Comment ne plus pleurer pendant les scènes tristes : l’ultime technique – La leçon de la semaine, par Sophie Riche

Les scènes tristes au cinéma et dans les séries télé, c'est bien, mais ça fait pleurer. Heureusement, Sophie a trouvé la technique imparable pour ne plus rester dans sa morve toute la soirée et se remettre d'aplomb.

Comment ne plus pleurer pendant les scènes tristes : l’ultime technique – La leçon de la semaine, par Sophie Riche

Quand il s’agit de regarder des films ou des séries, je suis une putain de fragile. Je pleure tout le temps. Un personnage se dispute avec son père ? Je pleure. Un autre fait quelque chose de bien pour quelqu’un ? Je pleure. Un autre organise une surprise pour un proche ? Je CHIALE MA RACE. Un mariage, une naissance ? De l’eau tombe de mes yeux comme du ciel, tu mets une meuf à poil dessous, c’est la pub de Tahiti direct.

À lire aussi : L’empathie VS le cinéma – Le dessin de Cy.

Un décès ? Pire que tout. Je suis une flaque et je ne reprends forme humaine qu’au moment du repas suivant (parce que pleurer en mangeant c’est vraiment relou, et que je souhaite que rien ne se mette entre ma bouffe et moi).

Ce n’est pas DRAMATIQUE de pleurer en regardant un truc, ça non.

Ce n’est pas DRAMATIQUE de pleurer en regardant un truc, ça non. Limite, ça défoule, ça fait du bien, ça empêche de chialer tout le temps le reste du temps (enfin moi ça ne marche pas vu que je pleure vraiment tout le temps, mais pour le commun des mortels, j’sais pas… Ptet). Même si au fond, ce n’est pas un problème de chouiner souvent.

À lire aussi : Ces moments (un peu) ridicules où pleurer fait quand même du bien

Mais écoute, moi j’ai enfin trouvé LA technique pour arrêter les pleurs presque instantanément, et j’aime bien avoir des petites astuces alors je fais nétour. Ça peut rendre service, par exemple quand un livreur Amazon sonne à ta porte pile au moment où Denny Duquette fait son malaise et que tu ne veux pas morver sur le petit truc futur 2000 où l’on signe avec un stylet.

Comment j’arrête de pleurer quand un personnage meurt alors qu’il était promis à une si belle histoire de love ? Suis-moi, on va prendre l’exemple de la mort de Denny Duquette (sur fond de Snow Patrol, histoire de bien achever tout le monde).

Mouche-toi et prends ma main (peut-être lave-toi les tiennes avant, pour des mesures d’hygiène).

Ma technique, c’est de faire intervenir dans l’histoire une personne extérieure à tout ça.

On va s’appuyer sur la mort de Denny Duquette dans Grey’s Anatomy, donc, car écoute, c’est pour moi l’exemple le plus FLAGRANT. Tous les ingrédients en termes de moment drama de la télé y sont réunis.

C’est tellement un excellent exemple (je m’auto-flatte) que je pense que tu ne peux pas tellement m’en vouloir de te spoiler la saison 2 d’un programme télé qui en est actuellement à sa saison 13.

Donc, Denny Duquette meurt juste après avoir demandé Izzie en mariage (elle a dit oui), quelques semaines après l’avoir rencontrée.

On passe alors d’un moment très romantique avec le sourire larmoyant trop chou d’Izzie Stevens à un moment de tristesse absolue où la meuf elle pensait qu’elle allait épouser l’homme qu’elle aime et finalement IL MEURT. Il. Meurt. Tragique. La première fois que j’ai vu ce passage j’ai pleuré deux heures (toutes les autres fois aussi).

Donc, Denny Duquette meurt juste après avoir demandé Izzie en mariage.

Tous les personnages, qui connaissent et aiment Izzie, sont dég de chez dég et attristés pour leur amie. Normal. Les voir eux-mêmes à ce point anéantis nous déprime encore plus, comme spectateur. Il n’y a pas assez de recul, quoi.

Alors moi, personnellement, ma technique, c’est de faire intervenir dans l’histoire une personne extérieure à tout ça. Genre, la meuf d’un infirmier. On ne l’a jamais vue. Je l’imagine n’ayant rencontré que peu de médecins, de chirurgiens et d’internes avec qui son mec bosse et ne les connaître que par le biais de quelques anecdotes. Voici un exemple :

titanocheExemple d’une autre scène à dédramatiser : celle de la planche.

Et là son mec il rentre, sincèrement touché, et lui explique ce qu’il s’est passé :

« Putain bébé sucre j’suis pas bien, si tu savais ce qu’il s’est passé au bureau…

– Oh merde, raconte mon chat.

– Bah alors tu te souviens d’Izzie ? Je t’en ai déjà parlé. C’est la meuf, sympa comme tout, qui parle très vite et qui commence des phrases de façon random genre personne n’a parlé depuis dix minutes, et elle dit comme si elle répondait à un truc que t’avais dit « je SAIS, on croit que tout a été facile dans ma vie parce que j’ai le teint frais mais ce n’est pas vrai j’en ai vraiment bavé et j’aimerais bien que »… Et bref, elle ne s’arrête plus pendant des plombes et après elle stoppe net et elle respire très fort, comme si elle venait de courir un peu trop vite, en te regardant droit dans les yeux (elle fait ça avec tout le monde à l’hosto).

– Ah ouais la sympa mais chelou.

– Ouais. Bah elle était avec Karev et après ils se sont séparés et ils commençaient à se remettre ensemble et là, y a un mec, bégé genre Javier Bardem mais plus accessible en termes de beauté qu’est arrivé.

– Oh wow.

– Ouais. Et d-

– Javier Bardem en plus accessible en termes de beauté sérieux, c’est quand même autre chose que Jean-Michel Sambrouilavektoulmonde quand même.

– Ouais nan mais il essaie de changer. Et donc i-

– En plus j’veux pas juger mais il a une implantation de chev-

– Cet article va être bien trop long si t’arrêtes pas de me couper. Et donc il est arrivé, le mec, malade du cœur, vraiment pas bien, et il est tombé fou amoureux d’Izzie.

– …

– Vraiment dingue d’elle.

– Ooook. Au premier regard quoi. Pour des raisons donc éminemment spirituelles.

– Si tu veux. Et donc il est tombé fou amoureux d’elle, et il attendait une greffe sauf que ça n’a pas pu se faire et il est reparti, ils étaient dééééég.

izzie-denny-lamour-le-the-le-tricotL’amour autour d’un bon tricot.

– J’imagine, oui.

– Sauf qu’il est revenu !

– Ah !

– Genre trop mal et tout, et on lui a greffé un pacemaker en attendant une transplantation. Tu vois ce que c’est, un pacemaker ?

– C’est le truc qui sonne des fois à la caisse, là ?

– Ouais voilà. Bon je te la fais courte, pou-

– Oui, s’il te plaît.

– Pour le faire passer prio sur le greffon, Izzie a débranché son machin et-

– Son machin ?

– Ouais son truc là.

– Fais gaffe, t’es censé être infirmier, les lectrices vont clairement voir que t’y connais rien et que t’existes pas.

– BREF, Izzie a débranché le pacemaker pour le mettre prio, pour qu’il ait son cœur.

– Ok, cette fille va définitivement trop loin.

– Mais ça a marché ! Denny a eu le cœur et il s’est réveillé trop content et IL A DEMANDÉ IZZIE EN MARIAGE !

– Oh boy, et tu trouves ça cool ? Bordel vous reniflez vraiment trop d’éther dans cet hôpital. Elle a dit oui j’imagine ?

– OUI !!!!

– Évidemment…

– Roh lala la rabat-joie qui croit plus en l’amour quoi.

– Et donc, elle dit oui, tout le monde trouve ça génial, et…

– Et il meurt et y a Chasing Cars de Snow Patrol qui a retenti.

– C’est brutal comme dénouement, là.

– Ouais mais tu m’as saoulé là aussi, je n’ai plus envie de m’éterniser.

– Eh ?

– Ouais ?

– Si ça peut te consoler, bah si ça se trouve ils seraient restés grand max deux mois ensemble s’il avait vécu. Parce que bon bah, ils se connaissaient pas, quoi.

– Toi et ton cynisme vous m’déprimez. »

denny-duquette-trop-triste-reviens-denny-pleaseÇa marche super bien mais il ne faut quand même pas que je regarde trop longtemps ce gif si tu vois ce que je veux dire.

Je t’invite évidemment à tenter de faire de même avec touuuuus les moments qui te font pleurer. C’est super simple. Il faut simplement :

  • imaginer la scène racontée par un mec/une fille qui a tout vu, qui était sur place. Ça permet de prendre déjà un bon p’tit mètre de recul,
  • imaginer la réaction de la personne à qui il/elle raconte ça (et choisir quelqu’un de facilement blasé. Pense Jean-Pierre Bacri, un truc du style). Ça permet de prendre douze kilomètres de hauteur,
  • se rappeler que tout ça, c’est pour du faux,
  • aller ouvrir, les yeux enfin secs, la porte au livreur Amazon qui attend sous la pluie depuis vingt minutes.

Alors maintenant, je te propose de regarder à nouveau la vidéo en haut de l’article et voir si tu vas encore pleurer. Moi je te le dis tout de go, la réponse est probablement non.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bdavis
    Bdavis, Le 31 octobre 2016 à 16h56

    Ca ne marche pas du tout sur moi :gonk:
    Bon faut dire que j'ai versé des litres de larme devant cette série... Ne parlons pas de la mort de L.... à la fin de la 8ème saison qui me traumatise encore :tears::tears:

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)