l’influence des 80’s cette affaire, et pas qu’un peu diront les spécialistes (car moi, mon jeune âge –ahah- m’aura empêché de connaitre pleinement cette prolifique période).

Deuxième chose : il est punchy cet album. J’irais pas jusqu’à dire « bon à se déhancher sur le dancefloor like Britney bitch » mais il donne la patate. Les rythmes sont là, entrainant, appuyés alternativement par la batterie, le synthé ou la guitare. Ça change à toutes les pistes, on sent la volonté de pas faire 11 morceaux dans le même moule (non parce que c’est pas évident pour tout le monde). La voix du chanteur (Gaëtan de son petit prénom) est fort sympathique : à l’aise dans les chuchotements grave que dans la voix de tête (Armande Altaï sort de mon corps).

Photo Mathieu Zazzo

Ceci dit, y’a quelques morceaux qui ne sont pas à graver dans le marbre : Cherry Love Brazil et What I feel, j’ai pas clairement accroché. Au contraire : les quatre premiers morceaux de l’album sont au top, j’ai nommé Out of Control, Walking on the line (leur nouveau single d’ailleurs), Hey you bien sur et Future of a Nation.

En ce qui concerne la réédition de l’album, elle possède 1 inédit (Star Survivor), 3 acoustiques et 3 remix. Honnêtement, les remix n’apportent rien, je les trouve même plutôt lourds qu’autre chose. Par contre, les acoustiques sont géniales, notamment la reprise des Stardust Music Better With You qui m’a carrément conquise.

You Need Pony Pony Run Run ? Pas sûre que ça serve à la survie de toutes, mais à votre bonne humeur, alors ça oui !

> Pony Pony Run Run, You Need Pony Pony Run Run, Wagram Music/3ème Bureau
> Leur MySpace

> Retrouve l’acoustique des Pony Pony Run Run pour madmoiZelle.tv !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • CamilleM
    CamilleM, Le 22 janvier 2010 à 16h15

    Personnellement, Hey You a fini pour mes sortir par les tympans.
    Mais le reste de l'album est vraiment génial.
    Je recommande!

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)